Ouvrir le menu principal

Guillaume Bonnet (cyclisme)

coureur cycliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillaume Bonnet et Bonnet.
Guillaume Bonnet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs

Guillaume Bonnet, né le à Montpellier, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Probikeshop Saint-Étienne Loire.

BiographieModifier

2010-2011 : au Vulco-VC Vaulx-en-VelinModifier

En 2011, Guillaume Bonnet effectue sa quatrième saison au sein du Vulco-VC Vaulx-en-Velin. En début d'année, il termine troisième du Circuit des communes de la vallée du Bédat et du Grand Prix de Saint-Étienne Loire, quatrième de la Ronde du Canigou, huitième et meilleur jeune du Circuit de Saône-et-Loire et dixième de la Vienne Classic espoirs, manche de la Coupe de France DN3. Il connaît également sa première sélection en équipe de France espoirs à l'occasion du ZLM Tour, manche de la Coupe des Nations U23, où il occupe un rôle d'équipier pour Arnaud Démare[1]. Il réalise ensuite un bon Tour de Franche-Comté au mois de mai, en se plaçant à quatre reprises parmi les dix premiers, avec pour meilleur résultat une troisième place sur la troisième étape, même rang affiché une semaine plus tard sur les Boucles du Tarn et du Sidobre. Début juin, il est de nouveau aligné en équipe de France espoirs sur la Coupe des nations Ville Saguenay, une épreuve par étapes disputée au Canada. Le bilan se révèle positif pour la sélection française, qui en ressort avec deux victoires d'étape pour Arnaud Démare et une quatrième place finale pour Warren Barguil. Sur le plan personnel, Guillaume Bonnet prend la seconde place de la deuxième étape. Remonté à la troisième place du classement général, il rétrograde finalement au huitième rang à l'issue des quatre jours de course. De retour en France, il reprend la compétition sur la Classique Jean-Patrick Dubuisson, s'y classant second de la troisième étape. Il se distingue par la suite en prenant la quatrième place des Boucles nationales du printemps[2]. Durant l'été, il accroche une troisième place d'étape sur le Tour du Pays Roannais, puis réalise une grande performance au mois d'août, en prenant la quatrième place du championnat de France espoirs. Il participe entre-temps à la Polynormande (20e), sous les couleurs de l'équipe de France. Il est ensuite aligné au Tour de la Vallée d'Aoste, de nouveau sous la sélection nationale espoirs de Bernard Bourreau. Alors qu'il figure parmi la bonne échappée sur la troisième étape, il est contraint de laisser filer la tête de course en raison d'une chute. L'étape est finalement par son coéquipier de l'équipe de France Antoine Lavieu, présent également à l'avant de la course ce jour-là[3]. Début septembre, il termine quatrième des Quatre jours des As-en-Provence.

2012 : arrivée au SCO DijonModifier

Pour l'année 2012, il se voit recruté par le SCO Dijon[4]. Désormais sorti des rangs espoirs, il espère décrocher un contrat professionnel à l'issue de cette saison[5]. En février, il est cinquième du Circuit méditerranéen et dixième de la Tramontane, deux épreuves de l'organisation Courses au Soleil, puis cinquième du Grand Prix du Pays d'Aix et quatrième du Circuit des communes de la vallée du Bédat. Il est ensuite second du Circuit des quatre cantons au mois de mars, avant de s'imposer le lendemain su le Prix de Joinville, une épreuve "toutes catégories", trois ans et demi après sa dernière victoire[6]. Il termine également troisième du Grand Prix de Saint-Étienne Loire[7], et d'étape sur la Boucle de l'Artois, en Coupe de France DN1. Il enchaîne le mois suivant par une victoire sur la classique Troyes-Dijon, en réglant au sprint un petit groupe de cinq coureurs[8], puis par une troisième place sur le Tour du Charolais et une sixième place au Grand Prix de Vougy. Il dispute deux épreuves professionnelles sous les couleurs de l'équipe de France, à l'occasion du Grand Prix de Pluemelec-Morbihan (43e)[9] et des Boucles de l'Aulne (25e). En juin, il décroche le titre de champion de Bourgogne[10]. Il multiplie également les accessits, se classant second du Circuit du Neuné, d'étape au Tour du Pays Roannais, et cinquième d'étape sur la Ronde de l'Oise, épreuve figurant au calendrier de l'UCI Europe Tour. Durant l'été, il termine deuxième du Circuit de l'Étang, du Grand Prix de Villapourçon, troisième du Grand Prix du Cru Fleurie et d'étape sur les Quatre jours des As-en-Provence, septième de Paris-Auxerre et dixième du Grand Prix de Cours-la-Ville.

