Ouvrir le menu principal

Hôtel de Fourcy

hôtel particulier dans le 4e arrondissement de Paris
Hôtel de Fourcy
Hôtel de Fourcy.JPG
Façade de l'hôtel.
Présentation
Destination initiale
Construction
1605-1612
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Arrondissement
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

L'hôtel de Fourcy est un hôtel particulier situé sur la place des Vosges à Paris, en France[1].

Sommaire

LocalisationModifier

L'hôtel de Fourcy est situé dans le 4e arrondissement de Paris, au 8, place des Vosges. Il se trouve sur le côté est de la place, entre les hôtels de Rohan-Guémené et de Châtillon.

UtilisationModifier

L'hôtel de Fourcy fait partie intégrante du lycée professionnel Théophile-Gautier qui en occupe plus des 3/4 de ses locaux depuis plusieurs décennies. Les différentes pièces sont utilisées comme salles informatiques, salles de cours, bureaux administratifs du proviseur, de son adjoint, des secrétaires, des professeurs coordonnateurs, conseiller d'orientation ainsi que comme salle des professeurs, salle de réunion, loge du gardien… Plus de 250 élèves utilisent ces locaux chaque jour. Cette utilisation par le lycée est conforme aux vœux des héritiers de Théophile Gautier, anciens propriétaires de cet hôtel particulier, qui en ont fait don à la ville de Paris, à la condition qu'il devienne un lieu d'enseignement.

HistoriqueModifier

 
Porte cochère à panneaux de l'hôtel de Fourcy.

L'hôtel date du début du XVIIe siècle.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1954[1].

Entre 1828 et 1834, Théophile Gautier a habité cet hôtel.

La majeure partie de ce bâtiment appartient à la ville de Paris jusqu'en 2020, date à laquelle la propriété sera transférée à la région Ile-de-France conformément à l'accord signé en 2013 entre la ville de Paris et la Région pour le transfert de 12 des derniers lycées municipaux de Paris (dont le lycée municipal Théophile-Gautier), à la Région.

 
Plaque commémorant Théophile Gautier.

ActualitéModifier

La mairie de Paris a décidé en 2016, sans consulter les personnels du lycée, les élèves et leurs parents, de vendre l'hôtel de Fourcy : voir appel d'offre Ré-inventer Paris.[non neutre]

Il est prévu qu'un tiers des bâtiments du lycée soit amputé dès la rentrée 2018. Or, ce lycée professionnel qui accueille des élèves de la filière sécurité, gestion-administration, commerce, doit déjà faire face à une gestion difficile de l'espace : les élèves n'ont par exemple pas de foyer.

La mairie de Paris souhaite « réinventer Paris » mais sans les élèves du lycée, l'un des derniers bastions de mixité sociale au cœur de la capitale.[non neutre]

La mairie de Paris affirme que même en retirant 1/3 de la surface du lycée, toutes les salles seront réaménagées en divisant en deux par exemple les salles restantes… La mairie affirme donc que l'on peut faire entrer un 44 dans un 36.[non neutre]

Le mardi 26 septembre, les personnels du lycée se sont réunis en assemblée générale au 6 bis, place des Vosges, en demandant la présence d'interlocuteurs de la mairie et du rectorat.[non neutre]

Le personnel du lycée est tout à fait conscient que la volonté non déclarée de la mairie de Paris est d'exclure les élèves du lycée professionnel de la place des Vosges, trop belle pour eux sans doute.[non neutre]

Ré-inventer Paris : un internat, un foyer des élèvesModifier

Le personnel du lycée Théophile-Gautier, qui occupe donc actuellement une partie de l'Hôtel de Fourcy, propose d'utiliser l'ensemble de l'hôtel particulier en créant un foyer des élèves (petite cafétéria, lieu d'échanges et de repos) et un petit internat pour les élèves qui rencontrent bien souvent de grandes difficultés de logement. La majeure partie des élèves du lycée Théophile Gautier connait de grandes difficultés financières et sociales : alors avec eux, ré-inventons Paris ![non neutre]

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier