Ouvrir le menu principal

Hannibal Lecter : Les Origines du mal (film)

film sorti en 2007
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hannibal Lecter : Les Origines du mal (homonymie).
Hannibal Lecter :
Les Origines du mal
Titre original Hannibal Rising
Réalisation Peter Webber
Acteurs principaux
Sociétés de production TF1 Vidéo
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la République tchèque République tchèque
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Genre Thriller
Horreur
Durée 117 minutes (Version cinéma)
125 minutes (Version non censurée VOSTFR uniquement)
Sortie 2007

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hannibal Lecter : Les Origines du mal (Hannibal Rising) est un film franco-tchéco-italo-britannique réalisé par Peter Webber et Pietro Scalia, adapté du roman de Thomas Harris et sorti en 2007.

D'autres films, adaptés des romans de Thomas Harris, reprennent le personnage d'Hannibal Lecter, notamment Le Silence des agneaux, Dragon Rouge et Hannibal. Ce n'est que dans Hannibal Lecter : Les Origines du mal que l'enfance et l'adolescence du célèbre tueur cannibale sont racontées.

Les personnes âgées de moins de 16 ans ne sont pas autorisées à regarder ce film.

SynopsisModifier

Le film couvre la vie d'Hannibal Lecter de onze à vingt ans et éclaire le spectateur sur les circonstances de la mort de sa famille, surtout celle de sa sœur, Mischa, tuée et dévorée par des criminels de guerre affamés par une tempête. En montrant la jeunesse d'un monstre, il s'agit en même temps d'en démontrer la genèse : ainsi, c'est à la construction psychique du Dr Lecter que l'on assiste.

Son intelligence, ses qualités d'esthète, son goût pour la forme, sont autant de facettes de sa personnalité dont le film tente en partie de donner la clef. Au Dr Lecter, on applique cette rétrospection qu'il faisait subir à l'agent Starling : on entre dans son passé afin de mieux le comprendre. Ce film nous en apprend aussi plus sur sa famille.

Le jeune Hannibal rescapé du massacre de sa famille est placé dans un orphelinat au sein duquel il se mure dans le silence. Quelques années plus tard, adolescent, il s'en enfuit. Il part en France, accroché à la seule adresse de son oncle écrite au dos d'une enveloppe : arrivé à son château, il ne trouve que sa femme, une Japonaise, Lady Murasaki. Cette dernière joue pour lui un double rôle : elle est non seulement celle qui lui tend un sein à la fois maternel et érotique, mais aussi celle qui lui donne un code de l'honneur, du rituel et de la culture. À la fois son père, sa mère et son (seul) amour, Lady Murasaki est le référent par excellence du jeune Hannibal.

Pour autant, les efforts qu'elle met en œuvre pour calmer son esprit de vengeance (qu'elle a pourtant sans doute contribué à mettre en place avec son enseignement du code de l'honneur samouraï) seront vains. Alors qu'Hannibal intègre la faculté de médecine (où il doit s'acquitter d'un travail de légiste en guise de compensation à sa bourse d'études), il se découvre une passion morbide pour les cadavres. Les rêves en flash-back de la soirée du meurtre et du repas totémique de sa sœur ne cessent de l'obséder et il finit par céder à la tentation d'utiliser un sérum de vérité pour retrouver la mémoire.

À partir de là, Hannibal entreprend de venger sa sœur (et sa famille, mais il n'en est guère fait mention dans le film), ce qui le mène à exercer une série de meurtres sanguinolents où son goût pour la chair humaine commence à se manifester. Pas encore l'être raffiné qu'il sera dans les années de vieillesse campé par Anthony Hopkins, le jeune Hannibal joué par Gaspard Ulliel commence à faire son chemin vers ce qu'il sera : cultivé, manipulateur et surtout amèrement incapable de ressentir d'autres passions que celle de son goût pour la chair.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Box-officeModifier

Pays Box-office Nbre de sem. Classement TLT[1] Date
Box-office mondial 82 169 884 USD sem. - au 00/12/07
Box-office   États-Unis/  Canada 27 670 986 USD 2 sem. 1.878e au 21/02/07
Box-office   France 691 146 entrées sem. - au 00/12/07
Box-office Paris 132 221 entrées 2 sem. - au 20/02/07
Box-office   Royaume-Uni 2 105 445 £ 2 sem. - au 18/02/07
Box-office   Suisse 22 033 entrées 2 sem. - au 20/02/07

Sources :

CritiquesModifier

Le film a été très mal reçu par la presse du monde entier. IMDb le note 6,2 sur 10 et Rotten Tomatoes le note 15 %. Il a été nommé à plusieurs reprises aux Razzie Awards 2008.

Notes et référencesModifier

  1. Tous les temps - All Time

Liens externesModifier