HMS Dragon (D35)

HMS Dragon
illustration de HMS Dragon (D35)
Type Destroyer avec missile guidé (en)
Classe Type 45
Fonction militaire
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Chantier naval BAE Systems Maritime – Naval Ships
Fabrication acier
Commandé
Quille posée
Lancement
Armé
Statut En service
Équipage
Équipage 190
Caractéristiques techniques
Longueur 152,4 m
Maître-bau 21,2 m
Tirant d'eau 7,4 m
Déplacement 8 000 t
Propulsion 2 turbines à gaz Rolls-Royce WR-21
2 moteurs électriques à induction Converteam
Vitesse 30 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d'action 7 000 milles nautiques à 18 nœuds
Aéronefs 1 à 2 hélicoptères Lynx HM8
Carrière
Port d'attache HMNB Portsmouth
Indicatif D35
IMO 4907866

Le HMS Dragon est un destroyer de type 45 de la Royal Navy.

HistoireModifier

Le Dragon débute sa première série d'essais en mer le et entre dans son port d'attache de Portsmouth pour la première fois le .

Il rejoint la Royal Navy Surface Fleet le . Le , il fait sa première visite à Liverpool, où il passe trois jours. Il est présenté au public le lendemain, les visiteurs peuvent voir l'intérieur du navire, y compris la salle des opérations.

En , le Dragon navigue avec la flottille autour du USS Nimitz dans la mer d'Arabie. Plusieurs Typhoons du Squadron RAF No. 6 (en) s'exercent avec le Dragon et les soldats américains dans le Golfe. Il revient par la Méditerranée.

En , le Dragon est déployé au nord de l'Écosse pour suivre le navire de guerre russe Vice-amiral Koulakov. Il fait partie de la mission de la patrouille de l'Atlantique de la Royal Navy fin 2014.

En , le Dragon est envoyé pour suivre deux corvettes russes dans l'Atlantique lors d'un important déploiement de forces navales russes près du Royaume-Uni.

Le , Dragon secourt les quatorze membres du yacht britannique Clyde Challenger qui avait démâté et dérive dans l'océan Atlantique à 610 miles nautiques au sud-ouest de Land's End avant que le voilier soit sabordé.

Dans la culture populaireModifier

Le HMS Dragon apparaît dans une scène du 25e film de la saga James Bond, Mourir peut attendre, où il tire une salve de missiles de croisière mer-sol au large d'une île entre la Russie et le Japon.

Notes et référencesModifier