Ouvrir le menu principal

Guillaume Sorel

auteur de bande dessinée et illustrateur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sorel.
Guillaume Sorel
Dédicace au Château de Comper..jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
CherbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Distinction

Guillaume Sorel, né à Cherbourg le , est un auteur de bande dessinée et illustrateur français.

Sommaire

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2014)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après un BEP-CAP en génie civil, Guillaume Sorel rejoint en 1983 l'École des arts appliqués de Lyon. Il intègre en 1985 l'École Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

À partir de 1987, il publie ses premières illustrations dans les magazines Scales et Casus Belli, illustre des jeux de rôles pour Oriflam (la série RuneQuest) et Descartes et collabore aux trois numéros du fanzine Karpath.

Guillaume Sorel et Thomas Mosdi réalisent leur première bande dessinée L'Île des morts (1991 - 1996), une série fantastique publiée aux éditions Vents d'Ouest dans la collection « Gris Feu ».

Guillaume Sorel et Mathieu Gallié publient ensemble un récit pour le collectif Les Diables, Le Fils du Grimacier et quelques années plus tard la série Algernon Woodcock.

À partir de 1996 débute la série Mens Magna sur un scénario de Froideval puis en 1999, Guillaume Sorel retrouve Thomas Mosdi pour le diptyque Amnésia. En 2000, Guillaume Sorel signe son premier album solo Mother, une histoire de vampires.

En 2002, Guillaume Sorel et Mathieu Gallié lancent la série Algernon Woodcock. Un spin-off intitulé Contes des Hautes Terres sort la même année. En 2009, il publie aux Éditions Casterman le roman graphique Mâle de Mer sur un scénario de Lætitia Villemin.

Guillaume Sorel et l'écrivain Laurent Seksik coscénarisent l’adaptation du roman Les derniers jours de Stefan Zweig. L'album paraît en février 2012, jour commémoratif des 70 ans de la mort de l'auteur autrichien Stefan Zweig.

Après Mother, sorti en 2000, il travaille à nouveau en solo et 2013 voit la sortie de l'album Hôtel Particulier. En 2014, a lieu la première adaptation du Horla, de Guy de Maupassant chez Rue de Sèvres[1].

Après une première collaboration avec Serge Le Tendre en 2008 dans un album collectif (Paroles d'étoiles aux Éditions Soleil), Vents d'Ouest leur propose de travailler ensemble autour des grands crimes : J'ai tué Abel sort en 2015.

Guillaume Sorel est aussi illustrateur, signant de nombreuses couvertures de livres, dans des collections fantastiques[2]. De fin 2015 à début 2016, il abandonne pour un temps la bande dessinée afin de se consacrer à son travail d'illustrateur et de peintre.

En avril 2018, Bluebells Wood, où Sorel est au scenario et au dessin, a été édité aux Editions Glénat.

ŒuvresModifier

Bande dessinésModifier

  • L'Île des morts, scénario de Thomas Mosdi
    1. 1991 : In Cauda Venenum (Vents d'Ouest)
    2. 1992 : Mors Ultima Ratio (Vents d'Ouest)
    3. 1993 : Abyssus Abyssum invocat (Vents d'Ouest)
    4. 1994 : Perinde ac cadaver (Vents d'Ouest)
    5. 1996 : Acta est fabula (Vents d'Ouest)
  • 1995 : Le Fils du Grimacier, scénarion de Mathieu Gallié (Vents d'Ouest)
  • 1995 : Mort à outrance, scénario de Thomas Mosdi (Vents d'Ouest)
  • Mens Magna, scénario de François Froideval
    1. 1996 : Les Loups de Kiev (Soleil)
    2. 1997 : L'Aigle d'Égypte (Soleil)
    3. 1998 : Le Crépuscule des Titans (Soleil)
  • Amnésia, scénario de Thomas Mosdi
    1. 1998 : Orphée, couleurs deMichel Crespin (Le Téméraire)
    2. 1999 : Eurydice (Le Téméraire)
  • 2000 : Mother (Casterman)
  • Typhaon, scénario de Dieter
    1. 2000 : Éléonore (Casterman)
    2. 2001 : Vernon (Casterman)
  • Algernon Woodcock, scénario de Mathieu Gallié
    1. 2002 : L'Œil fé 1 (Delcourt)
    2. 2003 : L'Œil fé 2 (Delcourt)
    3. 2004 : Sept Cœurs d'Arran 1 (Delcourt)
    4. 2005 : Sept Cœurs d'Arran 2 (Delcourt)
    5. 2007 : Alisandre le Bel (Delcourt)
    6. 2011 : Le Dernier Matagot (Delcourt)
  • 2005 : N'Être, scénario de Laëtitia Villemin (Le Peu Importe Association)
  • 2009 : Mâle de mer, scénario de Laëtitia Villemin (Casterman)
  • 2011 : Prague Itinéraires, avec Christine Coste (Casterman Lonely Planet)
  • 2012 : Les Derniers Jours de Stefan Zweig, co scénarisé avec Laurent Seksik (Casterman)
  • 2013 : Hôtel Particulier[3] (Casterman)
  • 2014 : Le Horla, d'après Guy de Maupassant (Rue de Sèvres)
  • 2015 : J'ai tué… Abel, scénario de Serge Le Tendre (Vents d'Ouest)
  • 2018 : Bluebells Wood (Glénat)

IllustrationModifier

  • 2014 : Alice au Pays des Merveilles, texte de Lewis Carroll, traduction de Henri Parisot (Rue de Sèvres)

Collectifs et participationsModifier

  • 1992 : Ça ne mange pas d'pain (Association Ça ne mange pas d'pain)
  • 1993 : Les Diables (Vents d’Ouest)
  • 1993 : Double je, Tome 2, scénario de Toff, dessin de Béhé (Vents d'Ouest) : dessin des pages 17b, 18 et 19a
  • 1994 : Toxico sida & Co (Éd. Isoete)
  • 2000 : Boris Vian (Vents d'Ouest) : dessin de la chanson J'suis un monstre de perversité
  • 2001 : Les Cauchemars d'Halloween (Albin Michel) : dessin du récit Des bonbons… ou la mort, scénario de Dieter)
  • 2002 : Léo Ferré (Vents d'Ouest)
  • Contes des Hautes Terres, scénario de Mathieu Gallié
    1. 2002 : La Longue Nuit, dessin de Phil Castaza (Delcourt) : dessin hors-récit
    2. 2006 : La Sixième Couronne, dessin de Gwendal Lemercier (Delcourt) : dessin hors-récit
  • Les Contes de l'Ankou,
    1. 2003 : Hantise (Soleil) : dessin du récit « Une pensée pour elle », sur un scénario de Jean-Luc Istin
    2. 2005 : Qui est mon Père ? (Soleil) : dessin du récit « L'esprit de mon père », sur un scénario de Jean-Luc Istin
  • 2008 : Paroles d'étoiles, scénario de Serge Le Tendre (Soleil)
  • 2009 : Souvenirs de films, conçu et coordonné par Jean-Pierre Eugène (Le Lombard)
  • 2010 : BT! Barre toi!, JL Beaulieu, D Huet, D Jacq, F Macquaire (Apogées)
  • 2014 : Elric 2. Stormbringer, scénario de Julien Blondel et Jean-Luc Cano, dessin de Julien Telo et Robin Recht, d'après le roman de Michael Moorcock (Glénat) : une illustration
  • 2017 : Les Coeurs simples, directeur de collection Albert Algoud (Casterman)

Illustrations de couverturesModifier

Guillaume Sorel a illustré de nombreuses couvertures de revues, notamment Bifrost.

Il a également illustré des couvertures de romans chez Pocket, Denoël, Mnémos, Fleuve Noir, Le Bélial ou Gallimard.

Notes et référencesModifier

  1. Le Horla - Article paru le 21 avril 2014
  2. Guillaume Sorel sur le site NooSFere (Illustrations) (consulté le 12 mai 2017)
  3. Cathia Engelbach, « L’autre côté du miroir », sur achacunsalettre.blog.lemonde.fr (consulté le 19 janvier 2019).

AnnexesModifier