Ouvrir le menu principal

Guillaume-Ferdinand Teissier

archéologue, préfet
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Teissier.
Guillaume-Ferdinand Teissier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
CarcassonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Guillaume-Ferdinand Teissier est un fonctionnaire, historien et archéologue français né le 29 août 1779 à Marly-la-Ville (actuellement dans le Val d'Oise), décédé à Carcassonne (Aude) le 3 février 1834. Il est inhumé dans cette ville au cimetière Saint-Vincent[1].

FamilleModifier

Originaire d'Anduze, il est membre de la famille Teissier de Marguerittes dont sont notamment issus Jean-Antoine Teissier de Marguerittes, écrivain et homme politique[2], et Jean Teissier de Marguerittes, alias « colonel Lizé », résistant.

BiographieModifier

Il est successivement chef de division à la préfecture de la Moselle, conseiller de préfecture de la Moselle, sous-préfet de Toul, puis de Thionville (Moselle) de 1819 à 1830, sous-préfet à Saint-Étienne (Loire) de 1830 à 1832, puis préfet de l'Aude de 1832 à sa mort en 1834[3].

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages :

  • Essai philologique sur les commencemens de la typographie à Metz et sur les imprimeurs de cette ville. Charles Dosquet, Metz, 1828 (notice BnF no FRBNF31440647). (réédité en 2009 par Kessinger Publishing (ISBN 1120475163))
  • Histoire de Thionville. Verronnais, Metz, 1828 (Prix de l'Institut royal de France)[4]. (notice BnF no FRBNF31440648)
  • Recherches sur l'étymologie des noms de lieu et autres, dans la sous-préfecture de Thionville, 1824.
  • Recherches Sur la fête annuelle de la roue flamboyante de la Saint-Jean, à Basse-Kontz, 1823.

BibliographieModifier

  • Un sous-préfet historien à Thionville : Guillaume-Ferdinand Teissier (1779-1834), dans Les Cahiers Lorrains, N°1-2, 2008.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier