Ouvrir le menu principal

Guillonville

commune française du département d'Eure-et-Loir
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillon (homonymie).

Guillonville
Guillonville
Le temple protestant du hameau de Gaubert (1884).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Châteaudun
Canton Voves
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Beauce
Maire
Mandat
Marie-Ange Baron
2014-2020
Code postal 28140
Code commune 28190
Démographie
Population
municipale
443 hab. (2016 en augmentation de 0,23 % par rapport à 2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 30″ nord, 1° 39′ 47″ est
Altitude Min. 113 m
Max. 140 m
Superficie 27,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Guillonville

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Guillonville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Guillonville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Guillonville
Liens
Site web http://www.mairie-guillonville.fr

Guillonville est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire. Elle fait partie d'une zone écologique protégée du réseau Natura 2000. C'est une zone importante pour la conservation des oiseaux de la vallée de la Conie et Beauce centrale.

Sommaire

GéographieModifier

SituationModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes et département limitrophesModifier

ToponymieModifier

  • Bas latin Willonis Villa. Willo, nom de personne d’origine germanique, et villa = domaine rural. Le w germanique devient un g dur français. Le nom de la commune provient du nom latinisé Willumvilla (qu’elle portait en 1209), qui a évolué vers Guillonvilla en 1265, Guillonvillier en 1433, et Guillonville par la suite.
  • Le hameau de Gaubert portait quant à lui son nom dès 1270, s’étant auparavant appelé Villa Gauberti.
  • Bourneville a porté les noms de Borinvilla en 1250, Burnevilla en 1342, jusqu’à porter son nom actuel en 1626.
  • Pruneville a vu son nom évoluer du latin Premodis Villa en 1003, Premetis Villa en 1080, pour devenir Premevilla en 1209, Preseinville en 1327, Prenneville en 1486, etc.
  • La ferme de Chauvreux a porté quant à elle les noms de Calverosum en 1208 et de Chauvereus en 1270[1].

HistoireModifier

Époque contemporaineModifier

XIXe siècleModifier

La commune de Guillonville, qui contenait déjà le hameau de Gaubert, a été fusionnée le 22 novembre 1829 sur ordonnance royale de Charles X avec celle de Bourneville, qui recouvrait Pruneville.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 En cours Marie-Ange Baron SE Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementaleModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 443 habitants[Note 1], en augmentation de 0,23 % par rapport à 2011 (Eure-et-Loir : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
443463483491727869854829870
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
913896905879875865913886785
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
737713715609618605605602600
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
600502463487434419456442443
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

ÉconomieModifier

 
Ferme d'éoliennes à Cormainville, avec 30 Vestas V80-2MW, construites par Volkswind Gmbh en 2006.

Parc éolien de Cormainville - GuillonvilleModifier

En 2006, trente turbines Vestas V80, d'une puissance de 2 MW chacune, ont été mises en service par la société Difko sur les communes de Guillonville et Cormainville, développant une puissance totale de 60 MW[6].

Parc éolien de Cormainville - Guillonville - CourbehayeModifier

En 2016, sept turbines Nordex N100/2500 d'une puissance de 2,5 MW chacune, ont été mises en service par la société STEAG sur les communes de Guillonville, Cormainville et Courbehaye, développant une puissance totale de 17,5 MW[6].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Temple protestant de 1884 au hameau de Gaubert ;
  • Église catholique Saint-Pierre.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier