Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir HMS Spartan.

HMS Spartan
Image illustrative de l’article HMS Spartan (95)
Le HMS Spartan à Barrow-in-Furness le .
Type Croiseur léger
Classe Dido
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Constructeur Vickers-Armstrongs
Quille posée
Lancement
Armé
Statut Coulé le
Équipage
Équipage 530 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 156 m
Maître-bau 15,39 m
Tirant d'eau 4,3 m
Déplacement 6 050 tonnes
À pleine charge 7 300 tonnes
Propulsion 4 turbines à vapeurs Parsons
4 chaudières Admiralty
4 hélices
Puissance 62 000 ch
Vitesse 32,25 nœuds (59,73 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture : 76 mm
pont : 25 mm
magasins : 51 mm
cloison : 25 mm
Armement 8 canons de 133 mm
12 canons de 2 livres
12 canons de 20 mm Oerlikon
6 tubes lance-torpilles de 533 mm
Rayon d'action 1 500 miles (2 400 km) à 30 nœuds (56 km/h)
1 000 t de fioul
Localisation
Coordonnées 41° 26′ 02″ nord, 12° 41′ 02″ est

Géolocalisation sur la carte : Latium

(Voir situation sur carte : Latium)
HMS Spartan
HMS Spartan

Le HMS Spartan (95) était un croiseur léger de classe Dido en service dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sa quille a été posé le au chantier Vickers-Armstrongs à Barrow-in-Furness, au Royaume-Uni. Il est lancé le et mis en service le sous le commandement du capitaine P. V. McLaughlin.

Sommaire

HistoriqueModifier

 
Le Spartan effectuant une mission de bombardement au large de Rome.

Initialement en service avec la Eastern Fleet, il rejoint la Home Fleet à Scapa Flow le , date à laquelle il quitte Plymouth pour la Méditerranée, passant par Gibraltar et Alger, arrivant à Malte le 28 octobre. Il fait route vers Tarente le 8 novembre et rejoint la 15e escadre de croiseurs de la Mediterranean Fleet.

Dans la nuit du 18 au , le Spartan effectue une mission de diversion de bombardement dans la région de Terracina. En compagnie du croiseur Orion et de quatre destroyers, il bombarde des positions de la ligne Gustave. Au cours de la missions, il fait feu plus de 900 fois.

Le , les Orion et Spartan servent d'appuis-feu lors de l'opération Shingle. Il y a peu d'opposition et le Spartan retourne finalement à Naples.

Le 29 janvier, alors ancré au large d'Anzio, le croiseur est bombardé par des Henschel Hs 293 A larguées par 18 bombardiers allemands. Il chavire et coule dans environ 9 mètres d'eau à la position 41° 26′ 02″ N, 12° 41′ 02″ E. Cinq officiers et 41 hommes ont été tués ou disparus et 42 soldats ont été blessés.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier