Hélène Tanguy

personnalité politique française

Hélène Tanguy
Illustration.
Fonctions
Députée de la 7e circonscription du Finistère

(5 ans)
Élection 16 juin 2002
Législature XIIe
Groupe politique UMP
Prédécesseur Jacqueline Lazard
Successeur Annick Le Loch
Biographie
Nom de naissance Hélène Tanguy
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Vannes (Morbihan)
Nationalité Française
Parti politique UMP

Hélène Tanguy, née le à Vannes (Morbihan), est une femme politique française.

BiographieModifier

Cette proche de Jacques Chirac conquiert son premier mandat électoral lors des élections régionales françaises de 1992 en étant élue dans le Finistère sur la liste RPR. Ce n’est cependant qu’en 1994 qu’elle rejoint ce parti[1]. Lors des élections municipales françaises de 1995, elle s’empare dès le premier tour de la mairie de Guilvinec. Elle est réélue dès le premier tour en 2001 et en 2008[1].

Élue conseillère régionale en 1992, elle devient vice-présidente du conseil régional en 2008, chargée des lycées bretons. Elle perd ce titre et cette responsabilité à la suite de l'élection d’une majorité de gauche[1]. Redevenue simple conseillère régionale, elle conserve son siège jusqu’en 2010.

Elle est élue député le , pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 7e circonscription du Finistère. Elle rejoint le groupe UMP. Elle est battue lors des élections législatives françaises de 2007 par Annick Le Loch (PS) par 51,01 % des suffrages exprimés.

Auteur d'un rapport parlementaire intitulé "Les pêches maritimes françaises. Entre le défi du marché et le défi de l'aménagement du territoire". Cf. La Documentation Française dépôt légal N° 421995N

. Mandat donné par le ministre de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement Durables (JL Borloo) et le ministre de l'Agriculture et de la Pêche (M Barnier) pour une mission d'analyse et de réflexion, accompagnée de l'élaboration de propositions sur le développement d'une aquaculture française durable. Cf. lettre du Trombinoscope N° 111 du . Rapport remis le .

Le , elle annonce sa démission du mandat de maire de Guilvinec, tout en restant conseillère municipale.

MandatsModifier

Assemblée nationale
Conseil régional de Bretagne
  • 1992 -  : Conseillère régionale
  • -  : vice-présidente du conseil régional de Bretagne

Conseil économique, social et environnemental.

Nommée personnalité associée par le décret du Président de la République en date du (JORF n° 0057 du , p 42-73) dans la section de l'Agriculture, de la pêche et de l'alimentation.

Reconduite dans cette fonction par décret du Président de la République le (JORF n° 0077 du 1er avril p 62-72) jusqu'en .

Commune de Guilvinec, Finistère
  • 1995 -  : maire[2]

DécorationsModifier

Chevalier des Palmes Académiques. Décret du

Chevalier de la Légion d'Honneur. , scellé du sceau de l'Ordre ss le n° 2733CV99

Officier de la Légion d'Honneur. , scellé du sceau de l'Ordre ss le n° 2733CV99

Commandeur de l'Ordre National du Mérite. , scellé du sceau de l'Ordre ss le n°3188c11

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Pierre-Yves Lautrou, « Au scanner : Hélène Tanguy », L'Express,‎ (lire en ligne)
  2. Hélène Tanguy démissionne de son poste de maire

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier