Guillaume Ier (évêque de Strasbourg)

évêque de Strasbourg

Guillaume Ier, né vers 978 et mort à Strasbourg en 1047 ou le est évêque de Strasbourg de 1029 à sa mort.

Guillaume Ier de Strasbourg
Fonction
Évêque de Strasbourg
-
Hermann (d)
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Activités
Père
Mère
Judith von Kärnten (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie

Biographie

modifier

Guillaume est né vers 978[1]. Membre de la dynastie des Saliens, il est le fils cadet d’Otton de Carinthie et de Judith. Un de ses frères, Brunon, devient pape sous le nom de Grégoire V. Guillaume est aussi l'oncle de l'empereur du Saint-Empire Conrad II le Salique[2],[1].

Guillaume est chanoine de Strasbourg et archichapelain de l'impératrice Gisèle de Souabe quand son neveu Conrad II lui obtient le siège épiscopal de Strasbourg en 1029, à la mort de l'évêque Werner[3],[2],[1].

En 1031, il consacre l’église Saint-Thomas de Strasbourg, qui avait été incendiée. Il fait construire l'église Saint-Pierre-le-Jeune de Strasbourg et la dote d'un chapitre[2],[1]. C'est probablement Guillaume qui fait achever la cathédrale romane de Strasbourg, dont la construction a été commencée sous son prédécesseur Werner[4].

Guillaume accueille son neveu l'empereur Conrad à plusieurs reprises, en particulier le [2]. Guillaume effectue un pèlerinage à Jérusalem[2],[1] entre 1040 et 1044[2].

Guillaume meurt en 1047[2] ou le à Strasbourg[1]. Il est enterré dans l'église Saint-Pierre-le-Jeune de Strasbourg[2],[1]. Humbert de Moyenmoutier, moine et futur cardinal, compose un poème en son honneur[1].

Références

modifier
  1. a b c d e f g et h Burg 1989.
  2. a b c d e f g et h Rapp 1988, p. 1023.
  3. Francis Rapp (dir.), Le Diocèse de Strasbourg, Paris, Beauchesne, coll. « Histoire des diocèses de France » (no 14), , 352 p. (ISBN 978-2-7010-1037-3, lire en ligne  ), p. 36.
  4. Jean-Philippe Meyer, La cathédrale de Strasbourg : La cathédrale romane 1015-vers 1180, Strasbourg, Société des amis de la cathédrale de Strasbourg, , 153 p., p. 18.

Voir aussi

modifier

Articles connexes

modifier

Bibliographie

modifier

Liens externes

modifier