Hélio Oiticica

artiste

Hélio Oiticica, né à Rio de Janeiro (Brésil) le et mort dans cette ville le , est un artiste plasticien et théoricien brésilien, à la fois sculpteur, peintre, performeur, cinéaste et écrivain.

Hélio Oiticica
Image dans Infobox.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
Rio de JaneiroVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Représenté par
Galerie Lelong (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
Distinction
Site web

Il est connu pour sa participation au mouvement néoconcrétisme (pt), pour son utilisation novatrice de la couleur et pour ce qu'il a appelé plus tard "l'art de l'environnement", qui comprenait les Parangolés (pt)[1] et les Penetrables. À la fin des années 1960, Oiticica a fondé le mouvement Tropicália (ou tropicalisme).

BiographieModifier

Hélio Oiticica est fils de l'entomologiste, photographe et peintre José Oiticica Filho, lui-même fils de l'anarchiste et poète José Oiticica qui avait appelé à la grève insurrectionnelle en 1918 et a été déporté pour cela. Tout comme son grand-père, Hélio Oiticica va d'ailleurs œuvrer pour les déshérités.

Hélio Oiticica étudie la peinture dès 1963 auprès d'Ivan Serpa (en) à l'école des Beaux-Arts de Rio de Janeiro. Il rejoint l'école de samba de Mangueira en 1964.

Récompenses et distinctionsModifier

Sélection d'œuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Les Parangolés constituent un ensemble d'œuvres nées, comme le disait Hélio Oiticica « d'un besoin vital de désintégration, de désinhibition intellectuelle, du besoin de liberté d'expression ».
  2. Les Bólides (boules de feu) ont été conçus de manière que le spectateur puisse les manipuler pour expérimenter leurs variations de forme et de couleur. Ils sont maintenant trop vulnérables.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :