Guillaume Cuchet

historien français

Guillaume Cuchet, né le , est professeur d'histoire contemporaine et spécialiste d'histoire des religions.

Guillaume Cuchet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
Formation
Activité
Rédacteur à
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinctions
Prix Drouyn-de-Lhuys ()
Prix de la Fondation Pierre-Antoine-Bernheim (d) ()
Prix Sophie-Barluet ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Comment notre monde a cessé d'être chrétien (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Guillaume Cuchet est un ancien élève de l'École normale supérieure (lettres et sciences humaines). En 1996, il est agrégé d'histoire[1]. En 2002, il soutient sa thèse Du ciel à l'au-delà : le purgatoire dans la culture et la société françaises (1850-1935), sous la direction de Philippe Boutry à l'université Paris-XII[2]. En 2004, il soutient une habilitation à diriger des recherches à l'université Paris-I, Dominique Kalifa étant garant, sur Religion, croyances et modernité en France, XIXe-XXe siècles[3]. Il est ensuite nommé maître de conférences à l'université d’Avignon (2004-2007), puis à l'université Lille-III (2007-2013) et à l’Institut d'études politiques de Paris (2007-2013). Depuis 2013, il est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris-Est Créteil (UPEC)[4].

Guillaume Cuchet est membre du comité de rédaction de la Revue d’histoire de l’Église de France, de la Revue des sciences philosophiques et théologiques, de la revue Études et du conseil international de la Revue d’histoire ecclésiastique (Louvain).

Il publie des articles dans la Revue de l'histoire des religions, Archives de sciences sociales des religions, Études, Le Débat, Revue d'histoire du XIXe siècle, Revue Historique, Recherches de science religieuse, Revue des sciences philosophiques et théologiques, Transversalités, Esprit, Revue d'histoire moderne et contemporaine, Histoire de l’éducation ou encore L'Histoire. Il signe des tribunes dans des journaux quotidiens tels que Le Monde[5] ou Le Figaro[6].

Son livre Comment notre monde a cessé d’être chrétien. Anatomie d’un effondrement[7] est reconnu par plusieurs prix : il est lauréat du prix 2018 d’histoire des religions de la Fondation Les amis de Pierre-Antoine Bernheim, décerné par l’Académie des inscriptions et belles-lettres ; il reçoit le prix Sophie Barluet 2018 du Centre national du livre[8]. Dans cette étude, Guillaume Cuchet analyse le décrochage religieux survenu en France dans les années 1960. Il en précise la chronologie et en identifie des causes. Il s'interroge sur le rôle des réformes initiées par le concile Vatican-II. Son travail se fonde sur les travaux du chanoine Fernand Boulard (1898-1977), auquel le livre est dédié.

Précédemment, son livre Les voix d’outre-tombe. Tables tournantes, spiritisme et société au XIXe siècle a reçu le prix Drouyn de Lhuys 2013 de l'Académie des sciences morales et politiques.

PublicationsModifier

  • Une histoire du sentiment religieux au XIXe siècle. Religion, culture et société en France, 1830-1880, Paris, 2020, Éditions du Cerf, 422 p.
  • La dramatique conciliaire de l'Antiquité à Vatican II, Textes issus du symposium international organisé à l'université Lille 3 du 15 au 17 mai 2013, [Directeurs de publication : Guillaume Cuchet et Charles Mériaux] Villeneuve-d'Ascq, 2019, Presses universitaires du Septentrion, 468 p.
  • Comment notre monde a cessé d'être chrétien, anatomie d'un effondrement, Paris, 2018, Éditions du Seuil, 288 p., réédition coll. « Points Seuil Histoire », 2020.
  • Penser le christianisme au XIXe siècle, Alphonse Gratry, 1805-1872, "Journal de ma vie" et autres textes, Rennes, 2017, Société d'histoire religieuse de la France, Presses universitaires de Rennes, 325 p. [contient la première édition complète en français du Journal de ma vie, suivie d'une anthologie d'autres textes d'Alphonse Gratry]
  • Philosophie de la mort, postface Renauld de Dinechin, Paris, 2014, Les Plans-sur-Bex, 140 p. [contient deux textes sur Frédéric Ozanam]
  • Faire de l'histoire religieuse dans une société sortie de la religion, Paris, 2013, Publications de la Sorbonne, 236 p., nouvelle édition augmentée en 2020.
  • Les voix d'outre-tombe, tables tournantes, spiritisme et société au XIXe siècle, Paris, 2012, Éditions du Seuil, 457 p.
  • (sous-dir.), Le purgatoire, fortune historique et historiographique d'un dogme, Paris, 2012, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales, 331 p.
  • Le crépuscule du purgatoire, préface de Philippe Boutry, Paris, 2005, Armand Colin, 253 p., réédition coll. « Points Seuil histoire », 2020.

Notes et référencesModifier

  1. « Agrégations Histoire », Le Monde,‎
  2. « Guillaume Cuchet a rédigé la thèse suivante », sur theses.fr (consulté le 1er octobre 2020)
  3. « HDR soutenue en 2004 », sur pantheonsorbonne.fr (consulté le 1er octobre 2020)
  4. « Guillaume Cuchet », sur crhec.u-pec.fr (consulté le 1er octobre 2020)
  5. « Moderniser est d’une faible rentabilité auprès des fidèles », Le Monde, 23 octobre 2015.
  6. « Le virus, ou la mort imprévisible que nous avions oubliée », Le Figaro, 10 avril 2020
  7. « Guillaume Cuchet, lauréat du prix 2018 d’histoire des religions », La Croix,‎
  8. Isabel Contreras, « Guillaume Cuchet, lauréat du prix Sophie Barluet 2018 », sur livreshebdo.fr,

Liens externesModifier