Hôpital général juif

bâtiment du Québec, au Canada

Hôpital général juif
Image illustrative de l’article Hôpital général juif
Image illustrative de l’article Hôpital général juif
Façade de l'Hôpital
Présentation
Coordonnées 45° 29′ 52″ nord, 73° 37′ 43″ ouest
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Montréal
Adresse 3755 chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Fondation 1934
Site web http://www.jgh.ca/
Affiliation Centre universitaire de santé McGill
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Montréal/Québec
Point carte.svg

L'Hôpital général juif ou HGJ (nom complet, Hôpital général juif Sir Mortimer B. Davis ; en anglais, Jewish General Hospital ou JGH) est un hôpital universitaire de l'Université McGill situé au 3755 chemin de la Côte-Sainte-Catherine à Montréal (Québec, Canada).

Il a ouvert en 1934, pour servir les gens de toutes races, ethnies, religions et langues.

L'hôpital compte 637 lits.

HistoireModifier

L'Hôpital général juif, qui a ouvert ses portes en 1934, a été fondé en tant qu'hôpital général, ouvert à tous les patients, sans distinction de race, de religion, de langue ou d'origine ethnique. L'hôpital a été fondé en réponse au manque de lits dans les hôpitaux de Montréal, mais surtout, en réponse à la discrimination dont faisaient objet les patients et professionnels de la santé de la communauté juive de l'époque[1],[2],[3]. Bien qu'il fasse partie du système de santé du Québec et qu'il soit fonctionnellement bilingue (français et anglais), l'hôpital continue d'être géré principalement par des membres de la communauté juive.

En 1969, l'hôpital a fondé l'Institut Lady Davis pour la recherche médicale, qui lui est affilié. L'institut est aujourd'hui un des centres de recherche les plus importants et les plus influents du Canada.

 
Mortimer B. Davis

À sa mort en 1928, Mortimer B. Davis, un industriel montréalais, a laissé 75 % de sa fortune pour la construction d'un hôpital public juif qui portera son nom. Cependant, il stipule que les fonds seront investis pendant 50 ans afin d'atteindre une somme capable de financer un hôpital important[4]. C'est ainsi qu'en 1978, 10 millions de dollars canadiens de la succession Davis sont donnés à l'Hôpital général juif de Montréal, déjà existant, qui est rebaptisé à l'occasion Hôpital général juif Sir Mortimer B. Davis.

En 2009, avec l'apparition de son nouveau logo, le nom usuel de l'hôpital est redevenu Hôpital général juif.

À l'avant-garde dans plusieurs domaines médicaux, l'Hôpital général juif a été l'un des premiers hôpitaux au Canada à ouvrir une division de chirurgie colorectale en 1974.

L'Institut Lady Davis pour la recherche médicaleModifier

L'Institut Lady Davis pour la recherche médicale est la branche de recherche de l'Hôpital général juif Sir Mortimer B. Davis et a des liens universitaires étroits avec l'Université McGill.

Fondé en 1969, l'institut compte près de 200 chercheurs et est un important institut de recherche biomédicale nord-américain. Ses chercheurs ont réalisé des percées majeures dans les domaines du VIH/sida, du vieillissement, du cancer, des maladies cardiovasculaires, de l'épidémiologie et des sciences psychosociales.

L'Institut Lady Davis s'intéresse actuellement à quatre grands axes de recherche :

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Museum of Jewish Montreal », sur imjm.ca (consulté le 3 octobre 2020)
  2. (en-US) Paul Lungen et Staff Reporter, « The evolution of Jewish hospitals », sur The Canadian Jewish News, (consulté le 3 octobre 2020)
  3. Ira Robinson, « « Maîtres chez eux ». La grève des internes de 1934 revisitée », Globe : revue internationale d’études québécoises, vol. 18, no 1,‎ , p. 153–168 (ISSN 1481-5869 et 1923-8231, DOI 10.7202/1037882ar, lire en ligne, consulté le 12 novembre 2020)
  4. (en) « Sir Mortimer B. Davis – Residence », sur le site du Museum of Jewish Montreal (consulté le 22 juin 2016).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :