Hôpital Femme-Mère-Enfant

Hôpital Femme Mère Enfant
Image illustrative de l’article Hôpital Femme-Mère-Enfant
Présentation
Coordonnées 45° 44′ 46″ nord, 4° 54′ 03″ est
Pays France
Ville Bron
Adresse 59, boulevard Pinel - 69500 Bron
Fondation 12 février 2008
Site web https://www.chu-lyon.fr/fr/hopital-femme-mere-enfant
Services
Service d’urgences oui
Nombre de lits 433
Spécialité(s) pédiatrie, gynéco-obstétrique, néonatologie, urgences pédiatriques, urgences gynécologiques, grossesse, maternité, médecine de la reproduction, maladies rares et orphelines
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Géolocalisation sur la carte : Lyon
(Voir situation sur carte : Lyon)
Géolocalisation sur la carte : Grand Lyon/Lyon/France

L’hôpital Femme Mère Enfant est un des pôles du centre hospitalier universitaire de Lyon. Rattaché au groupement Est des HCL, il est situé à Bron.

Construit selon les plans d'Adrien Fainsilber[1] dans une volonté de créer une unique structure liée à l'enfance, l'hôpital, ouvert en 2008, regroupe toutes les activités de gynécologie-obstétrique, néonatalogie, médecine et chirurgie pédiatriques des hospices de Lyon. Les urgences pédiatriques y sont également transférées[2].

Parfois qualifié d'« usine à bébés » et de « mastodonte architectural »[3] il compte plus de 400 lits sur neuf niveaux et voit naître 4 000 enfants par an ; plus de 2 000 personnes y travaillent[3].

Caractéristiques techniques du bâtimentModifier

L'hôpital, de 84 000 m2 de surface hors œuvre nette, est construit entre 2003 et 2007 par les Ateliers AFA, pour un coût de 106 000 000  hors taxes[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Hôpital Pédiatrique et Gynéco-Obstétrical », sur PSS-Archi (consulté le 2 décembre 2014).
  2. « Hôpital Femme Mère Enfant », sur chu-lyon.fr (consulté le 7 octobre 2012)
  3. a et b Steven Belfils, « Hôpital Femme Mère Enfant : Les couacs de l’usine à bébés », sur lyoncapitale.fr, (consulté le 7 octobre 2012)
  4. « Hôpital Femme-Mère-Enfant », sur http://architopik.lemoniteur.fr (consulté le 8 octobre 2012)

Voir aussiModifier