Ouvrir le menu principal

Guy Deroubaix
Biographie
Naissance
La Madeleine,
Drapeau de la France France
Ordination sacerdotale
Décès (à 68 ans)
Saint-Denis,
Drapeau de la France France
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Jacques Le Cordier
Évêque de Saint-Denis
Évêque coadjuteur de Saint-Denis

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Guy Deroubaix, né le à La Madeleine (Nord) et mort le à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), est un prélat catholique français, deuxième évêque de Saint-Denis de 1976 jusqu'à sa mort.

Sommaire

BiographieModifier

FormationModifier

Fils de Jean Deroubaix et de son épouse, née Monique Ghestem, il fait ses études à l’institution Saint-Jean de Douai, puis au collège Saint-Joseph de Lille tenu par les jésuites. Se préparant au sacerdoce, il fait ses études en philosophie ainsi qu'en théologie au Séminaire Saint-Sulpice d'Issy-les-Moulineaux[1].

Principaux ministèresModifier

Il est ordonné prêtre le . Il est alors vicaire à Croix de 1951 à 1965, ainsi qu'aumônier diocésain de la Jeunesse ouvrière chrétienne de 1953 à 1965 puis aumônier de l'Action Catholique Ouvrière de 1965 à 1970. Le , il est nommé évêque coadjuteur de Saint-Denis par le pape Paul VI ; il est consacré le en la basilique Saint-Denis par Mgr Jacques Le Cordier. Il devint évêque du diocèse le , succédant à Mgr Le Cordier, démissionnaire en raison de son âge[1],[2].

Président de la commission épiscopale France-Amérique Latine de 1981 à 1987, Mgr Deroubaix accède, en 1985, à la présidence de la Commission épiscopale pour le monde ouvrier jusqu’en 1991. En 1993, il est l’évêque accompagnateur du secrétariat national des relations avec l’Islam[3]. Il est membre de la famille spirituelle Jesus Caritas du Père de Foucauld[1].

MortModifier

Atteint d'un cancer depuis deux ans, il meurt le . Ses obsèques sont célébrées le en la basilique de Saint-Denis, par le cardinal Lustiger, archevêque de Paris[4].

Prises de positionModifier

PolitiqueModifier

Proche du monde ouvrier, Mgr Deroubaix juge qu'il y a de nouvelles solidarités à développer sur le terrain de la justice sociale et que la situation actuelle exige d'autres modes de gestion et de répartition des richesses.

Il invite régulièrement les chrétiens à participer à la vie politique tout en refusant de condamner l'abstentionnisme, jugeant que « les partis politiques, y compris le PCF, ont une responsabilité. Si les gens ne s'intéressent pas plus à la politique, c'est aussi parce que les partis n'éveillent pas assez l'intérêt des gens. » Il affirme également que « les pauvres ne doivent pas devenir des assistés, mais des citoyens responsables ; ils doivent être acteurs de leur propre libération. »

En 1994, lors du 50e anniversaire de la Libération de Paris, il salue la résistance et affirme : « Nous sommes aujourd'hui soumis à d'autres idéologies: celles de la production et du profit conçus comme des absolus, celles du racisme ou du nationalisme comme valeurs suprêmes[3]

Affaire GaillotModifier

Lors de la révocation de Mgr Gaillot, il se dit « surpris » et soutient que « certaines personnes peuvent s'étonner des initiatives de l'évêque d'Évreux. Mais, sur le fond, sa solidarité avec les plus démunis, les sans-abri, les sans-travail, les prisonniers ne [lui] apparaît pas condamnable. » Il affirme également que « Le dialogue doit s'établir avec tous, y compris ceux avec qui on est en désaccord. [...] La vérité se découvre ensemble. Dans les évangiles, Jésus n'impose pas sa vérité[5]. »

ŒuvreModifier

  • Faire Église du Christ, 1993, prière (lire).

RéférencesModifier

  1. a b et c Diocèse Saint-Denis-en-France - http://saint-denis.catholique.fr/monseigneur-pascal-delannoy/parole-de-leveque/mgr-guy-deroubaix
  2. Libération, L'évêque de Saint-Denis est mort. - http://www.liberation.fr/libe-3-metro/1996/01/10/l-eveque-de-saint-denis-est-mort_160412, 10 janvier 1996
  3. a et b L'Humanité - Un évêque proche du monde ouvrier - https://www.humanite.fr/node/184899, 10 janvier 1996
  4. Institut Lustiger, A Dieu Mgr Deroubaix, http://www.institutlustiger.fr/documents/OC/JML_1996_01_18_PND_A_Dieu_Mgr_Deroubaix.pdf, 18 janvier 1996
  5. L'Humanité, Mgr Deroubaix : Jésus n'a jamais imposé sa vérité - www.humanite.fr/node/211295, 18 janvier 1995