Ouvrir le menu principal

Gustave Thomas de Closmadeuc
Archéologue
Présentation
Naissance
La Roche-Bernard
Décès
Vannes
Nationalité Drapeau de la France France

Gustave Thomas de Closmadeuc, né le à La Roche-Bernard, mort en 1918 à Vannes, chirurgien en chef de l'hôpital de Vannes de 1862 à 1881, est un archéologue français.


Historique familialModifier

Gustave Thomas de Closmadeuc est né dans une famille d'ancienne bourgeoisie originaire de Bretagne, issue de Julien Thomas (1598-1658), sieur de Bénéac en Guer, (Morbihan), avocat en Parlement et sénéchal. [1]. *Jacques Thomas (1633-1679), sieur de Bénéac, était avocat à la cour. *Jean Thomas (mort avant 1735), sieur de Bénéac, était avocat à la cour, procureur fiscal du duché de Coislin, au siège de La Roche-Bernard, (Morbihan). *Joseph Thomas, sieur de Bénéac, était maire de La Roche-Bernard en 1737, procureur fiscal, subdélégué de l'Intendance de Bretagne. *Benjamin Fidèle Armand Thomas, sieur de Closmadeuc en Nivillac, (Morbihan), était avocat en Parlement en 1779, maire de La Roche-Bernard en 1790. *Eugène Thomas de Closmadeuc (1779-1858), était docteur en médecine.

Gustave Thomas de Closmadeuc est le fils d'Eugène Thomas de Closmadeuc.

Armes de la famille Thomas de ClosmadeucModifier

« d'azur au mât de navire gréé d'or, pavilloné d'argent,une fasce d'argent chargée de 3 taus de gueules brochant sur le tout »[2].

BiographieModifier

Il est conseiller municipal de Vannes et président de la Société polymathique du Morbihan à Vannes. En cette qualité, il est l'auteur d'ouvrages de médecine, d'archéologie et d'histoire, extraits des bulletins de cette société savante.

Les honneursModifier

  • Gustave Thomas de Closmadeuc est chevalier de la Légion d'Honneur
  • En Bretagne, au moins cinq rues portent son nom, d'après Les Noms qui ont fait l'histoire de Bretagne, 1997.

BibliographieModifier

  • Recherches historiques sur les calculs des canaux salivaires, Imp. de Galles, Vannes, 1855.
  • Esquisse sur la médecine et la chirurgie populaires dans le département du Morbihan, Imp. de Lamarzelle, Vannes, 1861. Réédité sous le titre Médecine et chirurgie populaires en Bretagne au XIXe siècle, Stéphane Batigne Éditeur, Questembert, 2019. (ISBN 9791090887701).
  • L'Île de Gavr'inis et son monument, Imp. de Galles, Vannes, 1864.
  • Le passage sur la Vilaine de la voie antique de Portus-Naminetuna Dartorium, Imp. de Galles, Vannes, 1866.
  • Chirurgie et barberie en Bretagne avant la Révolution, Imp. de Galles, Vannes, 1869.
  • La conspiration dite de Pontcallec en Bretagne sous la Régence , Imp. de Galles, Vannes, 1872.
  • Les celtae ou haches en pierre des dolmens armoricains, Imp. de Galles, Vannes, 1873.
  • Découverte d'un vase en bronze gallo-romain contenant environ 1500 médailles aux effigies impériales (IIIe siècle), Imp. de Galles, Vannes, 1893.
  • Quiberon 1795: émigrés et chouans, commissions militaires, interrogatoires et jugements', Imp. de Galles, Vannes, 1899.
  • Une bévue de la police du Directoire (1798-1799), Imp. de Galles, Vannes, 1903.

SourceModifier

RéférencesModifier

  1. Henri de La Messelière, Filiations Bretonnes, Prudhomme, Saint-Brieuc, 1924, T.V, p.226-228
  2. La Messelière, ibid

Article connexeModifier

Liens externesModifier