Depuis 2013 : EC Saint-Étienne Loire puis Probikeshop Saint-Étienne LoireModifier

En 2013, Guillaume Bonnet rejoint l'équipe Probikeshop Saint-Étienne Loire. Durant la première moitié de février, il se classe quatrième du Circuit méditerranéen et sixième de la Ronde du Canigou. Début mars, il prend la seconde place du Circuit des quatre cantons. Le jour suivant, il s'adjuge le Grand Prix de Saint-Saulge, à l'issue d'un sprint au sein d'un petit groupe de cinq coureurs[11]. Il est également cinquième d'Annemasse-Bellegarde et retour. Le 1er avril, il finit septième du Grand Prix de Vougy, épreuve de la Coupe de France DN1. Il s'impose sur le Grand Prix Serra-Delorme, devant l'ancien coureur professionnel Blaise Sonnery[12]. Il décroche par la suite deux secondes places sur le Circuit de Saône-et-Loire, ainsi qu'une dixième position au Tour du Jura. En juin, il prend le départ du Tour Nivernais Morvan. Après un début de course perturbée par une bronchite, il retrouve rapidement de bonnes sensations en s'adjugeant la seconde étape. Il se classe également troisième de deux étapes et cinquième du classement général[13]. Le 28 juillet, il connait une nouvelle sélection en équipe de France à l'occasion de la Polynormande. Présent à l'avant de la course, il en profite pour marquer les points nécessaires pour le Grand Prix de la montagne, qu'il emporte. Il boucle l'épreuve en vingt-sixième position[14]. En août, il est victime d'une lourde chute sur le Grand Prix de Cormoz, nécessitant l'intervention du SAMU et des pompiers pour l'évacuation[15].

Lors de l'année 2014, Guillaume Bonnet décroche son premier succès au mois d'avril, après un début de saison difficile, en s'imposant sur le Tour du Charolais[16]. Neuvième de Dijon-Auxonne-Dijon le lendemain, il franchit huit jours plus tard la ligne en vainqueur sur la Grimpée de la station Gap Romette, en devançant deux coureurs de l'AVC Aix-en-Provence[17]. En mai, il s'impose sur la première étape de l'Essor breton, après avoir bouclé les vingt-cinq derniers kilomètres en solitaire. Il endosse ainsi la première tunique de leader de cette course[18]. Il termine finalement septième du classement général. Le 1er juin, il prend la neuvième place du Circuit des monts du Livradois. La semaine suivante, il devient vice-champion de Rhône-Alpes[19]. Après une période creuse en termes de résultats, il revient au premier plan durant le mois de juillet, en prenant la cinquième place du Trophée des champions, manche de la Coupe de France DN1. Il s'adjuge ensuite l'étape reine du Tour d'Auvergne, disputée sur un dénivelé de 2 900 mètres, en dominant Julien Loubet lors d'un sprint à deux[20]. Le 7 septembre, il se classe dixième du Tour du Pays de Gex-Valserine.

Il entame la saison 2015 par une victoire au mois de février, sur la troisième épreuve des Boucles du Haut-Var. Il l'emporte au sprint en réglant un groupe d'échappée de quinze coureurs[21]. Mi-mars, il finit dixième de Paris-Troyes, classique inscrite au calendrier de l'UCI Europe Tour. En avril, il se classe troisième de la première étape du Circuit de Saône-et-Loire, au terme d'un sprint massif[22]. Au mois de mai, il termine cinquième du Prix des vallons de Schweighouse, épreuve comptant pour la Coupe de France DN1. Durant l'été, il s'impose en solitaire sur la difficile deuxième étape du Tour du Pays Roannais, avec une marge de 28 secondes sur ses trois poursuivants[23]. Il remporte le classement général de l'épreuve deux jours plus tard[24]. Il monte également sur la troisième marche du podium du Tour de Côte-d'Or, puis termine par la suite cinquième du Grand Prix du Cru Fleurie, du Grand Prix de Loges et du Grand Prix de Puy-l'Évêque, sixième du Trophée des châteaux aux Milandes ou encore neuvième de l'Étoile d'or. Il est cependant contraint de stopper sa saison dès le mois d'août, en raison d'une chute survenue dans un virage sur la première étape des Quatre jours des As-en-Provence, dont il en ressort avec une clavicule cassée[25].

Désormais père de famille, il emménage en 2016 avec sa famille à Saint-Étienne. Ne réussissant pas à obtenir de contrat professionnel, il décide malgré tout de continuer le cyclisme, avec le même plaisir et désir de compétition[25]. Durant le mois d'avril, il se classe sixième du Circuit de Saône-et-Loire et dixième de Dijon-Auxonne-Dijon. Au mois de mai, il prend la huitième place du Grand Prix de la ville de Nogent-sur-Oise, en Coupe de France DN1. Il gagne également une étape ainsi que le classement général de la première édition du Trophée Alpes Azur[26]. Lors du mois de juillet, il remporte en solitaire la seconde étape du Tour de la Dordogne. Il devance à cette occasion Valentin Madouas et Samuel Plouhinec, et endosse le maillot jaune de leader[27]. Il boucle finalement la compétition à la troisième place du classement général. Il est également septième de Volvic-Vassivière, puis cinquième de Vassivière-Feytiat à la fin du mois. En août, il se classe second du Grand Prix de Puy-l'Évêque, derrière le coureur charentais Yoann Paillot, avant de s'imposer sur la première étape du Tour du Chablais[28].

Un temps annoncé dans la nouvelle équipe continentale MG SportGagne de l'homme d'affaires nordiste Guy Mollet, l'équipe ne voit cependant pas le jour. Il rempile alors pour une nouvelle saison au sein du Probikeshop Saint-Étienne Loire[29]. Cette année 2017 est gâchée par une douleur au genou, et plus particulièrement au ligament croisé interne[30].

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Notes et référencesModifier

  1. Christian Cosserat, « Guillaume Bonnet veut maintenant en gagner une », sur directvelo.com,
  2. Nicolas Gachet, « Guillaume Bonnet : « Maintenant, je veux gagner ! » », sur directvelo.com,
  3. Nicolas Gachet, « Guillaume Bonnet a bien géré son année », sur directvelo.com,
  4. Nicolas Gachet, « Guillaume Bonnet rejoint le SCO Dijon », sur directvelo.com,
  5. Julien Brousse, « Guillaume Bonnet : « Décrocher une place chez les pros » », sur directvelo.com,
  6. « Trois ans et demi après son dernier succès, le néo-Dijonnais Guillaume Bonnet a enfin gagné une course, hier à Joinville. », sur bienpublic.com,
  7. « Nouveau podium pour Bonnet », sur bienpublic.com,
  8. Nicolas Gachet, « Troyes-Dijon : Classement », sur directvelo.com,
  9. Dominique Turgis, « Grand Prix de Plumelec : Les réactions des amateurs », sur directvelo.com,
  10. Christian Cosserat, « Guillaume Bonnet est en forme ascendante », sur directvelo.com,
  11. Frédéric Gachet, « Grand Prix de Saint-Saulge : Classement », sur directvelo.com,
  12. Nicolas Gachet, « Grand Prix Serra Delorme à Liergues : Les réactions », sur directvelo.com,
  13. Nicolas Gachet, « Guillaume Bonnet prêt pour la suite de la saison », sur directvelo.com,
  14. Cédric Congourdeau, « Guillaume Bonnet a pu faire la course avec les pros », sur directvelo.com,
  15. « Grand prix de Cormoz : un coureur cycliste sérieusement blessé à la suite d’une chute », sur leprogres.fr,
  16. Nicolas Gachet, « Tour du Charolais : Classement », sur directvelo.com,
  17. Nicolas Gachet, « Grimpée de la Station Gap Romette Chaillol : Classement », sur directvelo.com,
  18. Freddy Guérin, « Guillaume Bonnet : « Pas l'habitude de terminer seul » », sur directvelo.com,
  19. Philippe Foto, « Championnat Rhône-Alpes : Guillaume Bonnet deuxième », sur ecsel-cyclisme.fr,
  20. Nicolas Gachet, « Guillaume Bonnet a pris sa revanche », sur directvelo.com,
  21. Dominique Turgis, « Guillaume Bonnet soigne le moral », sur directvelo.com,
  22. Jean Rousson, « Circuit de Saône-et-Loire - Et. 1 : Les réactions », sur directvelo.com,
  23. Frédéric Gachet, « Tour du Pays Roannais - Et. 2 : Classements », sur directvelo.com,
  24. Nicolas Gachet, « Tour du Pays Roannais - Et. 4 : Les réactions », sur directvelo.com,
  25. a et b Jean-Michel Ruscitto, « Guillaume Bonnet : « Envie de se battre pour le club » », sur direcvelo.com,
  26. Frédéric Gachet, « Trophée Alpes Azur : Classements », sur directvelo.com,
  27. Freddy Guérin, « Guillaume Bonnet, spécialiste des numéros en solo », sur directvelo.com,
  28. Frédéric Gachet, « Tour du Chablais-Léman - Et. 1 : Classements », sur directvelo.com,
  29. Nicolas Gachet, « Guillaume Bonnet rempile », sur directvelo.com,
  30. Jean-Michel Ruscitto, « Blessé, Guillaume Bonnet « essaie de relativiser » », sur directvelo.com,
  31. (en) « UCI America Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier