Ouvrir le menu principal

Gustave Bloch

historien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bloch.
Gustave Bloch
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Historien, érudit classiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Distinction

Gustave Bloch, né à Fegersheim (Bas-Rhin) le et mort à Bourron-Marlotte (Seine-et-Marne) le , est un historien français et professeur d'université en histoire ancienne.

BiographieModifier

Né en Alsace, il opte pour la France à l'issue de la guerre franco-allemande de 1870. Il est reçu à l'École normale supérieure en 1868[1] et réussit premier à l’agrégation de lettres en 1872[2]. Il est élève de l'École française d'Athènes en 1874 puis, en 1883, soutient à l'université de Paris une thèse intitulée Les origines du Sénat romain : recherches sur la formation et la dissolution du sénat patricien[3].

Professeur d'antiquités grecques et latines à la faculté des lettres de Lyon à partir de 1884, il est également chargé des fonctions de maître de conférences d'histoire à l'École normale supérieure à partir de 1888[4].

Il rédige l'un des tomes de l'Histoire de France depuis les origines jusqu'à la Révolution d'Ernest Lavisse, intitulé Les Origines ; La Gaule indépendante et la Gaule romaine, et publié en 1900.

FamilleModifier

Gustave Bloch est le père de l'historien médiéviste Marc Bloch, co-fondateur avec Lucien Febvre de l'École des Annales.

ŒuvresModifier

  • (Thèse) Les origines du Sénat romain, E. Thorin, 1883.
  • Les origines, la Gaule indépendante et la Gaule romaine, tome 1-2 de l’Histoire de France des origines à la Révolution d'Ernest Lavisse, Hachette, 1900, 455 p.
  • La République romaine. Les conflits politiques et sociaux, Flammarion, Bibliothèque de philosophie scientifique, 1913 [1].
  • L'Empire romain. Évolution et décadence, Flammarion, Bibliothèque de philosophie scientifique, 1922, 313 p. [2]

DistinctionModifier

Officier de la Légion d'honneur[4]

RéférencesModifier

  1. Annuaire de l'école.
  2. André Chervel, « Les agrégés de l'enseignement secondaire. Répertoire 1809-1950 », sur Ressources numériques en histoire de l'éducation (consulté le 19 juin 2014).
  3. Thèse de lettres (1883), notice Sudoc consultée en ligne le 4 juillet 2015.
  4. a et b « Cote 19800035/200/26191 », base Léonore, ministère français de la Culture

Voir aussiModifier