Ouvrir le menu principal

Handball aux Jeux olympiques d'été de 2004

(Redirigé depuis Handball aux Jeux olympiques de 2004)
Handball aux Jeux olympiques d'été de 2004
Description de l'image Handball pictogram.svg. Description de l'image Olympic rings.svg.
Généralités
Sport HandballVoir et modifier les données sur Wikidata
Éditions masculin 9e[1]
féminin 8e
Lieu(x) Drapeau : Grèce Athènes
Date du 14 au
Participants 22 équipes
(12 masc. et 10 fém.)
Épreuves 2
Site(s) Complexe olympique de Faliro
Complexe olympique d'Helliniko

Palmarès
Tenant du titre Hommes : Drapeau : Russie Russie
Femmes : Drapeau : Danemark Danemark
Vainqueur Hommes : Drapeau : Croatie Croatie
Femmes : Drapeau : Danemark Danemark
Finaliste Hommes : Drapeau : Allemagne Allemagne
Femmes : Flag of South Korea.svg Corée du Sud
Troisième Hommes : Drapeau : Russie Russie
Femmes : Drapeau : Ukraine Ukraine
Meilleur(s) buteur(s) H. : Drapeau : Corée du Sud Yoon Kyung-shin (58)
F. : Drapeau : Hongrie Bojana Radulovics (54)

Navigation

Les épreuves masculine et féminine de Handball aux Jeux olympiques d'été de 2004 se sont déroulés du 14 au .

Chez les hommes, la Croatie, Champion du monde remporte son deuxième titre olympique après sa victoire en 1996. Elle devance l'Allemagne, Champion d'Europe 6 mois plus tôt, et le tenant du titre russe qui, grâce à ses vétérans Lavrov (42 ans), Toutchkine (40 ans), Koudinov (35 ans) et Gorpichine (34 ans), remporte à cette occasion sa dernère médaille internationale. Les français et Jackson Richardson, porte-drapeau de la délégation, sont battus en quart de finale après une excellente phase de poule (5 victoires en 5 matchs)[2].

Chez les femmes, le Danemark remporte son troisième titre olympique consécutif en disposant en finale de la Corée du Sud. Le médaille de bronze est remportée par de surprenantes Ukrainiennes, tombeuses dans le match pour la 3e place de la France, Championne du monde en titre.

Sommaire

Lieux de la compétitionModifier

Les matchs du tournoi de handball ont lieu dans deux stades au sud d'Athènes construits à l'occasion des Jeux. Le premier tour a lieu au Pavillon des Sports à Faliro, 5 800 spectateurs en capacité nette. Les phases finales ont lieu à la salle des sports du Complexe olympique d'Helliniko, 10 300 spectateurs en capacité nette.

Podium fémininModifier

Podium masculinModifier

Tournoi olympique fémininModifier

QualificationsModifier

Les dix équipes qualifiées sont[3] :

Équipe Motif de qualification
  Grèce Pays hôte
  France Vainqueur du Championnat du monde 2003
  Hongrie 2e du Championnat du monde 2003
  Corée du Sud 3e du Championnat du monde 2003
  Ukraine 4e du Championnat du monde 2003
  Espagne 5e du Championnat du monde 2003
  Danemark Vainqueur du Championnat d'Europe 2002
  Chine vainqueur du tournoi de qualification asiatique[4]
  Angola vainqueur du tournoi de qualification africain[5]
  Brésil Vainqueur des Jeux panaméricains[6]

Tour préliminaireModifier

Poule AModifier

Groupe A
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   Ukraine 8 4 4 0 0 99 72 +27
2   Hongrie 6 4 3 0 1 118 93 +25
3   Chine 4 4 2 0 2 106 90 +16
4   Brésil 2 4 1 0 3 87 105 -18
5   Grèce 0 4 0 0 4 74 124 -50
15 août   Hongrie 28 24   Chine
15 août   Brésil 29 21   Grèce
17 août   Ukraine 26 21   Chine
17 août   Hongrie 33 20   Grèce
19 août   Chine 33 13   Grèce
19 août   Ukraine 21 9   Brésil
21 août   Ukraine 29 20   Grèce
21 août   Hongrie 35 26   Brésil
23 août   Chine 28 23   Brésil
23 août   Ukraine 23 22   Hongrie

Poule BModifier

Groupe A
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   Corée du Sud 7 4 3 1 0 135 103 +32
2   Danemark 7 4 3 1 0 125 98 +27
3   France 4 4 2 0 2 105 106 -1
4   Espagne 1 4 0 1 3 86 110 -24
5   Angola 1 4 0 1 3 97 131 -34
15 août   Espagne 24 24   Angola
15 août   Danemark 35 26   France
17 août   Corée du Sud 29 29   Danemark
17 août   France 27 20   Espagne
19 août   Corée du Sud 40 30   Angola
19 août   Danemark 23 21   Espagne
21 août   France 29 21   Angola
21 août   Corée du Sud 36 21   Espagne
23 août   Corée du Sud 30 23   France
23 août   Danemark 38 22   Angola

Phases finalesModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
 26 août      27 août      29 août
   Ukraine  25
   Espagne  23  
   Ukraine  20
 26 août
     Danemark  29  
   Danemark  32
   Chine  28  
   Danemark  34 (4)
 26 août
     Corée du Sud  34 (2)
   Hongrie  23
 27 août
   France  25  
   France  31
 26 août Troisième place
     Corée du Sud  32  
   Corée du Sud  26  28 août
   Brésil  24      Ukraine  21
   France  18

FinaleModifier


10h45
  Danemark 38 – 36 (a.p.)
(14-14)
(25 – 25)
  Corée du Sud Hellinicon Olympic Arena
Arbitrage :   Baum, Goralczyk

Katrine Fruelund 15

Rapport

Lee Sang-eun 9

 ×3   ×1

 ×4   ×4

prolongations: 29-29, 34-34 tab: 4-2

Matchs de classementModifier

Places 5 à 8 Places 5 & 6
 28 août      29 août
   Espagne  27
   Chine  23  
   Espagne  29
 28 août
     Hongrie  38
   Hongrie  36
   Brésil  31  
Places 7 & 8
 29 août
   Chine  25
   Brésil  26

Classement finalModifier

Rang Nation MJ V N D BP BC Diff
    Danemark 7 5 2 0 220 180 +40
    Corée du Sud 7 5 2 0 227 192 +35
    Ukraine 7 6 0 1 165 152 +13
4   France 7 3 0 4 179 182 –3
5   Hongrie 7 5 0 2 215 178 +37
6   Espagne 7 1 1 5 165 196 –31
7   Brésil 7 2 0 5 178 192 –14
8   Chine 7 2 0 5 182 175 +7
9   Angola 5 1 1 3 135 154 –19
10   Grèce 5 0 0 5 97 162 –65

Statistiques et récompensesModifier

Équipe-type du tournoi féminin[7]
Poste Nom Nation
Gardienne de but Rikke Schmidt   Danemark
Ailière gauche Line Daugaard   Danemark
Arrière gauche Katrine Fruelund   Danemark
Demi-centre Lee Sang-eun   Corée du Sud
Arrière droite Marina Vergeliouk   Ukraine
Ailière droite Woo Sun-hee   Corée du Sud
Pivot Véronique Pecqueux-Rolland   France
Meilleures marqueuses[8]
Rang Joueuse Nation Buts Tirs % 7m Matchs Moy.
1 Bojana Radulovics   Hongrie 54 96 56,3 % 25 7 7,7
2 Katrine Fruelund   Danemark 50 73 68,5 % 16 7 7,1
3 Lee Sang-eun   Corée du Sud 44 60 73,3 % 20 7 6,3
4 Aline Silva   Brésil 40 70 57,1 % 9 7 5,7
5 Ilda Bengue   Angola 38 60 63,3 % 9 5 7,6
6 Woo Sun-hee   Corée du Sud 37 50 74,0 % 0 7 5,3
7 Leila Lejeune   France 36 72 50,0 % 15 7 5,1
8 Natalia Liapina   Ukraine 35 46 76,1 % 21 7 5
9 Montserrat Puche   Espagne 34 47 72,3 % 20 7 4,9
10 Weiwei Li   Chine 32 62 51,6 % 10 7 4,6
11 Chao Zhai   Chine 32 70 45,7 % 6 7 4,6
12 Anita Kulcsár   Hongrie 30 37 81,1 % 0 7 4,3
13 Véronique Pecqueux-Rolland   France 30 45 66,7 % 0 7 4,3
Meilleures gardiennes de buts[8]
Rang Joueur Nation % arrêts Arrêts Tirs Matchs Moy.
1 Rikke Schmidt   Danemark 44,1 % 86 195 7 12,3
2 Natalia Borissenko   Ukraine 43,4 % 59 136 7 8,4
3 Katalin Pálinger   Hongrie 40,4 % 97 240 7 13,9
4 Darly Zoqbi de Paula   Brésil 40,0 % 34 85 7 4,9
5 Odeth Tavares   Angola 39,4 % 28 71 5 5,6
6 Eugenia Sanchez   Espagne 37,2 % 64 172 7 9,1
7 Karin Mortensen   Danemark 37,1 % 36 97 7 5,1
8 Valérie Nicolas   France 36,3 % 57 157 5 11,4
9 Chana Masson de Souza   Brésil 35,0 % 76 217 7 10,9
10 Oh Yong-ran   Corée du Sud 34,8 % 78 224 7 11,1

Tournoi olympique masculinModifier

QualificationsModifier

Les douze équipes qualifiées sont[9] :

Équipe Motif de qualification
  Grèce Pays hôte
  Croatie Vainqueur du Championnat du monde 2003
  Allemagne 2e du Championnat du monde 2003
  France 3e du Championnat du monde 2003
  Espagne 4e du Championnat du monde 2003
  Russie 5e du Championnat du monde 2003
  Hongrie 6e du Championnat du monde 2003
  Islande 7e du Championnat du monde 2003
  Slovénie 2e du Championnat d'Europe 2004[10]
  Corée du Sud vainqueur du tournoi de qualification asiatique[11]
  Égypte vainqueur du tournoi de qualification africain[12]
  Brésil Vainqueur des Jeux panaméricains[13]

À noter l'absence de la Suède, triple tenant du titre et triple vice-championne olympique en titre.

Tour préliminaireModifier

Poule AModifier

Groupe A
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   Croatie 10 5 5 0 0 146 129 +17
2   Espagne 8 5 4 0 1 154 137 +17
3   Corée du Sud 4 5 2 0 3 148 148 0
4   Russie 4 5 2 0 3 145 145 0
5   Islande 2 5 1 0 4 143 158 -15
6   Slovénie 2 5 1 0 4 130 149 -19
14 août   Espagne 31 30   Corée du Sud
14 août   Russie 28 25   Slovénie
14 août   Croatie 34 30   Islande
16 août   Corée du Sud 35 32   Russie
16 août   Croatie 27 26   Slovénie
16 août   Espagne 31 23   Islande
18 août   Croatie 29 26   Corée du Sud
18 août   Islande 30 25   Slovénie
18 août   Espagne 29 26   Russie
20 août   Corée du Sud 34 30   Islande
20 août   Espagne 41 28   Slovénie
20 août   Croatie 26 25   Russie
22 août   Slovénie 26 23   Corée du Sud
22 août   Croatie 30 22   Espagne
22 août   Russie 34 30   Islande

Poule BModifier

Groupe A
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   France 10 5 5 0 0 135 108 +27
2   Hongrie 8 5 4 0 1 132 124 +8
3   Allemagne 6 5 3 0 2 139 110 +29
4   Grèce 4 5 2 0 3 117 130 -13
5   Égypte 2 5 1 0 4 105 133 -28
6   Brésil 0 5 0 0 5 110 133 -23
14 août   Hongrie 33 28   Égypte
14 août   Allemagne 28 18   Grèce
14 août   France 31 17   Brésil
16 août   France 29 25   Grèce
16 août   Hongrie 20 19   Brésil
16 août   Allemagne 26 14   Égypte
18 août   France 26 23   Hongrie
18 août   Grèce 36 25   Égypte
18 août   Allemagne 34 21   Brésil
20 août   Grèce 26 22   Brésil
20 août   Hongrie 30 29   Allemagne
20 août   France 22 21   Égypte
22 août   France 27 22   Allemagne
22 août   Hongrie 26 22   Grèce
22 août   Égypte 26 22   Brésil

Phases finalesModifier

 
Finale entre la Croatie et l'Allemagne.
Quarts de finale Demi-finales Finale
 24 août      27 août      29 août
   Croatie  30
   Grèce  27  
   Croatie  33
 24 août
     Hongrie  31  
   Hongrie  30
   Corée du Sud  25  
   Croatie  26
 24 août
     Allemagne  24
   Espagne  30 (0)
 27 août
   Allemagne  30 (2tab)  
   Allemagne  21
 24 août Troisième place
     Russie  15  
   France  24  28 août
   Russie  26      Hongrie  26
   Russie  28

Lors du quart de finale entre l'Espagne et l'Allemagne, les deux équipes ont dû passer par les jets de 7 mètres pour se départager : 27-27 à l'issue du temps réglementaire puis 28-28 à l'issue de la première prolongation et enfin 30-30 à l'issue de la seconde prolongation[14]. Lors de la séance des jets de 7 mètres, le gardien espagnol David Barrufet arrête deux tirs allemands mais le gardien allemand Henning Fritz en arrête trois et voit un quatrième heurter le poteau : l'Allemagne s'impose 2-0 et se qualifie pour les demi-finales[14]. Fritz sera élu meilleur gardien de la compétition puis meilleur handballeur mondial de l'année 2004.


FinaleModifier


16h45
  Croatie 26 – 24
(11 - 12)
  Allemagne Hellinicon Olympic Arena
Arbitrage :   P. Hansson, P. Olsson

Mirza Džomba 9

Rapport

Stefan Kretzschmar 9

 ×3   ×2

 ×3   ×5


Matchs de classementModifier

Places 5 à 8 Places 5 & 6
 24 août      27 août
   Grèce  29
   Corée du Sud  24  
   Grèce  15
 24 août
     France  33
   Espagne  27
   France  29  
Places 7 & 8
 27 août
   Corée du Sud  24
   Espagne  31

Classement finalModifier

Rang Nation MJ V N D BP BC Diff
    Croatie 8 8 0 0 238 211 +27
    Allemagne 8 4 1 3 214 181 +33
    Russie 8 4 0 4 214 216 –2
4   Hongrie 8 5 0 3 219 210 +9
5   France 8 7 0 1 221 176 +45
6   Grèce 8 3 0 5 188 220 –32
7   Espagne 8 5 1 2 242 220 +22
8   Corée du Sud 8 2 0 6 221 238 –17
9   Islande 6 2 0 4 172 183 –11
10   Brésil 6 1 0 5 130 162 –32
11   Slovénie 6 2 0 4 160 173 –13
12   Égypte 6 0 0 6 134 163 –29

Statistiques et récompensesModifier

Équipe-type du tournoi masculin[15]
Poste Nom Nation
Gardien de but Henning Fritz   Allemagne
Ailier gauche Juanín García   Espagne
Arrière gauche Carlos Pérez   Hongrie
Demi-centre Ivano Balić   Croatie
Arrière droit Ólafur Stefánsson   Islande
Ailier droit Mirza Džomba   Croatie
Pivot Christian Schwarzer   Allemagne
Meilleurs buteurs[16]
Rang Joueur Nation Buts Tirs % 7m Matchs Moy.
1 Yoon Kyung-shin   Corée du Sud 58 109 53,2 % 18 8 7,3
2 Mirza Džomba   Croatie 55 71 77,5 % 17 8 6,9
3 Carlos Pérez   Hongrie 54 116 46,6 % 4 8 6,8
4 Edouard Kokcharov   Russie 45 66 68,2 % 19 8 5,6
5 Stefan Kretzschmar   Allemagne 44 75 58,7 % 4 8 5,5
6 Ólafur Stefánsson   Islande 43 67 64,2 % 10 6 7,2
7 Nikolaos Grammatikos   Grèce 41 71 57,7 % 19 8 5,1
8 Florian Kehrmann   Allemagne 40 69 58,0 % 0 8 5,0
Alexeï Rastvortsev   Russie 85 47,1 %
10 László Nagy   Hongrie 39 70 55,7 % 2 8 4,9
Igor Vori   Croatie 58 67,2 % 0
Meilleurs gardiens de buts[16]
Rang Joueur Nation % arrêts Arrêts Tirs Matchs Moy.
1 Henning Fritz   Allemagne 41,5 % 102 246 8 12,8
2 David Barrufet   Espagne 40,9 % 85 208 8 10,6
3 Venio Losert   Croatie 39,4 % 78 198 8 9,8
4 Nándor Fazekas   Hongrie 36,8 % 67 182 8 8,4
5 Thierry Omeyer   France 36,04 % 80 222 8 10,0
6 Beno Lapajne   Slovénie 35,96 % 64 178 6 10,7
7 Han Kyung-tai   Corée du Sud 35,3 % 100 283 8 12,5
8 Mohamed Bakir El-Nakib   Égypte 34,85 % 46 132 6 7,7
9 Vlado Šola   Croatie 34,82 % 39 112 7 5,6
10 José Javier Hombrados   Espagne 34 % 51 150 8 6,4

Notes et référencesModifier

  1. C’est la 9e apparition à 7 joueurs et en salle mais la 10e apparition du handball masculin aux Jeux olympiques, la première (en 1936) s’étant jouée à 11 joueurs et en plein air.
  2. « Fin de la course aux anneaux... », sur handzone.net, (consulté le 11 juin 2019)
  3. « Qualification du tournoi olympique femmes », sur todor66.com (consulté le 5 septembre 2018)
  4. « Tournoi de qualification asiatique femmes », sur todor66.com (consulté le 5 septembre 2018)
  5. « Tournoi de qualification africain femmes », sur todor66.com (consulté le 5 septembre 2018)
  6. « Jeux panaméricains femmes », sur todor66.com (consulté le 5 septembre 2018)
  7. [PDF]« History of the Olympic Games », Fédération internationale de handball (consulté le 18 février 2014), p. 48
  8. a et b [PDF] « Brochure des résultats officiels des JO 2004 - Statistiques du tournoi féminin », Fédération internationale de handball (consulté le 18 février 2014), p. 202-207
  9. « Qualification du tournoi olympique hommes », sur todor66.com (consulté le 5 septembre 2018)
  10. L'Allemagne, étant champion d'Europe, c'est la première équipe non déjà qualifiée qui obtient sa qualification, à savoir la Slovénie deuxième.
  11. « Tournoi de qualification asiatique hommes », sur todor66.com (consulté le 5 septembre 2018)
  12. « Tournoi de qualification africain hommes », sur todor66.com (consulté le 5 septembre 2018)
  13. « Jeux panaméricains hommes », sur todor66.com (consulté le 5 septembre 2018)
  14. a et b « L'Allemagne en demi après un match d'anthologie », sur handzone.net, (consulté le 10 août 2017)
  15. [PDF] « History of the Olympic Games », Fédération internationale de handball (consulté le 7 août 2013), p. 46
  16. a et b [PDF] « Brochure des résultats officiels des JO 2004 - Statistiques du tournoi masculin », Fédération internationale de handball (consulté le 18 février 2014), p. 470-475

Liens externesModifier