Hôpital militaire Grall

Hôpital militaire Grall
Localisation
Adresse

L'hôpital militaire Grall est un grand hôpital militaire de Saïgon de 1925 à 1978.

HistoriqueModifier

L'hôpital précédant l’hôpital Grall était un hôpital militaire français : l'« Hôpital militaire » des Français, fondé en 1862, quand ils ont envahi la Cochinchine. L’installation s'effectue à la fin des années 1870 au 14 de la rue Lagrandière[1], à une autre adresse aujourd'hui. À l’initiative du scientifique Albert Calmette qui a créé l’Institut Pasteur, le premier hors de France en 1891[2].

Tout le matériel a été apporté de France[2]. La structure des bâtiments sur le campus sont toutes des structures en fer préfabriquées par les établissements Eiffel, ramenées et assemblées[3] et posées sur la pierre.

À partir de 1905, cet établissement médical était sous l’administration de Charles Grall. Le traitement était ouvert à chaque personne : des civils comme des militaires, y compris les peuples autochtones[4]. En 1925, l’hôpital militaire prend le nom officiel d'« Hôpital Grall » en l’honneur du médecin directeur Charles Grall[2]. En , lors de la Seconde Guerre mondiale, l’hôpital a été touché par une bombe sur sa face nord, entraînant la destruction du laboratoire[5].

En 1956, sous le gouvernement de la République du Viêt Nam, le gouvernement français a signé un accord[6] avec le ministère des Affaires étrangères pour poursuivre le fonctionnement de l’hôpital Grall. Hôpital de 560 lits[7].

Le , l’hôpital est touché par les canons des Vietcongs[8]. Fin , dans l’assaut final sur Saïgon, l'hôpital Grall a été submergé par le nombre de blessés de la bataille, jusqu'à 222 personnes dans les trois derniers jours seulement[9].

En 1976, c'est le retrait des Français et l’hôpital Grall est transféré aux autorités de la République socialiste du Viêt Nam.

En 1978, il a été renommé « Hôpital Grall pour enfants 2 », pour mettre fin à l’ère des hôpitaux généraux et que cet hôpital spécialisé devienne pédiatrique[2].

AppellationsModifier

Différents noms et affectations : Hôpital de la Marine, Hôpital colonial, Hôpital des Forces expéditionnaires françaises d'Extrême-Orient puis Hôpital civil.

Notes et référencesModifier

  1. De 1955-75, il est rebaptisé Gia Long, en 1976 rebaptisé LY
  2. a b c et d (en) « L’ancien hôpital Grall », sur saigoneer.com, .
  3. (en) « L'hôpital Grall... », sur vietnamheritage.com.vn
  4. « Les grands hôpitaux coloniaux », sur asnom.org
  5. Xavier & Christinẹ Guillaume, Marie-La Terre du Dragon, tome , Paris, Pblibooks, 2005, p. 38.
  6. « L’ancien hôpital Grall »
  7. « Les grands hôpitaux coloniaux »
  8. « Terreur sur le Vietnam », sur 11thcavnam.com
  9. (en) « Afflux massif de victimes de guerre : l’expérience de l’hôpital Grall à Saïgon, avril-mai 1975 » sur journals.lww.com

Liens externesModifier