Hans-Peter Holst

poète danois
Hans-Peter Holst
Hans Peter Holst by Budtz Müller.jpg
Hans-Peter Holst par Budtz Müller
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Sépulture
Nationalité
Activités
Holmens Kirkegård - Hans Peter Holst.jpg
Vue de la sépulture.

Hans-Peter Holst est un poète danois, né le à Copenhague où il est mort le [1].

En 1836 il est professeur de langue danoise et de logique à l'Académie des cadets de terre à Copenhague[2]. De 1840 à 1842 il voyage

en Allemagne, en France et en Italie. Il est nommé en 1875 poète dramatique officiel du théâtre de la cour et à ce titre est chargé de célébrer les événements importants de l'histoire de son pays ou de ses souverains[3].

Il publie des poèmes, des chants des drames, dont Nytaarsgave fra danske Digtere (Étrennes de la part des poètes danois) et Eros (poésies lyriques) ; il est également l'auteur de traductions de drames et de vaudevilles.

Sélection d’œuvresModifier

  • Fædrenelandske Romancer (1832).
  • Digtninger (1833).
  • Noveller (1834).
  • Digte (premier recueil 1840, second recueil 1850).
  • Farvel (1840).
  • Ude og hjemme (1843).
  • Souvenirs d'un voyage en Allemagne, en France, en Italie et en Sicile (1840-1842).
  • Gioacchino (1844).
  • Albert Thorwaldsen (1844).
  • Adam Œhlenschlæger (1850).
  • Den litle Hornblæser (1851).
  • Sicilianske Skizzer og Noveller (1853).

SourcesModifier

  • E. B., « Holst (Hans-Peter) », Nouvelle Biographie générale Hoefer, 1868, t. 25, col. 1.

Notes et référencesModifier

  1. « Hans Peter Holst (1811-1893) », sur data.bnf.fr (consulté le )
  2. Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle : français, historique, géographique, mythologique, bibliographique.... T. 9 H-K, Paris, Larousse, 1866-1877, p. 345
  3. L.P.F. Veuillot, « Nécrologie », L'Univers,‎