Guerre de succession de Négrepont

Guerre de succession de Négrepont
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de l'empire byzantin et de la Romanie latine en 1265
Informations générales
Date 1256 - 1258 ou 1259
Lieu Grèce centrale - Péloponnèse - Eubée
Issue Victoire de la principauté d'Achaïe
Belligérants
Armoiries Achaïe.svg Principauté d'Achaïe
Flag of Genoa.svg République de Gênes
Flag of Most Serene Republic of Venice.svg République de Venise
Coat of Arms of the Duchy of Athens (de la Roche family).svg Duché d'Athènes
Seigneurs terciers d'Eubée
Comté de Salona
Marquisat de Bodonitza
Commandants
Guillaume II de VillehardouinGuy Ier de La Roche (duc d'Athènes)
Paolo Gradenigo

La Guerre de succession de Négrepont, également appelée Guerre de succession d'Eubée[1] ou Guerre des Tierciers de l'Eubée[2] se déroule de 1256 à 1258, ou 1259 (après la bataille au mont Karydi) entre le dernier prince d'Achaïe, Guillaume II de Villehardouin et une large coalition d'autres dirigeants de toute la Grèce franque, dont les seigneurs terciers d'Eubée et le duché d'Athènes qui se sentent menacés par les aspirations de Guillaume. La guerre est déclenchée par la tentative de Guillaume pour prendre le contrôle d'un tiers de l'île d'Eubée : il est combattu par les barons locaux lombards (les tierciers) avec l'aide de la république de Venise. Le seigneur d'Athènes et Thèbes, Guy Ier de La Roche, entre également en guerre contre Guillaume, avec d'autres barons de Grèce centrale. Leur défaite à la bataille du col du mont Karydi, au nord de Mégare, en mai-, amène la fin effective de la guerre, remportée par Guillaume. Le traité de paix définitif n'est cependant conclu qu'en 1262, après le retour de captivité de ce dernier.

ContexteModifier

Revendication de NégrepontModifier

La ligue contre l'Achaïe et la bataille du mont KarydiModifier

SourceModifier

RéférencesModifier

  1. Civiltà Veneziana : Studi - Olschki - 1974 - p. 455
  2. Historia de las cruzadas : Hans Eberhard Mayer - 2001 - Page 281