Halet Efendi

Mehmet Sait Halet Efendi (1761-1822) était un diplomate et homme politique ottoman, ambassadeur à Paris de 1803 à 1806[1] et par la suite Ministre de l'Intérieur et favori du sultan Mahmoud II[2].

Halet Efendi
Jacques-Louis David The Coronation of Napoleon Halet Efendi detail.jpg
Ambassadeur ottoman Halet Efendi enturbanné dans Le Sacre de Napoléon , en 1805, par Jacques-Louis David (détail).
Fonction
Ambassadeur
Titre de noblesse
Effendi
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Halet Efendi a été ambassadeur à la cour de Napoléon Ier jusqu'en 1806[3]. Muhib Efendi lui a succédé dans ce rôle de 1806 à 1811[4].

En 1819, Halet Efendi attire l'attention du Sultan Mahmoud II sur la puissance et l'expansion d'Ali Pacha en Albanie et en Grèce. Mahmud II envoie une armée contre Ali Pacha qui réagit en encourageant une rébellion contre le pouvoir ottoman, en Grèce. Ces événements conduisent à l'insurrection grecque de 1821. Le considérant comme responsable de la rébellion, le Sultan bannit Halet Efendi de la cour. Il est assassiné à Konya, l'actuelle Turquie, en . Il a été étranglé et décapité[1],[5].

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Mongan, p. 102-103
  2. H. Tonnet
  3. Karsh, p.14
  4. par Virginie H. Aksan, Guerres Ottomanes 1700-1870: Un Empire Assiégé, Longman/Pearson, 2007, p. 228
  5. Aksan (2007), les Guerres Ottomanes, p.  288

Liens externesModifier