Gulumbu Yunupingu

Gulumbu Yunupingu, née sur l'île Inglis dans le Territoire du Nord en 1945 et morte à Nhulunbuy le [1], est une artiste australienne.

Gulumbu Yunupingu
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Père
Mungurrawuy Yunupingu (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Elle est membre du peuple yolngu, un peuple aborigène. Jeune femme, elle aide son père, le militant Munggurrawuy Yunupingu, à s'opposer à la destruction de sites sacrés par des intérêts miniers, en lui servant d'interprète[1]. Au début des années 1980, elle traduit pour la première fois la Bible en langue gumatj, la langue de sa communauté, avec trois autres femmes de cette communauté[1].

Elle s'investit avec ses deux célèbres frères cadets, l'activiste Galarrwuy et le musicien Mandawuy, pour faire mieux connaître au grand public le mode de vie yolngu, en cofondant le festival annuel garma[1],[2].

Ses peintures - dont certaines sur bois - et sculptures ont été exposées notamment au Musée d'Art contemporain à Sydney[1] ; à l'Université nationale australienne à Canberra[3] ; et à la Galerie nationale d'Australie[4]. En 2004 elle obtient le prix Telstra, le plus prestigieux prix attribué aux artistes autochtones australiens[1],[5]. Elle est invitée à produire une peinture sur le plafond du second étage pour l'ouverture du Musée du Quai Branly à Paris[1],[5].

Elle décède le , à l'âge d'environ 67 ans (le jour précis de sa naissance n'étant pas connu)[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g et h (en) "Artist and healer helped reinvigorate Yolngu culture", The Australian, 25 mai 2012
  2. (en) "Gulumbu Yunupingu", AustLit
  3. (en) "Artist's long journey to see her works on display", Canberra Times, 30 mars 2012
  4. (en) "Gulumbu YUNUPINGU", Galerie nationale d'Australie
  5. a et b (en) "Australian Indigenous Art Commission", Musée du Quai Branly

Liens externesModifier