Guillaume Bouzard

scénariste français

Guillaume Bouzard, né le à Paris, est un auteur de bande dessinée français.

Guillaume Bouzard
FIBD 2015 Guillaume Bouzard.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

BiographieModifier

Né en 1968 à Paris Bouzard arrive à l'âge de deux mois dans les Deux-Sèvres où il vit toujours[1]. Passionné de dessin dès l'école primaire, il publie dès 1986 à compte d'auteur son premier fanzine intitulé Caca Bémol[2] qui comptera 10 numéros. Après les Beaux-Arts de Toulouse et plusieurs albums chez Les Requins Marteaux et 6 Pieds sous terre, il collabore au magazine Ferraille puis au Psikopat et intègre la famille Fluide glacial dès 2002.

Il a publié de nombreux albums salués, Le Club des quatre, Mégabras, Moi Bouzard (Fluide glacial) ou encore Football Football (Dargaud), Plageman (6 Pieds sous terre) et La Bibite à Bon Dieu (Les Requins Marteaux). Sa série Les Poilus est prépubliée dans le journal Fluide glacial et est parue en album en 2016 à l'occasion du centenaire de la Bataille de Verdun.

Ses dessins sont également publiés dans la presse : Fluide glacial, Spirou, Le Canard Enchaîné, So Foot, Libération, L’Express

Il a reçu le prix Jacques-Lob (Festival BD Boum - Blois 2014), le grand prix (Festival Quai des Bulles - Saint Malo 2014) et prix Schlingo (Festival d'Angoulême 2013).

En 2017, quelques mois après la version de Matthieu Bonhomme, il publie à son tour un album en hommage à Lucky Luke intitulé Jolly Jumper ne répond plus[3],[4],[5],[6]. Comme beaucoup de commentateurs dans la presse, Frédéric Potet dans Le Monde des Livres salue son travail : « cela faisait longtemps que l’on ne s’était pas autant esclaffé en lisant un Lucky Luke »[7]. Le , le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême annonce qu'il est le prochain Président du grand Jury en [8].

A l'occasion d'une souscription lancée en 2019 par les éditions Rouquemoute en vue de la publication de La Grande Aventure, Guillaume Bouzard, "lassé de lire le même texte piqué dans Wikipédia pour les services de presse", décide de réécrire lui-même sa notice biographique, que voici :

Bouzard par BouzardModifier

"Guillaume Bouzard naît en 1968 à Paris et décide de faire de la bande dessinée car il aime bien les Tuniques Bleues. Il crée son fanzine Caca bémol en 1986 (10 numéros) et collabore à de nombreuses publications indépendantes, devenant rapidement le prince de la BD underground tant son talent est immense. Il décide de faire les Beaux-Arts car à un moment, il faut bien apprendre à dessiner pour faire ce métier.

Sympa, jovial, jamais le dernier pour la déconne, Bouzard est capable d’avaler trois assiettes de couscous royal sans perdre sa bonne humeur légendaire. Disons-le : il adore ce plat et ça n’a peut-être rien à voir, mais soudain, tout le monde s’intéresse à lui : Psikopat, Fluide Glacial, Spirou... Il a collaboré au magazine So Foot durant dix ans et a travaillé entre autres pour Libération, 20 Minutes, L’Express ou Le Monde sans pour autant snober les gens car c’est un bon gars doublé d’un chic type. Il fait une tripotée d’albums chez des éditeurs aussi divers que Les Requins Marteaux, Six Pieds Sous Terre, Fluide Glacial ou Dargaud car c’est un bourreau de travail quand il s’y met.

Sans arrière pensée, il crée son blog « JeveuxtravaillerpourleCanardEnchaîné » le soir des élections présidentielles de 2012, et tout à coup, son rêve se réalise... En 2017, il se fait son album de Lucky Luke en attendant de reprendre Rahan ce qui arrivera tôt ou tard, c’est obligé... Lassé de lire le même texte piqué dans Wikipédia pour les services de presse, il décide de réécrire lui-même sa bio et est très satisfait quand il la relit avec des petits tapotements sur le ventre. Si quelqu’un sait comment remplacer l’ancien texte par le nouveau, qu’il n’hésite pas un seul instant."

ŒuvresModifier

  1. Plageman : l'homme-plage, 1997, (ISBN 2-910431-04-5)
  2. Plageman le deux, 2000, (ISBN 2-910431-11-8)
  3. Plageman, 2017, (ISBN 2352121248), réédition
  • Le club des quatre
  1. Le club des quatre joue la gagne, Fluide glacial, 2005, (ISBN 2-85815-429-5)
  1. The autobiography of me too - part 1, 2004, (ISBN 2-84961-007-0)
  2. The autobiography of me too two, 2005, (ISBN 2849610240)
  3. The autobiography of me too free : like a bird, 2008, (ISBN 978-2-84961-071-8)
  • The autobiography of a Mitroll, Dargaud, collection Poisson pilote.
  1. Mum is dead, octobre (2008) - (Sélection officielle du Festival d'Angoulême 2009), (ISBN 978-2-20506-033-1)
  2. Is dad a Troll ?, octobre (2009)
  • 43204, Auto-édition, 2006

RécompensesModifier

RéférencesModifier

  1. Guillaume Bouzard, le Lucky Luke du festival international de la BD, LaNouvelleRepublique.fr, 27 janvier 2017, par Sébastien Acker
  2. Philippe MAGNERON, « Caca Bémol - BD, informations, cotes », sur www.bedetheque.com (consulté le 7 janvier 2019)
  3. Sébastien Acker, « Guillaume Bouzard, le Lucky Luke du festival international de la BD », sur La Nouvelle République, (consulté le 12 février 2017)
  4. Jérôme Lachasse, « Jolly Jumper ne répond plus: "Un Lucky Luke différent, avec un humour débridé" », sur BFMTV.com, (consulté le 12 février 2017)
  5. Anne Douhaire, « BD : Trois westerns, sinon rien" », sur franceinter.fr, (consulté le 12 février 2017)
  6. Laurence Houot, « "Jolly Jumper ne répond plus", Lucky Luke réinventé par Bouzard : déjanté », sur http://culturebox.francetvinfo.fr, (consulté le 23 mars 2017)
  7. Frédéric Potet, « BD. Sacrés westerns ! », sur LeMonde.fr, (consulté le 23 mars 2017)
  8. Noémie Guillotin, « Le Deux-Sévrien Guillaume Bouzard président du jury au festival de la BD d'Angoulême », sur francebleu.fr, (consulté le 29 décembre 2017)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Henri Filippini, « The autobiography of a mitroll », dBD, no 27,‎ , p. 86.

Liens externesModifier