Hội An

établissement humain au Viêt Nam

Hội An
Hội An
Vieille ville de Hội An.
Administration
Pays Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Statut administratif Ville
Région Côte centrale du Sud
Province Quảng Nam
Démographie
Population 121 719 hab.
Densité 2 029 hab./km2
Géographie
Coordonnées 15° 53′ nord, 108° 20′ est
Superficie 6 000 ha = 60 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Viêt Nam
Voir sur la carte administrative du Viêt Nam
City locator 14.svg
Hội An
Géolocalisation sur la carte : Viêt Nam
Voir sur la carte topographique du Viêt Nam
City locator 14.svg
Hội An

Vieille ville de Hoi An *
Image illustrative de l’article Hội An
Le soir au bord du fleuve dans la vieille ville.
Coordonnées 15° 53′ nord, 108° 20′ est
Pays Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Subdivision Province de Quảng Nam
Type Culturel
Critères (ii) (v)
Superficie 30 ha
Zone tampon 280 ha
Numéro
d’identification
948
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 1999 (23e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

Hội An est une ville du Viêt Nam, située dans la province de Quảng Nam, à trente kilomètres au sud de Đà Nẵng, sur le fleuve Thu Bồn, quasiment à son embouchure[1]. Elle compte environ 120 000 habitants. La vieille ville de Hội An a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO le . Jadis, Hội An était appelée Faifo en français, nom d'usage officiel pendant la période coloniale. La vieille ville de Hội An demeure un exemple exceptionnellement bien préservé de port d’Extrême-Orient [2].

HistoireModifier

Hội An était une ville prospère, située sur les routes maritimes du commerce de la soie. Elle connut une expansion à partir du XVe siècle, les riches marchands y installèrent des comptoirs et construisirent de grandes et solides maisons en bois. À la suite de l'ensablement de la rivière, l'activité du port a décliné au profit de celui de Đà Nẵng. Il n'est plus fréquenté que par des sampans.

ArchitectureModifier

Divers styles architecturaux se retrouvent à Hội An : chinois, japonais, français. Huit cent quarante-quatre bâtiments sont répertoriés pour leurs intérêts historique et architectural. La ville est construite sur 2 axes perpendiculaires. Celui qui est parallèle à la rivière dispose de nombreux bâtiments commerciaux. Les clients peuvent y accéder facilement alors que l’arrière de ceux-ci promeut les échanges des marchandises transportées par bateau[2].

Certaines toitures sont recouvertes de milliers de tuiles concaves et convexes, de style yin et yang. Ce symbole se retrouve également sur les portes des maisons et protège ainsi ses habitants.

La stagnation économique du XIXe siècle à cause de l’ensablement de la rivière a porté à la ville seulement un préjudice sur le plan du développement, par contre les vestiges uniques issus des cultures étrangères ainsi que des communautés autochtones ont été préservés. De plus, en raison de la stagnation économique, la ville a conservé un tissu urbain traditionnel[2].

L'un des monuments les plus intéressants est le pont-pagode japonais (Chùa Cầu), un pont couvert construit en 1593 pour relier les quartiers habités par les communautés chinoises et japonaises. Chaque extrémité est gardée par un couple de statues, figurant des chiens d'un côté et des singes de l'autre. De nombreuses maisons sont construites dans un bois noir et très dur, le jaquier.

Les maisons aux façades colorées de jaune et aux volets turquoise qui se reflètent dans la rivière, le trafic des sampans, son marché riche aux mille produits, parfums et saveurs sont autant d'images typiques de la ville. Au petit matin, les pêcheurs amènent leurs prises nocturnes au très pittoresque marché aux poissons.

ClimatModifier

La ville de Hoi An connait seulement deux saisons à l'année : la saison des pluies et la saison sèche. La saison des pluies s'étend de septembre à janvier avec de fortes précipitations et inondations qui affectent le tourisme local. La haute saison commence en février jusqu'à mai avec des températures douces et agréables et des pluies moins fréquentes. La température moyenne annuelle s'élève à 29 °C. Les mois les plus chauds sont de juin à août avec une température qui peut atteindre jusqu'à 38 °C en pleine journée. Novembre à janvier est la période la plus froide avec une température minimale de 20 °C[3].

Fleuve Thu BônModifier

Le fleuve Thu Bôn est l’un des fleuves les plus pittoresques du Vietnam, et que l’on rencontre fréquemment dans les poésies. Il prend sa source sur le mont Ngoc Linh à une altitude de 2598 m puis descend la région montagneuse du sud-ouest avant de recevoir les rivières Tiên et Tranh à Quê Tân, puis se jette dans la mer orientale ou Biển Đông, à son embouchure de Cua Dai, après avoir traversé les communes de Quê Son, Dai Lôc, Duy Xuyên, Diên Ban et finalement Hôi An (Quang Nam)[4]

TourismeModifier

En dehors de la vieille ville de Hoi An, il existe une multitude de lieux que l'on peut visiter aux alentours :

  • Cam Kim, une île typique peu touristique
  • Tra Que, jardin éco-biologique
  • Water coconut, village de cocotiers immergés dans l'eau
  • Plages An Bang et Cua Dai
  • Cam Kim, village authentique très peu touristique (10 minutes de Hội An) : artisans (sculpteurs de bois notamment)
  • Village de la menuiserie: Kim Bong
  • Village de la poterie: Thanh Ha

RéférencesModifier

  1. (en) Vu Hong Lien et Peter Sharrock, Descending Dragon, Rising Tiger: A History of Vietnam, (lire en ligne).
  2. a b et c « Vieille ville de Hoi An », sur unesco.org
  3. https://fr.climate-data.org/asie/viet-nam/quang-nam-province/hoi-an-15060/
  4. Quang Nam présente le plus grand documentaire sur le fleuve Thu Bôn : Le Courrier du Vietnam, 19/02/2012.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :