Guy Williams (acteur)

acteur américain notamment connu pour son interpretation de Zorro dans la série TV de 1957
Guy Williams
Description de cette image, également commentée ci-après
Guy Williams en 1973, à 49 ans.
Nom de naissance Armando Joseph Catalano
Surnom Guido Armando, Guy Williams
Naissance
New York
Nationalité États-Unis
Décès (à 65 ans)
Buenos Aires
Profession Acteur
Films notables Le Tyran de Syracuse
Capitaine Sinbad
Séries notables Zorro
Perdus dans l'espace

Armando Joseph Catalano, dit Guido Armando puis Guy Williams, est un acteur italo-américain d'origine italienne, né le à New York et mort le à Buenos Aires.

Il doit principalement sa célébrité à son rôle de Zorro dans la série télévisée du même nom produite par les studios Disney et à celui du professeur John Robinson dans la série télévisée Perdus dans l'espace. Au cinéma, ses performances les plus notables sont dans Le Tyran de Syracuse et Capitaine Sinbad.

BiographieModifier

Armando Catalano naît à New York de parents siciliens immigrés aux États-Unis peu avant sa naissance. Il grandit dans le quartier italien Little Italy, dans le Bronx. Une sœur naîtra plus tard, Valerie. Il entre à l'Académie militaire Peekskill dans l'État de New York. Il ne finit pas ses études et occupe divers petits métiers.

Mannequin à New YorkModifier

Alors qu'il est vendeur dans un magasin de maroquinerie chez Wanamaker, Armando a l'idée d'envoyer des photos de lui à une agence de mannequins. Grâce à sa prestance (il mesure 1,90 m pour 84 kilos[1] et a les yeux couleur noisette), il est embauché comme mannequin, en particulier pour des marques de cigarettes et de dentifrice. Henry Wilson, son agent, lui fait d'abord changer son nom en Guido Armando, puis, après qu'un contrat a été refusé en raison du nom jugé « trop étranger », en Guy Williams. Ses photographies paraissent dans des journaux et des magazines, dont le célèbre Harper's Bazaar, ainsi que sur des panneaux d'affichage et des couvertures de livres. Pour devenir acteur, il s'inscrit dans une « Neighborhood Theater » où il reçoit notamment des cours de la chorégraphe Martha Graham[2].

Débuts à HollywoodModifier

En 1946, il signe un contrat d'un an avec les studios Metro-Goldwyn-Mayer et déménage à Hollywood. Il vit alors dans un appartement en bordure de Central Park où il peut s'adonner à sa passion du jeu d’échecs à l'une des nombreuses tables d'échecs du parc, et fait partie du Club d'échecs de Manhattan. Il obtient des petits rôles, essentiellement de cow-boys. Dans le film Au carrefour du siècle (1947), il est le pilote qui lâche la bombe atomique sur Nagasaki.

Il décide de retourner à New York. En 1948, pour les besoins d'une publicité où il doit skier, il fait un long voyage accompagné d'une mannequin de l’agence John Robert Powers, Janice Cooper. Au cours des longues séances photo, ils s'éprennent l'un de l'autre et se marient le 8 décembre. Le couple aura deux enfants : un fils en 1952, Guy Steven Catalano, et une fille, Toni Catalano, née en 1958, qui deviendront tous deux acteurs.

En 1950, Guy Williams tourne quelques-unes des toutes premières publicités pour la télévision. Son père meurt en 1951 et ne connaîtra pas la gloire de son fils. En 1952, Guy signe un nouveau contrat d'un an avec les studios Universal et déménage à nouveau dans la mecque du cinéma. Il apparaît dans un épisode de The Lone Ranger dans le rôle d'un shérif.

En 1953, il est victime d'une chute de cheval : traîné au sol sur presque deux mètres, il aura une longue cicatrice sur l'épaule gauche. Il met à profit sa convalescence pour se perfectionner en escrime - dont les rudiments lui avaient été enseignés par son père - et s'inscrit à l'école d'escrime des frères Nedo et Aldo Nadi. Cela lui permettra plus tard de décrocher le rôle principal dans la série Zorro[3],[4].

ZorroModifier

En 1957, Guy Williams a trente-trois ans quand il est choisi par Walt Disney pour incarner le justicier masqué Zorro, qu'il interprète pendant 82 épisodes dans la série télévisée produite par les studios Disney. L'acteur y exécute sans doublure tous les duels, sans même que la pointe des épées soit mouchetée (il sera blessé deux fois). Pour les besoins des scènes musicales, il prendra des cours de guitare avec le célèbre Vicente Gomez. Zorro connaît un succès immédiat et une immense popularité internationale.

Au vu de ce triomphe, CBS et les studios 20th Century Fox le choisissent ensuite pour incarner le rôle du père dans Perdus dans l'espace, une série télévisée futuriste qui remporte également un grand succès aux États-Unis.

 
Guy Williams dans la série Perdus dans l'espace.

Guy Williams tourne également dans quelques films au cinéma, notamment : Le Tyran de Syracuse en 1962 et Capitaine Sinbad en 1963.

Retraite précoceModifier

De 1979 à 1989, Guy Williams se retire de Hollywood et s'installe définitivement en Argentine, à Buenos Aires, où il avait reçu un accueil enthousiaste de la part des Argentins lors d'une visite en 1973[5]. Désormais divorcé et ruiné, il vit dans un studio[6].

Il meurt le à l'âge de 65 ans d'une rupture d'anévrisme. Comme il vivait seul, son corps est retrouvé à son domicile trois jours après sa mort[7].

HommagesModifier

Deux hommages importants lui sont décernés à titre posthume : En 2001, une étoile à son nom est posée sur le Walk of Fame d'Hollywood en présence de son fils Guy Williams Junior. Puis, lors de la convention D23 organisée du 19 au , Guy Williams est récompensé par une décoration Disney Legends[8].

FilmographieModifier

TélévisionModifier

CinémaModifier

Notes et référencesModifier

  1. Olivier Besombes, Zorro l'emblème de la révolte, Éditions YRIS, 2006, page 265.
  2. Télé 7 jours no 1323, semaine du 5 au 11 octobre 1985, page 40.
  3. Télé 7 jours no 1323, semaine du 5 au 11 octobre 1985, page 42, avec Guy Williams en Zorro en couverture.
  4. Site de Télé Star, article Zorro, le destin tragique et extraordinaire de Guy Williams....
  5. « J'ai d'abord été invité par Canal 13, la chaîne qui rediffusait Zorro à l'époque, en 1973. L'accueil délirant m'avait un peu surpris. Et puis les Argentins savent recevoir ! ». Témoignage de Guy Williams pour le magazine Télé 7 jours no 1323, semaine du 5 au 11 octobre 1985.
  6. Télé 7 jours no 1323, semaine du 5 au 11 octobre 1985, avec Guy Williams en Zorro en couverture et âgé de 61 ans en icône. Interview faite par Philippe Garnier.
  7. « Zorro pour l'éternité », Télé 7 jours no 1512, semaine du 20 au 26 mai 1989, page 130.
  8. (en) « 2011 Disney Legends Awards Honorees at D23 Expo to include Regis Philbin, Jim Henson, Disney Princess voices », sur insidethemagic.net, juin 2011

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :