Ouvrir le menu principal

Hôpital Guillaume-et-René-Laennec

hôpital
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hôpital Laennec et Laennec.

Hôpital Guillaume-et-René-Laennec
Image illustrative de l’article Hôpital Guillaume-et-René-Laennec
Présentation
Coordonnées 47° 14′ 10″ nord, 1° 38′ 22″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Ville Saint-Herblain (Loire-Atlantique, Pays de la Loire)
Adresse Boulevard Professeur-Jacques-Monod, 44093 Saint-Herblain
Fondation 1984
Site web http://www.chu-nantes.fr
Organisation
Type Hôpital Universitaire
Affiliation Centre hospitalier universitaire de Nantes
Services
Standards 02.40.08.33.33
Service d’urgences Non
Nombre de lits 489

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Géolocalisation sur la carte : Nantes/France

L’hôpital Guillaume-et-René-Laennec (appelé aussi hôpital Nord Laennec) est l'un des sept hôpitaux gérés par le centre hospitalier universitaire de Nantes. Il se situe sur le site Hospitalo-Universitaire Nord sur la commune de Saint-Herblain, sur lequel on trouve également le Centre de lutte contre le cancer René-Gauducheau.

DescriptionModifier

Conçu par l'architecte Philippe Joëssel (?-2014)[1],[2] et ouvert en 1984, il regroupe des services médicaux, de court séjours et de chirurgie. Il représente actuellement le deuxième site médico-chirurgical du CHU de Nantes[3].

Son nom fait référence à René-Théophile-Hyacinthe Laennec, qui a commencé ses études médicales à Nantes, et à son oncle Guillaume François Laennec, qui fut médecin-chef de l'Hôtel-Dieu, ainsi que directeur de l'école de médecine de Nantes, et participa à la formation de son neveu[4].

Projet de transfertModifier

Dans le cadre d'un regroupement de l'essentiel des services du Centre hospitalier universitaire sur un nouveau site à l'ouest de l'île de Nantes à l'horizon 2020-2025[5], les bâtiments de l'hôpital ne seraient plus affectés à des activités de soins, et devraient être cédés au prix du marché[6]. France domaines a estimé la valeur immobilière de ce domaine hospitalier de 49 hectares à 30 millions d’euros et devra trouver un acquéreur avant l’ouverture du futur nouveau CHU, prévue en 2026[7].

Notes et référencesModifier