HMS Vindex (D15)

navire de guerre

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir HMS Vindex.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir D15.

HMS Vindex
Image illustrative de l’article HMS Vindex (D15)
Le HMS Vindex en cours de reconstruction à Swan Hunter Yard
Autres noms Port Vindex
Type Porte-avions d'escorte
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Chantier naval Swan Hunter, Wallsend on Tyne
Quille posée [1]
Lancement
Commission
Statut Démoli en 1971
Équipage
Équipage 700
Caractéristiques techniques
Longueur 160 m
Maître-bau 20,73 m
Tirant d'eau 7,67 m
Déplacement 13 660 tonnes
Port en lourd 17 099 tonnes
Propulsion Moteur diesel
2 hélices
Puissance 10 700 ch
Vitesse 16 nœuds (29,6 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons de 4 pouces
16 canons de 2 livres
16 canons de 20 mm
Aéronefs 15 - 20
Carrière
Indicatif D15

Le HMS Vindex est un porte-avions d'escorte de classe Nairana converti à partir d'un cargo, en service dans la Royal Navy à partir de 1943. Il participe à de nombreuses escortes de convois, et coule plusieurs U-Boote durant la Seconde Guerre mondiale avant d'être retourné à son propriétaire initial en 1947, puis envoyé à la casse en 1971.

HistoireModifier

ConceptionModifier

Le Vindex fait partie, avec les Nairana et Campania, d'un ensemble de trois cargos achevés comme porte-avions d'escorte. Regroupés sous le nom de classe Nairana, ils seront achevés entre fin 1942 et début 1944.

Le Vindex est mis sur cale le en tant que navire frigorifique, et achevé fin 1943 en porte-avions d'escorte. Équipé d'un hangar, il n'a pas de catapulte, et emporte un groupe aérien de vingt avions. Celui-ci est composé de Swordish et de Sea Hurricane, ces derniers étant remplacés par des F4F Wildcat en [2].

ServiceModifier

Le Vindex rejoint le 2d Escort Group (en) en . Il le quitte le mois suivant pour opérer avec le 5th Escort Group (en), escortant des convois vers l'URSS à partir d'août. Les porte-avions britanniques sont ainsi préférés car leur coque rivetée résiste mieux aux basses températures des eaux arctiques que les coques soudées des navires américains[2]. Durant ces escortes, les avions du Vindex coulent le U-344 en mer de Barents le , et participent à la destruction de trois autres, le U-653 le , le U-765 le en Atlantique Nord et le U-394, le en mer de Norvège[2].

FinModifier

Fin , le Vindex sert de navire de transport d'avions, afin de compléter les groupes aériens des porte-avions opérationnels. Après avoir rallié l'Australie en , il est repris par son propriétaire initial en et rebaptisé Port Vindex. Transformé en cargo rapide, il reste en service jusqu'en 1971[2].

Notes et référencesModifier

  1. Gardiner et Chesneau 1980, p. 24
  2. a b c et d Moulin 2009, p. 34

BibliographieModifier

Liens externesModifier