Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Guido da Siena

peintre italien
Guido da Siena
Guido da Siena - Anbetung der Heiligen Drei Könige.jpg
Adoration des mages (1270-1280) Lindenau-Museum.
Naissance
Décès
Période d'activité
Activité
Maestà à San Domenico de Sienne.

Guido da Siena est un peintre de l'école siennoise, un des principaux maîtres actifs de la peinture italo-byzantine, un des primitifs italiens de la ville toscane dans la seconde moitié du Duecento (le XIIIe siècle italien), entre 1260 et 1280.

Sommaire

BiographieModifier

Son nom figure, à côté de la date 1221, sur l'inscription « ME GUIDO DE SENIS - DIEBUS DEPINXIT AMENIS QUEM CHRISTUS LENIS NULLIS VELIT ANGERE PENIS - A.D. MCCXXI » du tableau, la Maestà, à la Basilique saint Dominique de Sienne. Cette inscription ne correspond nullement au style de l'œuvre, plus tardif, et doit être liée à un autre événement relatif à la basilique (peut-être la mort du fondateur).

L'influence byzantine[1] est reconnaissable et le tableau est à rapprocher de la Madonna del Bordone de Coppo di Marcovaldo et au style de Cimabue.

ŒuvresModifier

  • Adoration des mages (1270-1280), Lindenau-Museum, Altenburg
  • Nativité (~1270), élément d'un retable en bois de 47,5 cm × 36,4 cm de la Badia Ardenga (Montalcino), conservée au musée du Louvre, Paris[2]
  • La Présentation au temple, élément d'un retable en tempera sur bois et fond d'or de la Badia Ardenga, conservée au musée du Louvre, Paris[3]
  • Maestà (1262-1286), 2,93 cm × 1,94 cm, cinquième chapelle de la basilique San Domenico (Sienne)
  • Madone entourée de quatre saints, tempera sur bois de 96 cm × 186 cm
  • Vierge à l'Enfant trônant (1262), tempera sur bois, initialement à San Domenico de Sienne, conservée à la pinacothèque nationale de Sienne (visages repeints par un artiste proche de Duccio au début du XIVe siècle)
  • Sainte Claire refoulant une attaque des Sarrasins, pinacothèque nationale de Sienne
  • Vierge à l'Enfant (1265-1275), tempera sur bois et feuille d'or, 125 × 73 cm, Galleria dell'Accademia de Florence.
  • Parties d'un triptyque dispersé (~1270) entre les musées de Sienne, Altenburg, Utrecht et Princeton (New Jersey)
  • Triptyque, Musée de l'Œuvre du Duomo, Pérouse.

Notes et référencesModifier

  1. Madones byzantines dites Hodigitria soit des Vierges au trône, soutenant l’Enfant sur le bras gauche, la main droite ramenée devant le buste.
  2. Notice no 000PE025586, base Joconde, ministère français de la Culture
  3. Notice no 000PE025587, base Joconde, ministère français de la Culture

BibliographieModifier

  • Bernard Berenson, Essays in the Study of Sienese Painting, New York, 1918.
  • J.H. Stubble et H.W. Van Os, Guido da Siena, Princeton, 1964.
  • Marco Pierini, L'art à Sienne, 2001, traduction française par Nancy Delay, Hazan, 2003. (ISBN 2-85025-859-8)

SourceModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier