Famille Guerrier de Dumast

(Redirigé depuis Guerrier de Dumast)
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Guerrier (homonymie).

Guerrier de Dumast
Image illustrative de l’article Famille Guerrier de Dumast
Armes

Blasonnement Parti : au 1, d'azur à la fasce d'or accompagnée de deux croissants d'argent ; au 2 : de gueules, à trois épées d'or.
Période XVIIIe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Roussillon
Allégeance Drapeau de la France France
Demeures Ubexy
Fonctions militaires Commissaire ordonnateur des guerres
Récompenses militaires Ordre royal et militaire de Saint-Louis
Ordre de la Légion d'honneur
Famille Guerrier de Dumast au cimetière de Préville.

La famille Guerrier de Dumast, anciennement Dumast ou du Mast, originaire du Roussillon et fixée ensuite en Lorraine a obtenu un titre de baron héréditaire le .

HistoireModifier

Sa filiation suivie remonte à la fin du XVIIe siècle, avec Jacques du Mast, blessé à la bataille de Seneffe en 1674, père de Claude du Mast, un officier au régiment d’Albigeois, aide de camp du général comte de Marignane, qui fut versé plus tard dans le régiment de la Couronne, où il était encore capitaine en 1728[1]. Dans les certificats pour services rendus au cours des guerres d’Italie, qui furent délivrés en 1717 et 1719 à Claude du Mast, il est qualifié simplement de « sieur du Mast » et il n'est pas fait mention du nom « Guerrier »[1],[2].

On voit apparaître pour la première fois « Guerrier de Dumast » en 1737 dans l'acte de baptême en Flandres de Claude-Joseph-François « Guerrier de Dumast », fils de Claude du Mast[2],[3]. C’est aussi à partir de ce moment qu'est introduite la particule « de » qui n'avait jusque-là pas été employée dans la famille « Guerrier du Mast »[2]. Cependant, le nom de Claude-Joseph-François resta inscrit comme « Guerrier Dumast » ou « Guerrier-Dumast » dans les archives militaires[4],[5],[6].

Claude-Joseph-François Guerrier-Dumast, conseiller militaire du roi, devint commissaire ordonnateur des guerres sous Louis XV, et fut chargé de venir exercer à Nancy l’inspection du régiment du roi[1]. Il s'installa en Lorraine et acheta le château d'Ubexy[1] pour 300 000 livres en 1779.[réf. nécessaire] Cependant la famille de Dumast ne s'y établit qu'en 1782, le temps de restaurer les lieux qui étaient inhabitables[3] puis retourna habiter à Nancy après la Révolution. Le château d'Ubexy était le chef-lieu d'une terre de laquelle dépendaient Ubexy, Rapey, Dommartin-sur-Colmey, une partie de Betteney-saint-Brice et la forêt du Ban de Vagney. Avant que le château ne soit acheté par Claude-Joseph-François Guerrier-Dumast, la terre d'Ubexy avait appartenu à la famille du Châtelet, et Gérard d'Haraucourt la possédait en 1488. A la fin du XVIIIe siècle, elle fut à M. de Tilly puis à M. Renaud d'Ubexy. Le château possédait 4 tours et une chapelle castrale[7],[8].

Claude Joseph François Guerrier-Dumast, président de l'administration communale de Nancy, chevalier de Saint Louis[3], fut titré baron de l'Empire par décret du [9],[10].

La famille Guerrier de Dumast a obtenu sous la seconde Restauration un titre de baron héréditaire par lettres patentes le en faveur du même Claude Joseph François Guerrier-Dumast[9],[11],[10].

Elle est membre de l'Association d'entraide de la noblesse française.

PersonnalitésModifier

BlasonModifier

  • Parti au 1 d'azur à la fasce d'or accompagnée de deux croissants d'argent, au 2 de gueules à trois épées d'or posées 2 et 1[10].
  • Timbre : couronne de baron. Support : 2 guerriers armés à l'antique.

PostéritéModifier

  • Une rue de Nancy a été nommée rue Guerrier de Dumast en hommage à Prosper Guerrier de Dumast.
  • L'hôtel particulier occupé depuis le XIXe siècle à Nancy (Place de la Carrière) par cette famille porte son nom.
  • Buste de Prosper Guerrier de Dumast à l'Université de Nancy, place Carnot

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Joseph Alcide Georgel, Armorial historique et généalogique des familles de Lorraine, Joseph Alcide Georgel, , 720 p. (présentation en ligne)
  2. a b et c Prosper Guerrier Dumast, Mémoires de l'Académie de Stanislas, Grimblot et Veuve Raybois, , 611 p. (lire en ligne), « De la véritable orthographe du nom de Jeanne d'Arc », p. 557
  3. a b et c Louis Bergeron et Guy Chaussinand-Nogaret, Grands notables du premier Empire : Notices de biographie sociale, centre national de la recherche scientifique, , 214 p., p. 15
  4. « Liste des personnes indexées dans les registres de Paris », sur www.famillesparisiennes.org
  5. Voir Registre de clôtures d'inventaires après décès fait au châtelet de Paris de 1774 à 1791 [1] 1774 - 1785 | Cote : AN Y5329
  6. Voir Registres de tutelles [2] 01-01-1641 - 31-03-1641 | Cote : AN Y5080A
  7. Le département des Vosges, p. 514 sur Google Livres
  8. d'Ubexy&pg=PA149 Description de la Lorraine et du Barrois, p. 149 sur Google Livres
  9. a et b Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, volume 4, page 245.
  10. a b et c E. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 508.
  11. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante au XXIe siècle, page 98, année 2002.
  12. « Cote LH/1223/25 », base Léonore, ministère français de la Culture
  13. « Cote LH/1223/24 », base Léonore, ministère français de la Culture

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier