Ouvrir le menu principal

Hammerfest (Norvège)

commune de la Norvège
Page d'aide sur l'homonymie Pour le jeu vidéo, voir Hammerfest (jeu vidéo).

Hammerfest
Blason de Hammerfest
Héraldique
Hammerfest (Norvège)
Le port de Hammerfest
Administration
Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Région Nord-Norge
Comté Finnmark
Centre administratif Hammerfest
Démographie
Gentilé Hammerfesting
Population 10 527 hab. (2017)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 70° 39′ 48″ nord, 23° 41′ 00″ est
Superficie 84 865 ha = 848,65 km2
Divers
Langue officielle Bokmål
Localisation
Localisation de Hammerfest

Géolocalisation sur la carte : Norvège

Voir la carte administrative de Norvège
City locator 14.svg
Hammerfest

Géolocalisation sur la carte : Norvège

Voir la carte topographique de Norvège
City locator 14.svg
Hammerfest

Hammerfest est une commune du nord de la Norvège, située dans le comté de Finnmark considérée comme la ville la plus septentrionale du monde.

Sommaire

GéographieModifier

Le territoire de la commune comprend partiellement les îles de Kvaløya, Sørøya et Seiland, tandis que l'agglomération de Hammerfest se situe sur la côte nord-ouest l'île de Kvaløya.

ToponymieModifier

La ville a reçu son nom en référence à un lieu de mouillage, hammer étant le nom des rochers utilisés pour arrimer les bateaux (issu du vieux-norrois hamarr - pente raide d'une montagne). Ces rocs furent recouverts pendant l'après-guerre lorsque des terres furent gagnées sur la mer. Quant au terme fest il dériverait de festr qui signifie amarrer[1].

DémographieModifier

Depuis dix ans, la croissance économique de la ville s'est accompagnée d'une augmentation de sa population.

1992 2000 2005 2008 2010 2017
9 3979 2139 2619 4079 72410 527

HistoireModifier

De nombreuses tombes datant de l’âge de la pierre ont été retrouvées dans cette région. Hammerfest était déjà une importante implantation de pêcheurs et de chasseurs bien avant la reconnaissance officielle de son statut de municipalité, en 1789.

Les guerres napoléoniennesModifier

Pendant les guerres napoléoniennes, le royaume de Norvège-Danemark se rallia à la France après avoir été attaqué par la Grande-Bretagne. En tant qu'un des principaux centres de transport et de commerce du Finnmark de l'ouest, Hammerfest fut une cible évidente pour la Royal Navy. Sur requête de marchands locaux, la ville reçut six canons de l'armurerie centrale de Trondheim. Parallèlement une milice visant à défendre la côte fut constituée. Un certain nombre de marchands formait le corps officier, tandis que les troupes étaient composées de saamis et de kvènes.

L'attaque britanniqueModifier

Le 22 juin 1809, l'attaque tant attendue commença quand les bricks Snake et Fancy approchèrent de la ville. Avant d'atteindre Hammerfest, les vaisseaux britanniques avaient pillé le village de Hasvik. La bataille fut intense et dura jusqu'à ce que les canons norvégiens soient à court de poudre. Pendant les combats les habitants avaient quitté la ville avec la plupart de leurs biens, mais les navires restèrent dans le port huit jours. Pendant leur court séjour, les marins de la Royal Navy prirent ce qu'ils trouvèrent, jusqu'à l'argenterie de l'église locale.

Amélioration des fortificationsModifier

À la suite du raid, Hammerfest devint une ville de garnison. Les remparts furent étendus et renforcés. Conjointement, une flottille à rames armée de canons fut cantonnée aux eaux de Hammerfest jusqu'à la fin des guerres napoléoniennes.

Au cours du XIXe siècleModifier

L'incendie de 1890Modifier

Un incendie majeur se déclara en 1890 dans une boulangerie et détruisit la quasi-totalité de la ville. La ville reçut des fonds et de l'aide humanitaire de l'extérieur, notamment du Kaiser Wilhelm II d'Allemagne comme ce fut le cas pour Aalesund.

Installation de l'électricitéModifier

En 1891, Hammerfest fut l'une des premières villes de Norvège à bénéficier d'éclairage électrique public[réf. nécessaire].

Destruction pendant la Seconde Guerre mondialeModifier

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les troupes allemandes imposèrent aux habitants d’évacuer Hammerfest, avant de réduire la ville en cendres lors de leur retraite.

Administration et politiqueModifier

Le conseil municipal (Kommunestyre) compte 29 membres élus tous les quatre ans au système proportionnel. La vie politique de Hammerfest est traditionnellement dominée par le Parti travailliste qui détient la mairie presque sans interruption depuis 1914, les seules interruptions ayant été deux brèves périodes dominées par le Parti conservateur (1924-1925, 1995-1999), ainsi que l'occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale[2].

Conseil municipalModifier

Composition du conseil municipal[3]
Elections R SV Ap MDG Sp Divers KrF H FrP Total
1991 1 9 22 0 0 3 1 9 0 29
1995 2 2 11 0 1 0 0 12 1 29
1999 1 2 15 0 0 0 0 9 2 29
2003 2 2 20 0 0 0 0 3 2 29
2007 1 3 15 0 0 1 1 5 3 29
2011 0 2 19 0 0 1 0 5 2 29
2015 0 3 20 1 0 0 1 3 1 29

Maire[2]Modifier

  • 1946-1951: Harald J. Olsen, Parti travailliste (Ap).
  • 1952-1961: Ørjan Østvik, Parti travailliste (Ap).
  • 1962-1966: Anton Eide, Parti travailliste (Ap).
  • 1966-1966: Ragnvald Jacobsen, Parti travailliste (Ap).
  • 1967-1971: Aksel Olsen, Parti travailliste (Ap).
  • 1972-1975: Arnulf Olsen, Parti travailliste (Ap).
  • 1976-1983: Erling Jensen, Parti travailliste (Ap).
  • 1984-1987: Arnulf Olsen, Parti travailliste (Ap).
  • 1988-1995: Kåre Rønbeck, Parti travailliste (Ap).
  • 1995-1999: Tormod Bartholdsen, Parti conservateur (H).
  • 1999-2006: Alf E. Jakobsen, Parti travailliste (Ap).
  • 2006-2009: Kristine Jørstad Bock, Parti travailliste (Ap).
  • 2009- : Alf E. Jakobsen, Parti travailliste (Ap).

BlasonModifier

Le blason de Hammerfest, représentant un ours polaire sur un fond rouge, fut adopté en 1938. Bien qu'il ne soit pas lui-même natif de Norvège continentale, l'animal symbolise la pêche dans les eaux polaires du nord de la Norvège. Il fut dessiné pour le cent-cinquantième anniversaire de la ville[4],[5].

ÉconomieModifier

 
Poissons mis à sécher en plein air.

La ville compte aujourd’hui 9 500 habitants dont la plupart travaillent dans les usines de transformation du poisson, notamment pour le compte de la société Findus. Elle accueille également des industries en rapport avec l'activité maritime et constitue l'une des escales du Hurtigruten.

La ville se tourne maintenant vers la prospection énergétique (pétrole et gaz). Un gisement de gaz se situe dans la mer de Barents, à 240 m de profondeur. 145 km de tuyaux le relient à une usine ultramoderne, installée dans une île près de la ville.

SportModifier

Les deux clubs de football de ville Hammerfest FK et Hif/Stein qui jouent dans des divisions inférieures en Norvège vont fusionner.

CultureModifier

La ville d'Hammerfest est présente dans le jeu vidéo Command and Conquer : Soleil de Tiberium

Curiosités localesModifier

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (no) Olaf et. al. Kortner, Aschehoug og Gyldendals store norske leksikon, vol. 6, Oslo, Kunnskapsforlaget, , 2e éd. (ISBN 978-82-573-0581-9, OCLC 634082731, lire en ligne), p. 354
  2. a et b (nb) « Liste over ordførere i Hammerfest », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  3. « pollofpolls.no - Kommunestyrevalg: Hammerfest », sur www.pollofpolls.no (consulté le 4 novembre 2018)
  4. (en) « Kommunevåpen », Flags of the World, (consulté le 10 décembre 2008)
  5. (en) Norske Kommunevåpen, « Nye kommunevåbener i Norden », (consulté le 10 décembre 2008)
  6. « Danish consulates in Norway, A-K », Ministry of Foreign Affairs of Denmark (da)
  7. « Honorary Consulate of Sweden, Hammerfest », Government Offices of Sweden
  8. « Finland´s Honorary Consulate, Hammerfest », Ministry for Foreign Affairs of Finland
  9. « Dutch Consulate in Hammerfest, Norway », Embassies/Consulates in Norway

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :