Héracléon

Héracléon est un homme du IIe siècle, considéré comme hérétique pour avoir adopté le système de Valentin.

Il y apporta en réalité quelques changements, et travailla en particulier à ajuster la doctrine de l'Évangile à ce système. Il fit de nombreux commentaires sur les Évangiles de Saint Jean et de Saint Luc en faisant des explications allégoriques à destination des chrétiens pour qu'ils adoptent la doctrine de Valentin[1].

Faits remarquablesModifier

Il forma la secte des Héracléonites, qui soutenaient que Saint Jean était véritablement la voix qui avait annoncé le Sauveur, mais que les prophéties n’étaient que des sons en l’air qui ne signifiaient rien.

Ils se croyaient supérieurs aux apôtres dans la connaissance de la religion ; et sur ce fondement, ils avançaient d’étranges paradoxes, sous prétexte d’expliquer l’Écriture d’une manière sublime et relevée. Ils aimaient les interprétations mystiques, au point qu’Origène, qui était lui-même mystique, reprochât à Héracléon d'abuser de ces sortes d’explications[2].

Notes et référencesModifier

  1. Société de Gens de Lettres, Nouveau Dictionnaire Historique ou Histoire Abrégée de tous les Hommes, Caen et Lyon, Chez G.LEROY, seul Imprimeur du Roi, ancien Hotel de la Monnaie à Caen et chez BRUYSET Frères, Imprimeurs-libraires à Lyon, avec approbation et privilège du roi, en 1789, p. 441 Tome IV
  2. Jean-Michel Poffet, La méthode exégétique d'Héracléon et d'Origène. Commentateurs de Jn 4 : Jésus, la Samaritaine et les Samaritains, Suisse, Éditions Universitaires de Fribourg, , 304 p. (ISBN 2-8271-0296-X)