Hamburg Süd

Hamburg Süd
logo de Hamburg Süd
illustration de Hamburg Süd

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société en commandite en Allemagne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social HambourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Actionnaires A.P. Møller-MærskVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Compagnie maritime, Transports maritimes et côtiers de passagers (d)[1], Transports maritimes et côtiers de fret (d)[1] et Transports par eau (d)[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits Transport maritime (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 5 960 [3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.hamburgsud.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d'affaires 6 058 000 000 d’euro ()Voir et modifier les données sur Wikidata

La Hamburg Südamerikanische Dampfschifffahrts-Gesellschaft (HSDG), ou plus simplement Hamburg Süd, est une compagnie maritime allemande dont le siège est à Hambourg. Elle a été fondée par onze négociants, le , en tant que société par actions. C'est aujourd'hui une société par commandite spécialisée dans les porte-conteneurs qui appartient au groupe allemand Dr. Oetker. Elle comptait en 2009: 4 791 employés, 148 bateaux en service, et un chiffre d'affaires annuel de 3,193 milliards d'euros.

Le paquebot Cap Trafalgar en 1914

HistoireModifier

Des débuts à la Première Guerre mondialeModifier

 
Timbre de 1977 représentant le Cap Polonio (1914-1935)

C'est en 1871 que onze maisons de négoce situées à Hambourg fondent la HSDG, sous l'impulsion de Heinrich Amsinck, qui en devient le premier président. Trois vapeurs de 4000 tonneaux de jauge brute desservent mensuellement le Brésil, l'Uruguay et l'Argentine, et bientôt un quatrième. L'année 1906 voit le lancement de paquebots à vapeur rapides, comme le Cap Vilano ou le Cap Arcona I.

La compagnie possède cinquante bateaux en 1914 représentant 325 000 tonneaux (919 750m3 de volume). Les plus connus sont le Cap Finisterre, le Cap Trafalgar, le Cap Polonio et le Cap Arcona I.

 
Oetker Tanker Richard Kaselowsky dans le port norvégien de Brevik (1960)

Les bateaux de passagers sont réquisitionnés en par la Kaiserliche Marine, et ceux restés en Amérique sont réquisitionnés en 1917, à l'entrée en guerre des États-Unis et du Brésil, puis la compagnie perd tous ses bateaux en 1918, qui sont transférés aux Alliés.

Entre les deux guerresModifier

La compagnie ayant perdu toute sa flotte, elle doit redémarrer à zéro en 1918. De nouveaux paquebots sont lancés, comme les transatlantiques Cap Polonio, en 1922, et Cap Arcona II, en 1927.

Le transport frigorifique commence en 1930 pour la compagnie, avec la traversée en chambre froide en bateau de cargaisons de fruits. Ceci mène à la construction de bateaux frigorifiques spécifiques.

La compagnie détient une flotte de cinquante navires de 400 000 tonneaux de jauge brute en 1939.

Depuis 1945Modifier

La Hamburg Süd se diversifie dans les années 1950 avec les porte-conteneurs, les tankers, et le transport frigorifique.

La compagnie Dr. Oetker devient propriétaire de la Hamburg Süd en 1955 et lance encore de grands paquebots de ligne. Elle acquiert la Deutsche Levante Linie en 1956 et s'implante ainsi en Méditerranée, puis dessert l'Amérique du Nord et la Nouvelle-Zélande à partir de 1957, avec le Columbus New Zeeland, qui est le premier porte-conteneur à couvrir la région en 1971.

En , Mærsk annonce l'acquisition de Hamburg Süd, qui à ce moment-là, possède 5 960 employés avec un chiffre d'affaires de 6,73 milliards de dollars[4]. En , le montant de la transaction est précisée, à 3,7 milliards d'euros[5].

Aide humanitaireModifier

Entreprise orientée à l'international, Hamburg Süd met les capacités de transport de ses navires à la disposition d’organisations caritatives internationales. Les denrées alimentaires ainsi que les équipements techniques et médicaux de secours atteignent, le plus rapidement possible, les personnes dans le besoin et permettent ainsi de prévenir les grandes détresses suivant les catastrophes naturelles, comme à Haïti, au Pakistan ou au Brésil[6].

Hamburg Süd entretient une relation de longue date avec SOS Villages d’Enfants International et soutient ses projets dans de nombreux pays. Mais son engagement social va bien au-delà de la simple aide humanitaire. Hambourg Süd soutient également plusieurs initiatives dans les domaines de l’éducation et de la culture, par exemple les expositions internationales des United Buddy Bears[7].

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Pressearchiv 20. Jahrhundert, (organisation), consulté le  
  2. Pressearchiv 20. Jahrhundert, (organisation), consulté le  
  3. « http://www.reuters.com/article/us-hamburgsud-m-a-maersk-idUSKBN13Q3U5 »
  4. Maersk to buy German shipping line Hamburg Sud, Jacob Gronholt-Pedersen et Annabella PultzNielsen, Reuters, 1er décembre 2016
  5. Maersk Line to pay $4 billion for Hamburg Sud, Reuters, 28 avril 2017
  6. Hamburg Süd transporta doações do Brasil ao Haiti
  7. Hamburg Süd, Partenaires et sponsors de la United Buddy Bears