Ouvrir le menu principal

Gynécée

appartement des femmes dans les maisons grecques et romaines
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gynécée (homonymie).

Le gynécée (du grec ancien γυναικεῖον / gunaikeîon) est l'appartement des femmes dans les maisons grecques et romaines. C'est le pendant féminin de l'andrôn, réservé aux hommes.

Cette zone de l'habitat était faite pour que la femme mariée de la maison puisse rejoindre les femmes esclaves ou les femmes non-mariées la nuit lorsqu'elle ne rejoignait pas son mari au lit. Les femmes passaient la plupart de leur temps dans cette zone, qui se situait plus loin que l'andrôn, afin qu'elle n'ait aucun contact direct avec la rue.

En GrèceModifier

Article détaillé : Place des femmes en Grèce antique.
 
Scène familiale de gynécée, lébès nuptial à figures rouges, v. 430 av. J.-C., Musée national archéologique d'Athènes.

En Grèce antique, le rôle de la femme étant d'élever les enfants, elles passaient la plupart de leur temps dans le gynécée.

Les femmes des classes sociales les plus pauvres étaient cependant souvent dans l'obligation de travailler, et donc d'en sortir[1].

Cependant, l'existence d'un tel espace réservé aux femmes n'est pas attestée par les fouilles archéologiques.

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :