Hadji Khanmammadov

musicien azéri
Haji Khanmammadov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
BakouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Hacı XanməmmədovVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Distinctions
Liste détaillée
Ordre de Chohrat
Artiste émérite de la RSS d'Azerbaïdjan (d)
Artiste du peuple de la RSS d'Azerbaïdjan (d)
Honorary decree of the Presidium of the Supreme Soviet of the Azerbaijan SSR (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Hadji Khanmammadov (en azéri : Hacı Dadaş oğlu Xanməmmədov), né le dans la ville de Derbent et mort le à à Bakou est un compositeur et chef d’orchestre azerbaïdjanais.

Premiers pasModifier

La connaissance personnelle du grand Uzeyir Bey Hadjibeyov joue un grand rôle dans son développement en tant que musicien professionnel. En 1934, U.Hadjibeyov accepte H.Khanmammadov comme soliste dans l'Orchestre d'instruments folkloriques de la Radio d'État d'Azerbaïdjan. Lorsque l'opéra d'U.Hadjibeyov Koroglu ait terminé et joué en 1937 au Théâtre académique d'opéra et de ballet d'État d'Azerbaïdjan, Haji Khanmammadov y interprète la partie de tar dans l'orchestre symphonique. Le jeune musicien participe à la première décennie de la littérature et de l'art azerbaïdjanais qui se tient à Moscou en 1938[1].

CompositionsModifier

En 1943, le Département des « Fondements de la musique folklorique » est ouvert au Conservatoire d'État d'Azerbaïdjan et Uzeyir bey invite H. Khanmammadov à y travailler. Le compositeur, qui a une profonde maîtrise de la musique folklorique, utilise les tons de mugam dans ses premières œuvres.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est envoyé en mission spéciale à Tabriz, la capitale de l'Azerbaïdjan du Sud pour fonder la Philharmonie nationale, et le compositeur y remplit fidèlement ses obligations[2].

En 1947, Hadji Khanmammadov entre au Conservatoire d'État d'Azerbaïdjan pour étudier la composition au Conservatoire d'État d'Azerbaïdjan. H. Khanmammadov, qui entre d'abord dans la classe du professeur Boris Zeydman, rejoint ensuite la classe du compositeur Gara Garayev. G.Garayev propose au jeune compositeur et joueur habile de tar d'écrire un concerto pour tar et orchestre symphonique, tenant compte de sa connaissance approfondie de la musique folklorique. Dans cet ouvrage, l'auteur utilise les riches caractéristiques d'intonation du tar et ses mérites. Les interprètes de son œuvre sont les meilleurs joueurs de tar Ahsan Dadashov, Hadji Mammadov, Ramiz Guliyev. Au cours de sa carrière, le compositeur crée des œuvres brillantes dans de nombreux genres. Il est à noter que le premier concerto pour Kamancha et orchestre symphonique dans l'histoire de la musique azerbaïdjanaise est écrit par Haji Khanmammadov. Le compositeur compose ce concerto en 1990, après maintes réflexions et hésitations, où il exprime habilement les traits timbraux et les moyens techniques d'expression de l'instrument[3].

Travail administratifModifier

Au cours de différentes années, Haji Khanmammadov occupait des postes de responsabilité en tant que directeur de l'Orchestre philharmonique d'État d'Azerbaïdjan M. Magomayev, directeur artistique de l'Ensemble de chant et de danse d'État d'Azerbaïdjan[4].

RécompensesModifier

  • Artiste émérite de la RSS d'Azerbaïdjan (1967)
  • Décret honorifique du Présidium du Soviet suprême de la RSS d'Azerbaïdjan - 22.06.1978 [3]
  • Artiste du peuple de la RSS d'Azerbaïdjan
  • Ordre Chohrat (2000)

RéférencesModifier

  1. (ru) « ХАНМАМЕДОВ Гаджи Дадаш оглы », sur persons-info.com (consulté le )
  2. (az) « Hacı Xanməmmədovun ecazkar səs palitrası », sur azlogos.eu, 05 yanvar 2019 (consulté le )
  3. (az) « Xanmәmmәdov Hacı », sur music.mctgov.az (consulté le )
  4. (az) « Hacı Xanməmmədov : "Kamança və Orkestr üçün Konsert ( I hissə) », sur www.youtube.com (consulté le )

Liens externesModifier