Ouvrir le menu principal

Hôpital de Sion

hôpital situé en Suisse

Hôpital de Sion
Présentation
Coordonnées 46° 14′ 07″ nord, 7° 23′ 14″ est
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Ville Sion
Adresse Avenue du Grand-Champsec 80
1950 Sion
Site web http://www.hopitalsion.ch
Organisation
Type Hôpital régional
Services
Service d’urgences oui
Géolocalisation sur la carte : Suisse

L'hôpital régional de Sion-Hérens-Conthey est un hôpital situé à Sion, en Suisse.

HistoireModifier

L'hôpital de Sion a été créé en 1854. Il a été scindé en deux unités le , l'hôpital-asile, consacré à l'assistance aux défavorisés, et l'hôpital régional de Sion-Hérens-Conthey consacré aux services médicaux.

L'hôpital de Sion a été transféré sur le site de Gravelone dans les années 1940 puis, le , sur son site actuel de Champsec. Après avoir été hôpital gériatrique entre 1979 et 2006. Le site de Gravelone a été transformé en un établissement médico-social (EMS) en 2007.

PrésentationModifier

Cet hôpital est l'établissement de référence de trois districts valaisans : Sion, Hérens et Conthey. Principal établissement hospitalier du Valais, il accueille également des patients aux pathologies lourdes provenant de tout le canton. Premier employeur de la région, il occupe plus de 1 080 personnes, enregistre près de 110 millions de dépenses annuelles, totalise plus de 110 000 journées annuelles d’hospitalisation et héberge environ 12 500 patients par an (sans prendre en compte les personnes fréquentant l’hôpital de jour et les patients ambulatoires).

Avec plusieurs services telle que la Chirurgie, Cardio, Cérébral, Ambulatoire, etc. avec Sierre, c'est l'un des plus grands hôpital du Valais, avec le plus de services.

L'Hôpital de Sion, avec beaucoup de patients a été nommé un des plus grands Hopital du Valais, et aussi l'un des plus importants, vu que Sion, le chef lieu du Valais est le plus important.

ControverseModifier

Depuis 2011, l'hôpital est secoué par une suite d'affaires mettant en cause des rivalités de pouvoir médical, de management et d'influences politiques, avec possiblement des conséquences sur la santé des patients : un audit international est réalisé, plusieurs chirurgiens et médecins démissionnent ou sont licenciés, le Président lui-même démissionne le 29 avril 2014[1].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier