Ouvrir le menu principal

Gustave Coquiot

écrivain et critique d'art français
Gustave Coquiot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint

Gustave Isidore Simon Coquiot, né à Puits (Côte-d'Or) le et mort à Paris 8e le [1], est un écrivain, auteur dramatique et critique d'art français.

BiographieModifier

Collectionneur de tableaux de Maurice Utrillo, Gustave Coquiot fut un des secrétaires d'Auguste Rodin.

En mars 1916[2], il était devenu le mari de l'ancienne artiste de cirque Mauricia de Thiers (1880-1964) qui, par la suite, sera élue maire d'Othis sans discontinuer de la Libération jusqu'à sa mort à l'âge de 84 ans.

ŒuvresModifier

  • Deux heures du matin, quartier Marbeuf, pièce, avec Jean Lorrain (1904)
  • 1904 : Sainte-Roulette de Jean Lorrain et Gustave Coquiot, Théâtre des Bouffes du Nord
  • Hôtel de l'Ouest, chambre 22, pièce, avec Jean Lorrain (1905)
  • Le vrai J.-K. Huysmans (1912)
  • Toulouse Lautrec, édition Auguste Blaizot (1913)
  • Le Vrai Rodin (1913)
  • Cubistes, futuristes, passéistes, avec 24 phototypies, collection « Bibliothèque d'art », Paris, Librairie Ollendorff, 1914 — réédition en 1920, avec 48 illustrations.
  • Rodin à l'Hôtel de Biron et à Meudon, Ollendorff, Paris, (1917) (en ligne)
  • Vagabondages, illustré par Henri Epstein (1921)
  • Vincent Van Gogh (1923)
  • Georges Seurat (1924)
  • Renoir (1925)
  • Degas (1924)
  • Des Gloires déboulonnées avec 16 reproductions hors texte nouvelle édition 1927, André Delpeuch Éditeur.
  • Maurice, Utrillo, V., 1925, André Delpeuch Éditeur.

PortraitsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Acte de décès n° 1184 (vue 30/31). archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 8e arrondissement, registre des décès de 1926.
  2. Acte de mariage n° 104 (vue 30/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 8e arrondissement, registre des mariages de 1916.

Liens externesModifier