Guy Chaussinand-Nogaret

historien et universitaire français

Guy Chaussinand-Nogaret est un historien et universitaire français. Il est directeur honoraire de recherche à l'École des hautes études en sciences sociales et spécialiste du XVIIIe siècle.

BiographieModifier

Guy Chaussinand-Nogaret prépare une thèse de 3e cycle en histoire, sur Les Financiers languedociens au XVIIIe siècle, qu'il soutient à l'École pratique des hautes études, en 1968[1]. Il soutient une thèse d'État, intitulée Les élites en France de la Régence au Premier Empire, sous la direction d'Emmanuel Le Roy Ladurie en 1985, à l'université Paris-IV[2]. Il est maître de conférences à l'École des hautes études en sciences sociales, où il est nommé directeur de recherche en 1996[3].

Activités de recherche et éditorialesModifier

Spécialiste du XVIIIe siècle auquel il a consacré sa thèse publiée sous l'intitulé Les financiers de Languedoc au XVIIIe siècle[4], il est l'auteur de La noblesse au XVIIIe siècle. De la Féodalité aux Lumières[5] et de La vie quotidienne des Français sous Louis XV[6]. Il consacre un livre au cardinal Dubois[7], ou encore au règne de Louis XVI[8].

Il est l'auteur, avec Louis Bergeron d'un ouvrage sur Les « masses de granit ». Cent mille notables du Premier Empire[9].

PublicationsModifier

  • La noblesse au XVIIIe siècle, Hachette, 1976.
  • La vie quotidienne des Français sous Louis XV, Tallandier, 1979 384 p. (ISBN 9782847349320), prix Marie-Eugène Simon-Henri-Martin de l’Académie française
  • Gens de finance au XVIIIe siècle, 1993 158 p. (ISBN 978-2870274958)
  • Voltaire et le siècle des Lumières, Complexe, 1994, 165 p. (ISBN 9782870275269)
  • Le Cardinal Dubois (1656-1723), Perrin, 2000.
  • Le Cardinal de Fleury. Le Richelieu de Louis XV, Payot, 2002, 241 p. (ISBN 978-2228896528)
  • Louis XVI, le règne interrompu, 1754-1793, Tallandier, 159 p. (ISBN 978-2235023160)
  • (éd.) Les grands discours parlementaires de la Révolution : De Mirabeau à Robespierre 1789-1795, préface de Jean-Louis Debré, Armand Colin, 2005, 267 p. (ISBN 978-2200268312)
  • Casanova : Les dessus et les dessous de l'Europe des Lumières, Fayard, 2006 497 p. (ISBN 978-2213624969)
  • D'Alembert : Une vie d'intellectuel au siècle des Lumières, Fayard, 2007, 445 p. (ISBN 978-2213631257)
  • Les Lumières au péril du bûcher. Helvétius et d'Holbach, Fayard, 2009, 261 p. (ISBN 978-2213642673)
  • Comment peut-on être intellectuel au siècle des Lumières ?, André Versaille éditeur, 2011, 140 p. (ISBN 978-2874951428)
  • Les Femmes du roi. D'Agnès Sorel à Marie-Antoinette, Tallandier, 2012 272 p. (ISBN 9782847348774)

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. Notice du Sudoc, École pratique des hautes études, 1968, notice du Sudoc [1].
  2. Thèse d'État, Université Paris-IV, notice du Sudoc [2]
  3. « JORF n°294 du 18 décembre 1996 page 18635 —Décrets du 11 décembre 1996 portant nomination (enseignements supérieurs) », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le 12 octobre 2019).
  4. [compte rendu] Claude Dulong-Sainteny, « Guy Chaussinand-Nogaret, Les financiers de Languedoc XVIIIe siècle. (École pratique des hautes études », Bibliothèque de l'École des chartes, no 129,‎ janvier-juin 1971), p. 188-191 (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2019).
  5. [compte rendu] Jacqueline Hecht, « Chaussinand-Nogaret Guy — La noblesse au XVIIIe siècle. De la Féodalité aux Lumières », Population, vol. 32, no 3,‎ , p. 727-728 (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2019).
  6. [compte rendu] Paolo Alatri, « Guy Chaussinaud-Nogaret : La vie quotidienne des Français sous Louis XV, (Coll. «V.Q. ») 1979 », Dix-Huitième Siècle, no 12,‎ , p. 513-514 (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2019).
  7. [compte rendu] Christophe Blanquie, « Le cardinal Dubois (1656-1723) », Cahiers Saint-Simon,‎ , p. 120-121 (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2019).
  8. [compte rendu] Pierre Serna, « Guy Chaussinand-Nogaret, Louis XVI, le règne interrompu, 1754-1793, Paris, Tallandier Historia, 2002,159 p », Annales historiques de la révolution française, no 332,‎ , p. 204-206 (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2019).
  9. [compte rendu] Christophe Charle, « Louis Bergeron, Guy Chaussinand-Nogaret, Les « masses de granit ». Cent mille notables du Premier Empire », Annales, vol. 35, no 6,‎ , p. 1300-1301 (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2019).
  10. « Prix Thérouanne, Académie française », sur academie-francaise.fr (consulté le 12 octobre 2019).
  11. « Prix de la biographie, Académie française », sur academie-francaise.fr (consulté le 12 octobre 2019).

Liens externesModifier