Hagop Baronian

auteur satirique arménien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baronian.
Hagop Baronian
Յակոբ Պարոնեան.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
ConstantinopleVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Յակոբ ՊարոնեանVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Massis (d), Ports (d), Mérou (d) (-), Khigar (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Maître
Œuvres principales
Baghdassar Aghpar (d), Medzabadiv Mouratsganer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Hagop Baronian (prononcé Hakop Paronyan en arménien oriental, OAT : Յակոբ Պարոնեան, OAR : Հակոբ Պարոնյան, 1843-1891) est un écrivain, auteur satirique, éducateur et figure sociale influente du XIXe siècle. Il est largement considéré comme le meilleur auteur satirique de la littérature arménienne, suivi par Ervant Odian.

BiographieModifier

 
Couverture de Metsapativ Muratskanner

Hagop Baronian naît à Edirne le 19 novembre 1843.

L'œuvre la plus célèbre de Baronian est Medzabadiv Mouratsganner (« Mendiants Honorables »), dans laquelle l'auteur montre les similitudes des conditions de vie entre les mendiants, les écrivains et les éditeurs de l'époque. Hagop Baronian était aussi connu pour sa « morsure », ses critiques sarcastiques des figures majeures des classes sociales arméniennes dominantes d'Istanbul ; certaines de ses analyses apparaissent dans le livre Azkaïne Tchotchère (« Grands Nationaux »). Malheureusement, il connut le même destin que ses personnages romanesques dans Medzabadiv Mouratsganner, et mourut sans un sou dans les rues d'Istanbul. Il a été enterré dans un cimetière arménien à Istanbul, mais la localisation exacte de sa tombe est inconnue.

HommagesModifier

Le Théâtre d'État de Comédie Musical d'Erevan est nommé d'après Hagop Baronian (arménien : Հակոբ Պարոնյանի անվան Պետական Երաժշտական Կոմեդիայի Թատրոն).

Le 5 octobre 2019, une statue à son effigie est inaugurée au cimetière arménien de Shishli à Istanbul en présence de l’évêque Machalian du Patriarcat arménien de Constantinople[1]

Notes et référencesModifier

  1. Krikor Amirzayan, « Inauguration de la statue de l’écrivain arménien Hagop Baronian à Istanbul », sur armenews.com, (consulté le 10 octobre 2019)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Nishan Parlakian, Modern Armenian Drama : An Anthology, New York, Columbia University Press, , 480 p. (ISBN 9780231116305), p. 61

Liens externesModifier