Ouvrir le menu principal

Guerres Guangdong-Guangxi

page d'homonymie d'un projet Wikimédia
Guerres Guangdong-Guangxi
桂粵戰爭

Informations générales
Date 1920-1921
Lieu Guangdong et Guangxi
Issue Victoire de Sun Yat-sen
Belligérants
Ancienne clique du GuangxiParti révolutionnaire chinois
Clique du Guangdong
Commandants
Lu RongtingSun Yat-sen
Chen Jiongming
Cen Chunxuan
Forces en présence
??
Pertes
??

Les guerres Guangdong-Guangxi (桂粵戰爭), dites également les guerres de Yue-Gui, sont deux conflits de seigneurs de la guerre chinois qui ont vu l'ancienne clique du Guangxi être défaite par la clique du Guangdong et le Parti révolutionnaire chinois.

Première guerre Yue-Gui (1920-1921)Modifier

Lorsque Sun Yat-sen, leader du Parti révolutionnaire chinois, tente de se ré-installer à Canton en 1917, le seigneur de la guerre de la province du Guangxi, Lu Rongting le soutient à contrecœur pendant quelques années. Mais les désaccords sur des opérations militaires conduisent à la rupture entre Sun Yat-sen et l'ancienne clique de Guangxi qui domine alors le Hunan et le Guangdong.

Sun Yat-sen parvient à s'allier avec Cen Chunxuan, l'un des plus importants soutiens de la clique du Guangdong, pour qu'il envoie une partie de ses troupes à Chen Jiongming, un officier militaire du Guangdong fidèle à Sun Yat-sen. Puis, celui-ci le pousse à attaquer Lu Rongting. Dès octobre 1920, Chen conquiert Guangzhou et chasse l'ancienne clique du Guangxi du Guangdong.

Ainsi, un nouveau seigneur de guerre venait apparaît, fondant la clique du Guangdong, et qui devient totalement indépendant du Guangxi.

 
Carte de la Chine en 1920

Seconde guerre Yue-Gui (1921)Modifier

En avril 1921, Chen Jiongming espère unir toute la province du Guangdong derrière le régime que tente de mettre en place Sun Yat-sen à Canton. Il réduit les derniers bastions fidèles à l'ancienne clique du Guangxi mais Lu Rongting envoie deux armées l'affronter. La première est dirigée par le frère cadet de son épouse, Tan Haoming (en), tandis que la seconde est commandée par Shen Hongying (en). Les forces de Chen sont vaincues et repoussées à Qinzhou et Lianzhou. Cependant, le principal allié de Lu Rongting, Chen Bingkun (en), est complètement défait à Wuzhou. Cela permet de franchir la frontière de la province du Guangxi et de l'envahir. Dès juillet 1921, Lu Rongting, totalement vaincu, est contraint de fuir. En août, Chen s'empare de Nanning puis du reste de la province du Guangxi.

ConséquencesModifier

Bien que Chen Jiongming et la clique du Guangdong occupent le Guangxi jusqu'en avril 1922, leur domination est surtout symbolique car de nombreux groupes armés loyaux à l'ancienne clique du Guangxi, désignés sous l'appellation d'armée du gouvernement autonome (en), continuent la lutte. De plus, Sun Yat-sen et Chen Jiongming se disputent bientôt en pleine préparation de l'Expédition du Nord. En mai 1922, Sun Yat-sen et les forces cantonaises évacuent le Guangxi, et une nouvelle clique du Guangxi reprend rapidement la province en main. Chen Jiongming conserve la mainmise sur le Guangdong. Quant à Sun Yat-sen, il se plonge dans ses réformes qui jetteront les bases du Kuomintang.

Voir aussiModifier