Hambletonian 10

Hambletonian 10
Image dans Infobox.
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Date de décès

Hambletonian 10, ou Rysdyk's Hambletonian (né le , mort le ), est l'étalon fondateur de la race du Trotteur américain. Il descend du célèbre cheval Messenger.

HistoireModifier

Hambletonian naît le à Sugar Loaf (en)[1]. Il est élevé par Jonas Seely, Jr. dans sa ferme du Orange County. William Rysdyk, l'assistant de Seeley, s'occupe de la jument et du poulain. Il demande à les acheter, ce que Seeley accepte, pour la somme de 125 $[2].

Hambletonian meurt à 27 ans, le , et il est admis au Hall of Fame du trot américain en 1953[3]. Son propriétaire, décédé en 1870, est enterré avec lui à Chester[2].

DescriptionModifier

 
Portrait de Hambletonian.

Hambletonian a un physique inhabituel, étant plus bas au garrot (1,55 m) qu'à la croupe (1,60 m)[4]. La longueur de ses membres postérieurs lui confère une grande amplitude en course[4]. Il porte une robe baie.

OriginesModifier

Son père, Abdallah, est un petit-fils du très influent Pur-sang Messenger, ce qui fait d'Hambletonian un descendant du Godolphin Arabian[4]. Abdallah était réputé laid et de mauvais tempérament, tant qu'il fut vendu pour 5$. La mère d'Hambletonian est connue sous le nom de Charles Kent Mare ou de Kent Mare, par Bellfounder (GB), un Trotteur Norfolk importé[5]. Hambletonian est consanguin sur Messenger (GB) (1780) dans sa troisième et quatrième génération[6].

Origines de Hambletonian 10
Père
Abdallah
1823 -
Mambrino
Pur-sang
1806 -
Messenger
Pur-sang 1780
Mambrino
Turf Mare
Sourcrout Mare
Pur-sang
Sourcrout
Whirligigg Mare
Amazzonia
Trotteur Norfolk
1810 -
Dove
Pur-sang
Saratoga
Expedition Mare
Fasdown Messenger
?
Mère
Charles Kent Mare
1834 -
Bellfounder
Trotteur Norfolk
1816 -
Old Bellfounder
Hackney 1968
Pretender - Wroots
Smuggler Mare
Velocity
Trotteur Norfolk
Haphazard
?
One Eve

1815 -
Bishop's Hambletonian
Pur-sang
Massenger
Pheasant
Silvertail Messenger
Black Jin

DescendanceModifier

Hambletonian est considéré comme l'étalon fondateur de la race du trotteur américain (dit Standardbred) moderne, notamment à travers ses fils George Wilkes, Dictator, Happy Medium et Electioneer[4]. Il engendre 1 335 poulains entre 1851 et 1875[4].

Par ses arrière-petits-fils Mc Kinney (1887) et Peter The Great (1895), Hambletonian est aussi considéré comme l'un des chefs de race du Trotteur français[7].

Héritage et hommagesModifier

Dix-sept ans après la mort de Hambletonian, un monument en granit, cadeau de nombreuses personnes en hommage à ce cheval, a été placé sur sa tombe sur l'avenue Hambletonian[2].

Il a donné son nom à la plus importante course américaine, les Hambletonian Stakes, qui s'adresse aux chevaux de 3 ans.

Hambletonian fait partie de la catégorie des Immortals du Harness Racing Hall of Fame.

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) « Sugar Loafny | Business and Advantage » (consulté le ).
  2. a b et c (en) « Hambletonian » (version du 7 août 2008 sur l'Internet Archive), sur harnessmuseum.com, .
  3. « Hambletonian | Harness Museum », sur harnessmuseum.com (consulté le )
  4. a b c d et e Baran 2000, p. 12.
  5. Hayes FRCVS 1969.
  6. (en) « Hambletonian Standardbred », sur www.allbreedpedigree.com (consulté le ).
  7. Jean-Pierre Reynaldo, Le Trotteur français : histoire des courses au trot en France des origines à nos jours, Panazol, Éditions Lavauzelle, , 427 p. (ISBN 978-2-7025-1638-6), p. 112-120.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • [Baran 2000] Myriam Baran, 100 chevaux de légende, Solar, (ISBN 978-2-263-02977-6)
  • (en) Horace M. Hayes FRCVS, Points of the Horse, Londres, Stanley Paul, , 425 p. (ISBN 0-09-038711-2)