HMS Eagle (1918)

navire de guerre

HMS Eagle
Image illustrative de l’article HMS Eagle (1918)
Le HMS Eagle dans les années 1930.
Type Porte-avions
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Chantier naval Armstrong Whitworth, Newcastle upon Tyne
Quille posée 20 février 1913
Lancement 8 juin 1918
Commission 20 février 1924
Statut Torpillé le 11 août 1942
Caractéristiques techniques
Longueur 203,5 m
Maître-bau 35,1 m
Tirant d'eau 8,1
Déplacement 22 000 tonnes
Propulsion 32 chaudières à tubes Yarrow
4 turbines à engrenages
4 hélices
Puissance 50 000 ch
Vitesse 24 nœuds (44 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage  
Armement 9 canons de 6 pouces (en)[note 1]
4 canons de 4 pouces
Aéronefs 24
Carrière
Indicatif 94
Localisation
Coordonnées 38° 03′ nord, 3° 01′ est
Géolocalisation sur la carte : Méditerranée
(Voir situation sur carte : Méditerranée)
HMS Eagle
HMS Eagle

Le HMS Eagle est un porte-avions de la Royal Navy, entré en service 1924. Le , torpillé par un U-Boot au large de Malte, il coule en huit minutes[1].

HistoireModifier

 
Les HMS Eagle et HMS Malaya, vus depuis le HMS Argus avec la Force H en Méditerranée, le .

Commandé par le Chili en tant que Almirante Cochrane, un cuirassé de classe Almirante Latorre, sa construction commence avant la Première Guerre mondiale avant d'être interrompu par celle-ci. Au début de l'année 1918, il est racheté par le Royaume-Uni puis converti en porte-avions sous le nom de HMS Eagle. Les essais commencent en , mais il dureront jusqu'en [1]. Il part alors pour la mer Méditerranée, avant de rejoindre l'océan Indien en 1933.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, l’Eagle chasse les navires corsaires allemands, avant d'être transféré en mer Méditerranée en . Il sert alors d'escorte aux convois à Malte et en Grèce, avant de participer à la bataille de Calabre (ou bataille de Punta Stilo). Ses avions participent à de nombreux raids en Méditerranée, voire jusqu'en mer Rouge. En une bombe l'avarie sérieusement, l'empêchant de participer à l'attaque de Tarente avec l'Illustrious. Remplacé par un porte-avions plus moderne en , il retourne chasser les navires de l'Axe dans l'océan Indien et l'Atlantique Sud.

De à , l’Eagle retourne en chantier à Birkenhead, avant de rejoindre la Force H à Gibraltar le [1]. Ainsi, ce sont 125 Spitfire qui rejoindront Malte depuis le porte-avions, de juin à juillet. Début août, l’Eagle participe à l'opération Pedestal avec les porte-avions HMS Indomitable et HMS Victorious. Le , il est coulé dans la Méditerranée, atteint par quatre torpilles du sous-marin allemand U-73. Le naufrage dure huit minutes, causant la mort de 160 hommes[1].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L'armement indiqué est celui monté sur le navire lors de son lancement.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Moulin 2009, p. 14.

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier