Ouvrir le menu principal

Hérédité (film, 2018)

film de Ari Aster, sorti en 2018
Page d'aide sur l'homonymie Pour film de 1921, voir Hérédité.
Hérédité
Description de cette image, également commentée ci-après
Le sceau du démon Paimon, tel qu'il apparaît dans le film
Titre québécois Héréditaire
Titre original Hereditary
Réalisation Ari Aster
Scénario Ari Aster
Acteurs principaux
Sociétés de production PalmStar Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 126 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hérédité, ou Héréditaire au Québec (Hereditary), est un film d'horreur américain écrit et réalisé par Ari Aster, sorti en 2018.

Ce film mélange drame familial et épouvante. Il a reçu de très bonnes critiques aux États-Unis et en France. C’est le premier long-métrage d’Ari Aster.

Sommaire

SynopsisModifier

Quand Ellen, la matriarche de la famille Graham, décède, sa fille, Annie, retourne habiter dans la grande demeure familiale avec son mari Steve et ses deux enfants, son fils, Peter et sa fille, Charlie. Mais, rapidement, la vie de ces quatre personnes qui semble apparemment paisible est perturbée par des phénomènes étranges et inquiétants qui vont aller en s'amplifiant après la mort tragique de Charlie. La famille devra faire face à de terrifiants secrets liés à l'entourage de la matriarche défunte et affronter un ennemi redoutable[1].

Résumé completModifier

Ellen, mère et grand-mère, est décédée. Lors des obsèques organisées par sa fille Annie Graham et son mari Steve, sa petite fille, Charlie, âgée de 13 ans, assise près de son grand frère Peter, observe le corps de sa grand-mère dans son cercueil et la dessine sur son petit carnet à dessins. L'enterrement terminé, la famille retourne dans la grande maison de la matriarche, qui est désormais la leur. Annie occupe son temps à concevoir et créer des maisons de poupées avec leurs mobiliers, leurs bibelots et leurs figurines. La dernière de ses créations est un hospice pour personnes âgées. De temps en temps, Charlie monte dans une espèce de petite cabane que sa famille a fait construire dans les arbres du jardin, juste en face de leur grande maison.

La petite Charlie est triste, et le soir des funérailles, sa mère vient la rassurer dans son lit alors que celle-ci se demande qui viendra s'occuper d'elle quand sa mère sera morte. Annie regarde ensuite les albums photos et les livres de sa mère dans lequel elle découvre une petite carte où il est écrit :

« Pardonne-moi tout ce que je n'ai pu te dire. Ne me hais pas et ne pleure pas trop tes pertes. Tu verras, cela en valait la peine. La récompense l'emportera sur notre sacrifice. »

Avant de quitter la pièce, Annie a une vision en éteignant la lumière, mais elle n'ose en parler à son mari au moment de se coucher.

 
Tony Collette joue le personnage d'Annie

Le lendemain, alors que Charlie est à l'école, un oiseau s'écrase contre la vitre de sa classe. À la fin des cours, elle coupe la tête de l'oiseau. Dans leur maison, Steve et Annie commencent à assister à de curieux phénomènes. Annie a même des visions de sa mère. Inscrit dans un groupe de soutien aux personnes touchées par un deuil, Annie évoque sa mère et explique sa jeunesse difficile. Son père est mort quand elle était jeune enfant et son frère était schizophrène, puis sa mère diabétique a, petit à petit, perdu la raison. Annie se sent cependant responsable de ce qui est arrivé dans sa famille sans que les membres du groupe ne comprennent réellement de quoi elle parle. Pour assister à une fête organisée par ses camardes d'école, Peter déclare qu'il veut se rendre seul à cet événement et Annie le force à emmener sa sœur Charlie avec lui. Au cours de la fête, alors que Peter est en train de dealer de l'herbe, sa jeune sœur Charlie est laissée sans surveillance et elle mange un gâteau contenant des noix, auxquelles elle est allergique, et subit un choc anaphylactique.

Il fait nuit noire. Peter décide de l'emmener immédiatement à l'hôpital, mais Charlie se penche par la fenêtre pour respirer car un œdème lui serre la gorge. Peter, pour éviter un cerf étendu mort sur la route, donne un grand coup de volant et Charlie se retrouve décapitée par un poteau téléphonique installé le long de la route. Sous le choc, Peter rentre discrètement chez lui et laisse le cadavre de sa sœur dans la voiture et c'est sa mère qui découvre le corps de sa fille décapitée, le lendemain matin. Après les funérailles de Charlie, des tensions s'accentuent au sein de la famille alors que Peter continue à fumer du cannabis à l'école et qu'il sent sa gorge enfler alors qu'il inhale de l'herbe.

Annie se lie d'amitié avec une membre du groupe de soutien dénommée Joan. Celle-ci déclare avoir perdu son fils et son petit-fils et participe au groupe de soutien depuis deux mois. Rentrée chez elle, Annie décide de dormir dans son garage, laissant son mari seul dans son lit. À son tour, Peter a des hallucinations. Annie continue cependant à fabriquer des maisons de poupées et découvre, sur son établi, l'adresse de Joan et décide de lui rendre visite. Elle lui évoque son somnambulisme et ses cauchemars. Rentrée chez elle, Annie reconstitue, avec des petites effigies et des maquettes les circonstances de l'accident de sa fille devant le regard effaré de son mari. Plus tard, lors d'un repas, Annie démontre son rejet de Peter et lui reproche la mort de sa sœur.

 
Gabriel Byrne joue le personnage de Steve

Annie rencontre à nouveau Joan sur le parking d'un supermarché, la femme lui évoque sa séance de spiritisme avec un médium et se dit parfaitement convaincue par la séance car elle a pu entrer en contact avec les membres disparus de sa famille. Joan invite Annie à pratiquer avec elle une séance de spiritisme chez elle. Annie est très impressionnée par celle-ci. Sur une ardoise, elle voit une craie écrire une phrase (I love you, Mommy) sans qu'aucune main ne la manipule. Avant de quitter Joan, cette dernière lui précise que sa fille Charlie n'est pas définitivement partie.

La nuit suivante, Annie rêve. Lors d'une crise de somnambulisme, elle voit des fourmis envahir sa maison et le corps de son fils Peter. Elle se réveille dans sa chambre et avoue à son fils qu'elle ne voulait pas lui nuire, puis elle prend feu soudainement. Mais il s'agit encore d'un cauchemar. Elle se réveille en sueur et part réveiller son mari Steve et son fils pour se lancer dans une séance de spiritisme. Charlie semble entrer dans le corps de sa mère et Steve lance un verre d'eau sur le visage de sa femme qu'il considère comme folle.

Le lendemain, à l'école, Peter a des visions et il informe son père de son état d'anxiété. Celui-ci décide d'appeler son épouse pour l'en informer mais celle-ci pique une crise de colère et, de rage, elle détruit une grande partie de son travail. Plus tard, en entrant dans la chambre de sa fille Charlie, elle découvre que les pages de son cahier à dessins posé sur le lit de la jeune fille morte se tournent toutes seules... Elle constatera également d'étranges dessins sur les murs de sa maison sans qu'elle sache de quoi il s'agit. Pendant ce temps-là, dans sa chambre, Peter a la vision de Charlie et deux mains inconnues essayent de lui arracher la tête. Annie décide de jeter le carnet à dessins de sa fille dans le feu de la cheminée mais ses vêtements se mettent à brûler, elle retire alors le carnet de la cheminée et le feu qui embrasait ses vêtements s'éteint de lui-même. Annie décide de rendre visite à Joan, mais celle-ci est absente. Cette dernière est en fait devant l'école de Peter et lance des incantations contre lui. Rentrée chez elle, Annie se rend compte, en fouillant les affaires de sa mère, que Joan voue un culte au démon des richesses Paimon et qu'elle était également une amie d'Ellen, elle-même disciple de ce démon. Lors d'un cours, Peter fait l'objet d'une crise de possession. Alerté, son père vient le chercher et le ramène à la maison.

 
Ann Dowd joue le personnage de Joan

Le soir même, Annie explique à Steve qu'elle a découvert un cadavre décapité dans le grenier et celui-ci se rend compte de la véracité des propos de sa femme. Son mari pense que son épouse est folle, qu'elle a profané la tombe de sa mère et qu'elle a déposé le corps d'Ellen dans leur grenier. Annie, dans un état d'exaltation extrême, demande alors à son mari de brûler le carnet à dessins de Charlie dans la cheminée. Steve, convaincu qu'elle est complètement folle, refuse ses injonctions. Dès lors, Annie prend le carnet et le jette dans la cheminée. Le corps de Steve prend entièrement feu dès l'instant où le carnet s'embrase.

En pleine nuit, Peter se lève et appelle ses parents, mais personne ne lui répond. Il découvre le cadavre calciné de son père allongé devant la cheminée, alors que sa mère, qui semble possédée, l'observe du plafond. Peter décide de s'enfermer dans le grenier pour échapper à la fureur de celle-ci. Il découvre alors les fantômes des membres de sa famille et se jette par la fenêtre. Allongé sur le sol du jardin, il observe sa mère en train de voler vers la cabane de sa sœur, installée dans un arbre. Éclairé par une étrange lumière, il se relève sans problème et sans aucune séquelle de sa chute. Parvenu dans cette cabane, il découvre des gens prosternés devant une statue de Paimon et faisant face à une photo de sa grand-mère. Il reçoit une couronne de la part d'un des membres de cette curieuse cérémonie et s'entend recevoir le titre d'un des huit rois de l'Enfer. Après avoir possédé les corps de sa grand-mère, puis de sa sœur et enfin de sa mère, Paimon s'est emparé du corps de Peter. Les gens se prosternent devant Peter / Paimon et l'acclament, mettant fin au film.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[2] ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[3]

ProductionModifier

Le film a été produit conjointement par la compagnie A24 Films et la société de cinéma et de télévision PalmStar Media.

Développement et genèseModifier

L'idée du film est liée à une volonté du réalisateur Ari Aster de retranscrire une série d'épreuves subies par sa propre famille pendant trois ans au point qu'il avait pu penser à l'époque que celle-ci était maudite.

Ari Aster en a cependant modifié la trame pour en faire un véritable film de possession à l'instar de film comme Rosemary's baby de Roman Polanski ou Ne vous retournez pas de Nicolas Roeg. Le scénario du film a été pensé et préparé durant plusieurs années avant que le tournage ne commence au printemps 2017[4].

Hérédité est le premier long-métrage d'Ari Aster, qui a cependant une certaine expérience dans la réalisation de courts-métrages fantastiques, dont The Strange Thing About the Johnsons (tourné en 2011), qui entretient un certain lien de parenté évident avec ce film[5].

Tournage et décorsModifier

Les scènes d'intérieur de la maison de la famille Graham ont été tournées aux Park City Studios, situés dans l'état de l'Utah aux États-Unis, y compris pour la cabane dans l'arbre de Charlie.

Steve Newburn, qui assistait Grace Yun et Richard T. Oslon pour la décoration, a élaboré les versions miniatures de la maison et de ses nombreuses pièces, ainsi que de sa décoration complexe et d’éléments plus détaillées tels que les petits meubles, les papiers peints et les bibelots[6].

AccueilModifier

CritiquesModifier

Le journaliste de cinéma Antoine Engels a fait une revue de presse des critiques sur le site du Huffington Post. Selon ce tour d'horizon médiatique, le film a reçu un bon accueil aussi bien en France qu'aux États-Unis, et les avis des spécialistes parus dans The Hollywood Reporter, Vanity Fair et USA Today présentent ce film comme un des meilleurs films de ces dernières années.

En France, la critique du magazine Télérama compare ce film à L'Exorciste, un film majeur sur l'envoûtement, sorti 45 ans auparavant ; le magazine Inrocks en a également fait une critique élogieuse, en annonçant que le réalisateur a effectué un brillant « exercice de style ». Même si la lenteur du film a été remarquée, le journaliste Thomas Sotinel, pour Le Monde, explique que les effets s'intensifiant petit à petit font la « force toxique » du film [7].

Box-officeModifier

DistinctionsModifier

Toni Collette a reçu le prix de la meilleure actrice pour le rôle d'Annie Graham lors de la cérémonie de 2018 qui s'est déroulée à New-York[8].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier