Hanne Hiob

actrice allemande

Hanne Hiob, née Hanne Marianne Brecht à Munich (Allemagne) le et morte dans cette ville le , est une actrice allemande.

Hanne Hiob
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Hanne Hiob
Biographie
Naissance
Décès
(à 86 ans)
Munich (Allemagne)
Sépulture
Nom de naissance
Hanne Marianne Brecht
Nationalité
Activité
Père
Mère
Fratrie
Stefan Brecht (en)
Ursula Lingen (en)
Barbara Brecht-Schall (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Grab-Brecht-Weigel.JPG
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

Hanne Hiob est la fille de l'écrivain Bertolt Brecht et de son épouse, la chanteuse d'opéra et actrice Marianne Zoff (1893-1984). En septembre 1928, Brecht et Zoff divorcent et Marianne Zoff épouse l'acteur Theo Lingen cette année-là.

Hanne grandit avec sa mère et son compagnon Theo Lingen. Celui-ci parvient à protéger de la persécution sa femme — classée demi-juive par le régime nazi — ainsi que Hanne.

Hanne Brecht étudie la danse à l'Opéra national de Vienne et travaille comme danseuse et actrice à Salzbourg, en Autriche. Elle joue notamment le rôle principal dans les pièces de son père Les Fusils de la mère Carrar et, en 1959, dans Sainte Jeanne des Abattoirs sous la direction de Gustaf Gründgens. Elle se produit à Munich, Hambourg, Francfort, Vienne et Berlin. Elle participe également à des films et à des pièces télévisées.

Elle prend sa retraite de la scène en 1976, mais reste active en faisant des lecture d'œuvres de Brecht et en participant à des projets de théâtre de rue tels qu'avec le Anachronistischer Zug (de).

Hanne Hiob meurt à Munich, à l'âge de 86 ans et son urne Hanne Job est enterrée le 21 juillet 2009 au pied de la tombe commune de son père et d'Helene Weigel au cimetière de Dorotheenstadt à Berlin-Mitte.

Vie privéeModifier

Hanne Brecht a épousé en juillet 1948 le médecin berlinois Joachim Hiob[1],[2].

DistinctionsModifier

PublicationsModifier

  • Hanne Hiob, Gerd Koller (éd.), Wir verreisen... in die Vernichtung; Briefe –, Aufbau Taschenbuch Verlag Berlin, 1998, (ISBN 3-7466-1395-7)

Notes et référencesModifier

  1. « Augsburger Brecht-Lexikon bei Google Buchsuche » (consulté en 16. oktober 2010)
  2. « Hanne Hiob: Brecht-Tochter starb als aufrechte Kommunistin », welt.de, 25. juni 2009 (consulté en 25. juni 2009)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :