Hans-Gustav Felber

militaire allemand

Hans-Gustav Felber
Hans-Gustav Felber
Hans-Gustav Felber, à Marseille en 1943.

Naissance
Wiesbaden
Décès (à 72 ans)
Francfort-sur-le-Main
Origine Allemand
Allégeance Flag of Germany (1867–1919).svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of Germany (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany (1903–1919).svg Deutsches Reichsheer
War Ensign of Germany (1922–1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Infanterie
Années de service 1908 – 1945
Commandement XIII. Armeekorps
LXXXIII. Armeekorps
7. Armee
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la croix de fer

Hans-Gustav Felber est un militaire allemand, né le à Wiesbaden et mort le à Francfort-sur-le-Main. Il fut General der Infanterie au sein de la Heer, l'armée de terre de la Wehrmacht, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la croix de chevalier de la croix de fer.

BiographieModifier

 
Hans-Gustav Felber (à gauche), Bernhard Griese et Carl Oberg pendant la rafle de Marseille (1943).

Hans-Gustav Felber commence sa carrière militaire comme Fahnenjunker le . Le , il est élevé au grade de lieutenant de 117e Régiment d'Infanterie. Le , Felber devient lieutenant-colonel. Le , il est nommé chef d'état-major du III. Armeekorps.

Le , Felber est le chef d'état-major de la 2. Armee, puis du groupe d'armées C à partir du . Le , Felber est le commandant du XIII. Armeekorps, et en 1942, du Höheren Kommandos z.b.V. XXXXV (plus tard renommé LXXXIII. Armeekorps).

Le , un groupe d'armées appelé Armée Felber est formé sous sa direction.

Le , Felber est à Marseille pour encadrer la rafle de Marseille.

Du au , il dirige l’Armee-Abteilung Serbien. Le , il conduit le groupe Korps Felber, établi à partir d'unités battues, qui est rebaptisé XIII. Armeekorps par la suite. Du au , Felber commande la 7. Armee. Il est relevé de son commandement pour l'échec de sa défense du Rhin[1].

PromotionsModifier

DécorationsModifier

RéférencesModifier

Citations
  1. Rudolf-Christoph von Gersdorff (trad. de l'allemand par Jean-Louis Thiérot, préf. Jean-Louis Thiérot), Tuer Hitler : confession d'un officier allemand antinazi [« Soldat im Untergang »], Paris, Tallandier, , 298 p. (ISBN 978-2-84734-967-2, OCLC 820657453), p. 243
  2. Scherzer 2007.
Source

Bibliographie
  • (ru) Kto byl kto v Tretyem reykhe. Biografichesky entsiklopedichesky slovar, Moscou, 2003
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. (ISBN 978-3-938845-17-2).
Liens externes