Ouvrir le menu principal

Guillaume Ier de Forez

comte de Lyon et de Forez, mort en 1097
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillaume Ier.

Guillaume dit l'Ancien, comte de Lyon et de Forez[1] (?-1097).

Il est identifié dans les sources comme le fils d'Artaud IV de Lyon[2],[3] et de Raymonde[4].

En 1092, il fonde le prieuré de Sury-le-Comtal dépendant de l'île Barbe[5].

Le 10 décembre 1096, il remet l'église Saint-Julien de Moingt[6], qu'il tenait de l'église Saint-Etienne de Lyon, à l'archevêque de Lyon Hugues de Die avant son départ pour la croisade en 1096[7],[8].

Guillaume de Tyr le cite parmi les nobles qui se joignirent à la croisade aux côtés du comte Robert Ier de Flandre. Il combat aux côtés de Raymond de Saint-Gilles. Albert d'Aix le nomme parmi ceux qui prirent part au siège de Nicée (1097) et il signale sa mort lors de ce même siège.

On ignore sur quel fondement on lui a traditionnellement attribué comme épouse Wandalmonde de Beaujeu, les sources n'en témoignent aucunement. Ces dernières attestent en revanche qu'il eut 2 fils :

La succession du ForezModifier

 
Armoiries des comtes de Lyon et de Forez, d'après J.-M. de la Mure.

Le fait que Guillaume se joigne au comte Robert Ier de Flandre lors de son départ en croisade peut être mis en rapport avec la présence des "armoiries au lion pleines[15]" identifiées par de La Mure dans la sépultures des comtes à l'église Saint-Irénée de Lyon et qu'Auguste Bernard interpréta comme des armoiries "parlantes" de Lyon[16].

La présence du prénom "Eustache" jusqu'alors inconnu dans la lignée des comtes de Lyon et de Forez et la mention surprenante de Guigues de Guînes comme comte de Forez vers 1105-1115[17],[18] sont autant d'éléments qui restent aujourd'hui inexpliqués mais qui semble attester de liens familiaux étroits entre les maisons de Flandres et de Forez.


Le blason de la maison de Beaujeu[19] ou le lambel à cinq pendants pourrait correspondre à une brisure ajoutée sur le blason du comté de Flandre à l'époque de Guichard IV de Beaujeu dit « le Grand » et de Sibylle de Hainaut[20],[21].

Avec la disparition des héritiers mâles, le comté de Lyon et de Forez échoit au fils de Guigues-Raymond d'Albon par son mariage avec la sœur de Guillaume : Ita-Raymonde.

Le Forez passe ainsi à la maison d'Albon.

Notes et référencesModifier

  1. Cart. de Cluny, Tome IV, 3529, p. 651.Lire en ligne
  2. Donation du comte Guillaume à l'abbaye de Savigny, Cart. de Savigny n°758, p. 395.
  3. Cart. de Savigny n°757, p. 393.
  4. "Raymode matre mea" consent à la donation à Cluny datée de 1078 faite par Artaud et son père Guillaume "Artaldus comes Forensis", "Willelmus filius eius Artaldi", Cluny, Tome IV, 3529, p. 651.
  5. J.-E. DUFOUR, Dict. topographique du département de la Loire (1946) p. 31.
  6. L'église Saint-Julien d'Antioche se trouve sur l'ancienne commune de Moingt rattachée à Montbrison, Voir le dossier de l'église Saint-Julien d'Antioche dans l'inventaire du patrimoine.
  7. La Mure (1675/1860), Tome III, Preuves, 23, p. 20. Lire en ligne
  8. Donation de l’église Saint-Julien de Moingt 1096, proposition de traduction par le Musée du diocèse de Lyon http://museedudiocesedelyon.com/MUSEEduDIOCESEdeLYONsaintjulienmoingtdonation.htm
  9. "Filii eius…Guillermus et Eustachius" dans l'acte de donation de "pater Guillermus" à Montbrison par une charte non datée. La Mure, Tome III, Preuves, 25, p. 21.Lire en ligne.
  10. Cart. de Savigny,p. 429, n° 823 , De ecclesia de Sancti Romani et Anciaco, "Vuillelmus , Forensium comes", Lire en ligne
  11. Europäische Stammtafeln III 737.
  12. Voir par ailleurs, Arthaud de Belley ainsi que le bienheureux Ayrald, moine de à la Chartreuse de Portes (avant 1132), évêque de Saint Jean de Maurienne (1132-1134) et les reliques d'Ayraldus Senex ( Cart. Sav. n° 815 Lire en ligne) à Saint-Jean de Brullioles (Saint-Laurent-de-Chamousset.)
  13. Idem.
  14. "et in villa de Maximiaco adquisivit de Eustachio, comite Forensi, custodiam cymeterii et villam construxit". Obit. de l'Église de Lyon, Lire en ligne
  15. "D'or au lion de sable armé de gueules" J.-M. de La Mure, Histoire des ducs de Bourbon et des comtes de Forez, vol. 1, p. 74.
  16. A. BERNARD, Armoiries des comtes de Lyon et du Forez..., 1867. https://play.google.com/books/reader?id=jJ0MUO0nsHYC&printsec=frontcover&output=reader&authuser=0&hl=fr&pg=GBS.PA6
  17. Guy comte de "Forois" de l'Historia comitum Ghisnensium. Christian Frachette, Guy de Guines fut-il comte de Forez au XIIe siècle ?, Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public, Volume 23, 1992. Lire en ligne
  18. Historia Comitum Ghisnensium 25, MGH SS XXIV, p. 574.
  19. Armorial universel, précédé d'un traité complet de la science du blason. sur Google Livres, Jouffroy d'Eschavannes, 1844, page 46.
  20. Cartulaire de l'église collégiale Notre-Dame de Beaujeu. sur Google Livres, Marie-Claude Guigue, 1864, page 52.
  21. Le duc de Persigny et les doctrines de l'Empire: précédé d'une notice. sur Google Livres, Jean-Gilbert Victor Fialin, 1865, pages 297-310.

Voir aussiModifier