Ouvrir le menu principal

Hôpital Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt)

Hôpital français

Hôpital Ambroise-Paré
Image illustrative de l’article Hôpital Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt)
Entrée principale
Présentation
Coordonnées 48° 50′ 57″ nord, 2° 14′ 08″ est
Pays Drapeau de la France France
Ville Boulogne-Billancourt
Adresse 9 avenue Charles-de-Gaulle
Fondation 1er novembre 1923
Site web ambroisepare.aphp.frVoir et modifier les données sur Wikidata
Affiliation Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines
Services
Nombre de lits 468

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine/France

L'hôpital Ambroise-Paré est un hôpital de l'Assistance publique - hôpitaux de Paris (AP-HP) situé à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine.

Il porte le nom d'Ambroise Paré, chirurgien du roi, considéré comme le père de la chirurgie moderne.

Il a reçu ce nom en 1921 quand l'APHP a racheté avec l'aide financière de la municipalité le sanatorium du Docteur Sollier situé entre la Seine et la rue Castéja, alors célèbre maison de santé, quelque peu mondaine, qui avait accueilli Marcel Proust[1].

En 1944, il fut prévu de reconstruire l’hôpital Ambroise-Paré, détruit par des bombardements durant la guerre, à l’emplacement de la cour, elle aussi endommagée, du château Rothschild situé dans la commune. La décision, entérinée 1948 par le ministère de la Reconstruction, fut opposée par la propriétaire Miriam-Alexandrine de Rothschild[2]. En 1951, le classement aux monuments historiques du petit château de Buchillot, situé dans le domaine, puis le classement du parc du château aidèrent à protéger le domaine[3],[4],[2]. Finalement, la baronne accepta en 1962 l’expropriation et céda les six hectares demandés[2]. L’édification de l’hôpital commença en 1965 et fut terminée en 1969[2].

Il a été agrandi en 2007 par adjonction d'une nouvelle aile de chirurgie viscérale[5].

L'hôpital emploie[Quand ?] 1922 personnes dont 431 de personnel médical et 1492 de personnel non médical[6].

L'hôpital est partenaire de l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines en cancérologie et onco-hématologie[7].

Personnalités liées à l'hôpital Ambroise-ParéModifier

RéférencesModifier

  1. Hôpital Ambroise-Paré
  2. a b c et d Françoise Bédoussac, « Ambroise-Paré : La genèse d’un hôpital de pointe », Boulogne-Billancourt Information,‎ , p. 53 (lire en ligne)
  3. « « Château de Buchillot », notice no PA00088072 », recensement immeubles MH, réf. PA00088072, base Mérimée, ministère de la Culture.
  4. « « Château Rothschild », notice no PA92000003 », recensement immeubles MH, réf. PA92000003, base Mérimée, ministère de la Culture.
  5. Hôpital Ambroise Paré
  6. (fr)L’Hôpital Ambroise Paré
  7. Biomarqueurs en Cancérologie et Onco-Hématologie (BCOH)