HMS Wolverine (D78)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir HMS Wolverine.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir D78.

HMS Wolverine
Image illustrative de l’article HMS Wolverine (D78)
Le HMS Wolverine en 1939
Fonction militaire
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Chantier naval J. Samuel White, Cowes
Fabrication acier
Commandé Avril 1918
Quille posée
Lancement
Armé
Statut Démoli en septembre 1946
Caractéristiques techniques
Longueur 95,1 m
Maître-bau 9,1 m
Tirant d'eau 3,33 m
Déplacement 1 140 t
À pleine charge 1 550 t
Propulsion Chaudières à tubes d'eau Yarrow
Turbines à vapeur Brown-Curtis
Puissance 27 000 cv
Vitesse 34 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons navals BL 4,7 pouces/45 calibres
1 canon de 12 livres QF
2 canons de 2 livres QF
3 tubes lance-torpilles de 21 pouces
2 hérissons
Carrière
Indicatif D78

Le HMS Wolverine est un destroyer de la classe Admiralty W modifiée de la Royal Navy.

HistoireModifier

Commandé en , le destroyer fait du programme de guerre 1918-1919. Il est assigné à la 3e flottille de destroyers de l'Atlantic Fleet. La flottille est basée dans les eaux nationales au début des années 1920. Elle est transférée à la Mediterranean Fleet en 1923 puis à la China Station.

Au début des années 1930, le navire est remis en état et placé en réserve à mesure que des destroyers plus modernes entrent en service. Le Wolverine stationne à Rosyth. Il est remis en activité par des marins de la Royal Naval Reserve en pour une revue de la flotte à Weymouth. À l'approche de la guerre, il est préparé en conséquence.

En , le Wolverine est assigné à la 15e flottille de destroyers basée à Rosyth pour défendre les convois de la côte orientale. Le 5, il est déployé avec les HMS Witherington, HMS Volunteer et HMS Vancouver pour le convoi GC1 au départ de Milford Haven. Il est basé à Milford Haven et engagé dans l'escorte des convois dans la Manche et au sud-ouest de la Grande-Bretagne. Il protège 19 convois dont un seul est attaqué.

En , il est transféré dans la Home Fleet en vue de la campagne de Norvège pour le soutien et la défense de convois. Le , il sert avec le HMS Stork pour escorter le navire de transport de troupes polonaises MS Chrobry pendant qu'il délivre des renforts et des canons à Bodø. Le MS Chrobry est touché trois fois lors d'une attaqua aérienne. Le Wolverine embarque 700 soldats, dont des Irish Guards, tandis que le Stork assure la défense anti-aérienne. Ces troupes sont amenées à Harstad.

En , il participe à l'évacuation de la France, l'opération Ariel, dans le golfe de Gascogne.

En , le destroyer revient à l'escorte de convois au nord-ouest de la Grande-Bretagne. Il escorte ainsi 27 convois dans l'océan Atlantique pendant 21 mois, 10 subissent une attaque.

En , il est le navire de tête de l'escorte du convoi OB 293 qui est attaqué par un sous-marin allemand, l'U 70 qui est détruit en réponse. L'escorte attaque ensuite ce qu'on pense être l'U 47 ou, après enquête, l'U A.

En , le Wolverine, le Scarborough et l'Arbutus escortent le convoi SC 26. Sous les attaques soutenues des U 46, U 74 et U 73, six navires sont coulés et plusieurs autres endommagés. Le 5, après une découverte au sonar, le Wolverine et le Scarborough forcent l'U 76 à faire surface. Le sous-marin coule, son équipage est secouru.

En , le destroyer est transformé pour des escortes sur une courte distance, son armement est renouvelé. En avril, Peter Gretton est nommé capitaine du Wolverine.

En juillet, le navire est transféré à Gibraltar pour des opérations en mer Méditerranée. En août, il participe à l'opération Pedestal. En compagnie du HMS Furious, il détecte un sous-marin en surface. Il mène une attaque et coule le sous-marin italien Dagabur. Endommagé, il revient à Gibraltar avec sa motorisation pour une réparation temporaire puis amené à Devonport pour une réparation complète de plusieurs mois. Pendant son séjour à Gibraltar, il escorte six convois de Gibraltar et six de l'Atlantique Sud, dont trois sont attaqués.

Après les réparations effectuées en décembre, il est employé dans la défense des convois dans les atterrages occidentaux. En , il est transféré à Freetown pour un an. Il escorte 17 convois, deux sont attaqués.

En , il revient en Grande-Bretagne et dans les atterrages occidentaux. Il sert à la lutte contre les sous-marins de à la fin de la guerre. En mai, il est retiré du service opérationnel et mis en réserve en attente de la prononciation de sa destruction.

Le Wolverine est inscrit sur la liste des destructions après le jour de la victoire sur le Japon et vendu le pour être démantelé. Il est remorqué à Troon et démonté en .

Notes et référencesModifier