Guy Pervillé

historien français
Guy Pervillé
Portrait de Guy Pervillé
Guy Pervillé en 2013.
Biographie
Naissance
OiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité Française
Thématique
Formation École normale supérieure
Titres Professeur d'université
Profession Historien
Employeur Université Toulouse-Jean-Jaurès
Travaux Thèse de doctorat : Les Étudiants algériens de l’Université française, 1880-1962, Paris, Éditions du CNRS, 1984, préface de Charles-Robert Ageron.
Distinctions Prix maréchal-Louis-Hubert-Lyautey ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Guy Pervillé, né en 1948 dans l'Oise, est un historien français, spécialiste de l'histoire de l'Algérie coloniale, du nationalisme algérien[1] et de la guerre d'Algérie[2],[3].

BiographieModifier

Ancien élève de l'École normale supérieure 1969-1973, puis pensionnaire de la Fondation Thiers (1975-1978), Guy Pervillé est chargé de cours à l'université de Rouen de 1979 à 1981. Il est ensuite assistant à l'université de Limoges (1981-1987) et maître de conférences à l'université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 (1987-1995). Il devient professeur d'histoire contemporaine à l'université de Nice (1995-1999).

Depuis 2000, il est professeur à l'université Toulouse-Jean-Jaurès, où il est responsable du groupe de recherche en histoire immédiate (GRHI)[4].

En Guy Pervillé conteste la « censure » d'un article concernant la guerre d'Algérie par le ministère de la Culture et de la Communication[5].

PublicationsModifier

  • Histoire iconoclaste de la guerre d'Algérie et de sa mémoire, Vendémiaire, 2018, 667 p.
  • Oran, . Leçon d'histoire sur un massacre, Paris, Éditions Vendémiaire, 2014.
  • Les Accords d’Évian (1962). Succès ou échec de la réconciliation franco-algérienne (1954-2012), Paris, Armand Colin, coll. « U », 2012.
  • La France en Algérie : 1830-1954, Vendémiaire, 2012.
  • La Guerre d’Algérie : histoire et mémoires, Bordeaux, Éditions du Centre régional de documentation pédagogique (CRDP), 2008.
  • La Guerre d’Algérie, PUF, Que sais-je ?, 2007 ; rééd. 2012.
  • Atlas de la guerre d’Algérie, Paris, Autrement, 2003 ; rééd. 2012.
  • Pour une histoire de la guerre d’Algérie – 1954-1962, Paris, Éditions Picard, 2002.
  • Alger 1940-1962, une ville en guerres, ouvrage collectif dirigé par Jean-Jacques Jordi et Guy Pervillé, Paris, Autrement, 1999.
  • L’Europe et l’Afrique de 1914 à 1974, Paris et Gap, Ophrys, 1994.
  • 1962 : la paix en Algérie, Paris, La documentation française, 1992.
  • De l’empire français à la décolonisation, Paris, Hachette, Carré-Histoire, 1991 ; cinq éditions de 1991 à 1996.
  • Les Étudiants algériens de l’Université française, 1880-1962, Paris, Éditions du CNRS, 1984, préface de Charles-Robert Ageron ; réédition Alger, Casbah Éditions, 1997.

Notes et référencesModifier

  1. « Je le fais en tant qu’historien français qui travaille sur l’histoire de l’Algérie contemporaine, du nationalisme algérien […] » Guy Pervillé, « Histoire et mémoires de la relation franco-algérienne », L'ivreScQ, no 22,‎ , p. 43-53 (lire en ligne).
  2. « […] la Guerre d’Algérie. Il est actuellement professeur d'histoire contemporaine à l'université de Toulouse II-Le Mirail. Sur ce sujet, dont il est un spécialiste reconnu […] », Bernard Droz, Outre-Mers, revue d’histoire, rubrique Comptes rendus, no 354-355, 1er semestre 2007, p. 370.
  3. « […] historien, spécialiste apprécié de l’Algérie », Charles-Robert Ageron, Revue française d’histoire d’Outre-mer, t. LXXIX (1992), no 296, p. 417-418.
  4. « PERVILLÉ Guy », sur sfhom.com, Société française d’histoire des outre-mers, 1912-2017 (consulté le ).
  5. Jean Sévillia, « La guerre d'Algérie s'est-elle terminée le 19 mars 1962? », Le Figaro Histoire, no 1, avril-mai 2012, p. 20-21.

Liens externesModifier