Un gynophore est un axe, présent dans les fleurs de certaines espèces, qui résulte du prolongement intrafloral du pédoncule de la fleur, entraînant la surélévation du pistil par rapport au réceptacle floral[1]. Le gynophore de l'arachide poursuit son développement après la fécondation, se courbe et permet aux fruits de s'enterrer.

Notes et référencesModifier

  1. Michel Botineau, Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs, Lavoisier, , p. 650